MENU ZINFOS
Zot Zinfos

La déclaration de la FCPE sur la situation du Lycée professionnel hôtelier


Par . - Publié le Lundi 9 Avril 2012 à 10:39 | Lu 654 fois

Je vous fait par de la déclaration de la FCPE au CEN (Conseil de l'éducation nationale) du 5 avril 2012.

Je vous informe que le parent cité a écrit à Monsieur le Procureur de la république suite à ce qui s'est déroulé à ce conseil de classe où l'élève a été mis à la porte de l'internat sans avoir fait l'objet d'un quelconque conseil de discipline ou quelconque faute établie. Elle a décidé d'agir après que son enfant ait quitté l'établissement car elle avait peur de représailles et afin que d'autres élèves ne subissent plus le mépris et l'abus de pouvoir.

Notre fédération après validation de notre Conseil d'administration fera aussi suivre ce courrier aux instances judiciaires. Il s'agit pour nous d'un abus de pouvoir caractérisé de la part d'une personne ayant autorité qui plus est sur un délégué élève ayant un mandat de ces pères qui n'a pas pu pleinement joué son rôle de représentant des élèves de la classe.

Bien cordialement,

OUMANA Jean Odel
1er Vice-président FCPE-CDPE 974
Chargé de Communication
& des Relations Institutionnelles

------------

La déclaration du Conseil de l'éducation national sur la situation du Lycée professionnel hôtelier :

Notre fédération, au vu des courriers qui nous ont été adressés, condamne  l’attitude et les propos tenus envers des enseignantes de la part d’un chef d’établissement, supérieur hiérarchique et représentant de l’Etat devant les élèves.

Sur la Langue Culture Régionale, la FCPE nationale avait été saisie de cette situation en 2009 et avait rencontré à l’époque Monsieur Patrick KARAM, délégué interministériel à l’outre- mer à ce sujet qui lui-même avait alerté Monsieur Xavier DARCOS et qui à son tour avait adressé une missive au recteur de l’Académie de La Réunion. Et selon nos informations, chaque année plane une épée de Damoclès sur la LCR et sur les enseignants intervenants bien qu’il y ait une demande des élèves et des parents.

Lors des grèves de 2009, des élèves ont été privés d’internat suite aux participations aux manifestations. Ces élèves  se sont retrouvés à la rue le soir et sont partis dormir chez leurs camarades et  certains  d’entre eux, sur le terrain de sport face à l’établissement. Ces faits ont été dénoncés par les syndicats de l’établissement et notre fédération.

Dans un article  paru dans le Journal de l’Ile du 14 avril 2009, un professeur certifié à la retraite avait dénoncé le traitement qui lui a été réservé et avait écrit avoir reçu un coup de poing dans l’abdomen et un coup de pied dans le bas ventre  dans l’aéroport de Roland GARROS de la part du proviseur.

Dans un courrier qui nous a été adressé le 26 mars 2012 par une mère de famille, un lycéen, délégué de classe a été  mis à la porte de l’internat à la fin d'un conseil de classe  sans décision émanant d’un quelconque conseil de discipline. Monsieur le Proviseur a failli en venir aux mains en pleine séance de conseil, a poursuivi l’élève, puis le proviseur l’a secoué par le col avec des invectives voulant le pousser à la confrontation physique. L’élève s’est retrouvé à la rue et fort heureusement  a été accompagné à son domicile par une tierce personne.

La FCPE demande  qu’une enquête soit diligentée dans les meilleurs délais et si les faits sont avérés que des sanctions soient prises par le Ministre de l’Education nationale conte le proviseur. L’institution sanctionne bien nos enfants  quand  ils ne respectent pas le règlement intérieur de l’établissement.

La FCPE demande que l’équité soit appliquée ou sinon à croire que certaines personnes bénéficient d’une protection voire d’une immunité.




1.Posté par Professeur Maboule le 09/04/2012 11:41

Et les professeurs présents à ce conseil de classe? Qu'ont-ils fait pour ne pas que la situation s'envenime entre le chef d'établissement et l'élève délégué : ils ont compté les points, sorti leur portable pour filmer la scène?

2.Posté par Troll le 09/04/2012 19:48

Encore un panier de crabes pays ça !!

3.Posté par Les fautes ! le 11/04/2012 09:37

Outre la faute morale de la FCPE, accuser quelqu'un sans preuves manifestement établies et sans l'avoir entendu, il y a les fautes -impardonnables- de français :
ait à la place de eut
ces pères à la place de ses pairs.

4.Posté par MissFati le 11/04/2012 11:19

A post 3, tu as oublié d'autres fautes :
- je vous faiS PART au lieu de je vous fait par
- qui n'a pas pu JOUER son rôle au lieu de joué son rôle
- La République, moi personnellement j'aurais opté pour une majuscule, mais bon....... ce ne peut être une faute en elle-même
Et ajouté à cela, la longueur ennuyante des phrases, sans la moindre virgule......... Comprenez à quel point c'est agressif pour les yeux des fautes aussi élémentaires .......

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes