Société

La délinquance en baisse à La Réunion en 2017, les violences sexuelles en hausse

Vendredi 16 Février 2018 - 10:55

La préfecture a publié ce vendredi un bilan de la délinquance à La Réunion pour l'année 2017. "L’analyse des crimes et des délits enregistrés par la police et la gendarmerie en 2017 à La Réunion se caractérise par une baisse des principaux agrégats de la délinquance. Les premières données de l’année 2018 confirment cette évolution favorable", précise la préfecture.

Les atteintes aux biens (AAB) sont en baisse de près de 12% sur l'année 2017 par rapport à 2016 (17 606 faits en 2017 contre 19 950 en 2016). "La Réunion reste largement en dessous de la moyenne nationale avec 21,45 faits/1000 habitants (33,61 au niveau national)", indique la préfecture.

Une baisse qui s'explique "par l'augmentation de la résolution d'affaires, grâce à un important travail d'investigation mené par les forces de l'ordre, mais également par un travail de pédagogie et de prévention mené auprès de la population (à l'exemple du dispositif tranquillité vacances)".

Selon la préfecture, "le rapprochement opéré dans le cadre de la police de sécurité du quotidien avec la population, les commerçants et les bailleurs sociaux, doit permettre de renforcer la prévention et donc la baisse des faits constatés. Certains dispositifs déjà en place (patrouilles équestres, VTT) permettent déjà une présence opérationnelle renforcée et réactive."

En 2017, on enregistre -20,97% de vols avec violences, avec notamment un net recul des vols à main armée (24 en 2017 contre 39 en 2016.) les vols sans violence sont en baisse de 12,12 %, avec notamment -3,71 % pour les cambriolages, -20,72% de vols d’automobiles et -26,30% de vols de deux roues.

Homicides : La Réunion reste au-dessus de la moyenne nationale 

Les atteintes à l'intégrité physique des personnes (AVIP) diminuent de 3,2% entre 2016 et 2017 (9018 faits constatés en 2017 contre 9339 en 2016) notamment en raison de la baisse importante des violences physiques crapuleuses (‑20,77%). Par ailleurs, les homicides passent de 14 à 10. "Néanmoins, La Réunion reste au-dessus de la moyenne nationale avec 11 faits/1000 habitants contre 8,76 au niveau national", nuance le bilan.

Une différence qui s’explique notamment par les violences physiques non crapuleuses qui augmentent de 2,76 %. "Certains faits sont une priorité fondamentale de l’action des forces de l’ordre particulièrement les violences sexuelles qui augmentent de +8,21% et les violences intrafamiliales, notamment les violences conjugales qui demeurent préoccupantes à La Réunion : 5 femmes ont été tuées en 2017."

Dans le cadre de la police de sécurité du quotidien pour améliorer la prise en charge des victimes et la prévention de ces faits, la professionnalisation de l'accueil des victimes et le renfort de travailleurs sociaux pour la prise en charge des femmes victimes de violences sont des axes retenus en priorité en 2018.

Toujours de nombreux accidents et délits routiers

Du côté de l’insécurité routière, malgré une baisse du nombre de tués sur les routes (47 en 2017 contre 50 en 2016), le niveau des délits routiers reste élevé et le nombre d’accidents augmente (+2,30%). La lutte contre l’insécurité routière demeure une priorité cette année avec une mobilisation continue des forces de l’ordre sur des opérations de contrôle ciblées sur les comportements à risques (vitesse, alcool…).
A.D
Lu 2308 fois



1.Posté par specialized le 16/02/2018 11:50 (depuis mobile)

En baisse de quoi...si cette études est basés sur le nombres de plaintes déposé vous avez vos chiffres pour vous confortée mais la réalité est bien loin de vos chiffres erronés. Arrêtez de prendre la population pour des imbéciles on est pas aveugles.

2.Posté par Grandimoune le 16/02/2018 12:49 (depuis mobile)

Ah bon on dirait que nous vivons pas dans le même île lol tous ses fait divers des vols chez les particuliers et vol de voiture et deux roue les agressions et meurtre sans compté les viols la sa a baissé.

3.Posté par noe le 16/02/2018 12:59

Je pense qu’on n’ose plus porter plainte car souvent on est reçu comme des pestiférés dans les gendarmeries et les bureaux de police … les flics pensent souvent qu’on a cherché nous-mêmes notre baisement !
Voilà pourquoi il y a semble-t-il une « baisse » des affaires !

4.Posté par PEC-PEC le 16/02/2018 13:40

Il n'y a pas d'augmentation de la violence sexuelle, je pense qu'il y a une libération de la parole, suite à tout ce qui a été dit en cette fin 2017...C'est là une bonne chose, il enfin grand temps que les violeurs soient dénoncés, poursuivis et condamnés.
Pour tout le reste ce ne sont que des chiffres...Combien de vols et larcins non dénoncés, les plaignants sachant qu'ils n'ont aucun espoir de voir couronné de succès leurs doléances.
Éradiquer toute ces violences de proximité est une priorité. Il est grand temps que les familles, voisins, connaissances, dénoncent les faits délictueux dont ils ont connaissance.

5.Posté par Morderire le 16/02/2018 13:42

J'ai lu récemment que la destination était de plus en plus difficile à vendre au plan touristique. Je commence à comprendre pourquoi!

6.Posté par bidonage le 16/02/2018 14:20

Post 1 : vous avez tout à fait raison
ces chiffres sont bidon : ils reflètent l'activité des services du maintien de l'ordre mais pas du tout la délinquance réelle !
tous ceux qui se sont fait éconduire en voulant déposer plainte peuvent en témoigner !!!
d'ailleurs c'est une des raisons pour lesquelles on refuse les plaintes : ça améliore les résultats et ça repose les policiers....
seules des enquêtes par sondage auprès de la population permettraient d'y vois plus clair
ça existe dans l'Hexagone et les résultats sont, bien évidemment, bien moins glorieux
cela dit les "autorités" se couvrent de ridicule en publiant des résultats bidon

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 16/02/2018 18:19

fukcd473
Le Canard enchainé a déjà publié à propos de cette bizarrerie franco-française de baisse des chiffres de la délinquance . La politique du chiffre. Les patrons des commissariats et autres demandent que les plaintes soient reclassées.

8.Posté par Menfin le 16/02/2018 20:30

Les policiers vous incitent à ne pas porter plaintes.

9.Posté par Réveillez vous le 18/02/2018 11:51

ATTENTION AU STATISTIQUE.....

- Entre les rapports qui ne seront pas remis....
- les personnes relâche car trop compliqué a faire la paperasse donc NON COMPTABILISE ....
- La complication pour porté plainte quand on daigne vous recevoirs et on vous demande clairement " est ce que ca vaux le coup....." vous risquez de "...." ca peux vous couter chére ......

- Voir exactement comment il ont catégorisante les faits......

bref quand on parle au policier et gendarme sans assez de moyen ...ni de temps pour faire le travail on doute cruellement de la véracité de cette etude....

10.Posté par MICHOU le 18/02/2018 15:46

La délinquance est peut être en baisse mais encore trop forte et les épisodes violents de 2017 font froid dans le dos quand même

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:05 Inauguration de la RD2/RD4