MENU ZINFOS
Economie

“La défiscalisation n’est pas une niche fiscale”, avait dit Nicolas Sarkozy


La Réunion économique a réussi son pari: mobiliser les acteurs locaux contre le projet du gouvernement de modifier la défiscalisation. Le danger de cette évolution: la perte d’1,5 milliard d’euros, chaque année. Une menace qui se situe dans un contexte particulier: le coup d’envoi des gros chantiers, n’est pas pour demain.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mercredi 8 Octobre 2008 à 18:36 | Lu 1101 fois

“La défiscalisation n’est pas une niche fiscale”, avait dit Nicolas Sarkozy
Cette fois-ci, ils étaient tous là. “Tous ensemble ! Tous ensemble !” Tous solidaires pour dire au gouvernement la nécessité de maintenir la défiscalisation en l’état, car l’économie réunionnaise, déjà sous perfusion, sera exsangue.
C’est en tout cas le sens de la motion “Mobilisation pour l’activité et l’emploi” lue par Maurice Cérisola, président de La Réunion économique, à une foule de 400 à 500 personnes, réunies devant la préfecture, sous la surveillance de trois fourgons de policiers, d’abord voyants puis discrets.
“Nous sommes tous concernés par les réformes liés aux enjeux de la réforme de la défiscalisation, des exonérations de charges sociales telles qu’elles sont proposées dans le projet de la Loi de finances 2009.
“Ces modifications règlementaires menacent très gravement l’équilibre économique et social de l’île”, a répété Maurice Cérisola. Les nombreuses personnalités de l’économie locale, présentes, ont tous réitéré leur soutien à cette motion.
Dans la déclaration écrite, les signataires ont tenu également à rappeler au gouvernement, des propos de l’actuel président de la République. “La défiscalisation n’est pas une niche fiscale”, avait déclaré Nicolas Sarkozy. “Il ne faut pas toucher à un élément qui permet de faire vivre l’économie”.
Si le ton a toujours été respectueux, il a été aussi ferme, car “c’est aussi au gouvernement de prendre ses responsabilités”. Les acteurs économiques ont pris les leurs tout à l’heure, C’est en rang serré que vingt-cinq représentants des associations et organisations ont déposé leur motion à la préfecture.
“La décision quant à la défiscalisation, peut encore évoluer. Mais, il est important qu’il y ait les bons arbitrages”, a dit François Caillé, président du Médef.




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes