MENU ZINFOS
Société

La crainte de la mort liée au coronavirus expliquée par notre passé


Par Un membre du groupe "Les Libres Penseurs" sur Facebook - Publié le Mercredi 25 Mars 2020 à 00:00 | Lu 1754 fois

Comment comprendre qu'en 2020, la peur de la mort - véhiculée de manière fulgurante par celle liée au Coronavirus - conduit une grande partie de la population réunionnaise à paniquer, à craindre outre-mesure, à mettre en avant une acception de la mort qu'on croyait perdue et que l'on retrouvait chez les mourants et leur entourage au siècle dernier : "La mor i arriv..."

Faut-il y voir les marques encore présentes du passé esclavagiste, des heurts de l'engagisme, de la société de plantation ?

Peut-être est-ce l'essence même de cette "mort qui arrive" qui instille cette peur.

Là, ce n'est pas la "mor bondyé", la mort qui vient naturellement, qui arrive à son heure, mais celle qui survient "malgré tout"...

Une sorte d'intrusion singulière dans le parcours ordinaire d'une vie.

Dans "Malaise dans l’Océan Indien", écrits tirés de recherches d'auteurs divers (dirigées par Jean-François Reverzy ) sur le problème de la dépression à la Réunion, on trouve quelques éléments de réponse.

L’écrivain et psychiatre nous rappelle que l’île sort à peine des turbulences de la décolonisation et connait aujourd’hui encore un accroissement de symptômes psychosociaux qui peuvent expliquer les comportements ces jours-ci observés.

Tout cela lié à une départementalisation restée inégalitaire, qui n’a jamais répondu aux nécessités de la réalité réunionnaise d’après-guerre. Une départementalisation faite sur un mode centralisateur, sans réelles adaptions locales.

Chez l’auteur, il est souvent question "d’une dépression des origines" qui hanterait la population. Et la poétique de nos "grands rêveurs (Jules Hermann entre autres) n’y a pas suffi.

Et même s’il ne se positionne pas vraiment en poète, Camille Sudre aura joué la corde de l’émotion générale pendant près d’une décennie… Un fusible en blanc… Un messie. Dont "la parole" n’aura pas permis la transcendance des doléances, ni ses imprécations pour des stratégies de négociations avec un pouvoir dont le jacobinisme outrancier l’infantilisait de facto. Un pouvoir qui n’allait pas hésiter à matraquer les ouailles du prédicateur en blanc au Chaudron. Avec les drames que l’on connait.

En réagissant de façon aussi fulgurante, en "agissant" (que ce soit en ne respectant pas les consignes de confinement, en utilisant la délation aveugle sur les réseaux sociaux et y faisant courir la moindre rumeur, etc.), l’insulaire s’efface devant ses actes en révélant aux masses l’abîme où il se trouve ainsi que le désastre de son monde. Le poids de décennies d’inconforts, de mal-être, de crises et de conflits identitaires, infiltrent la conscience et se projettent.

L’angoisse est évacuée. Le corps submergé sert de relais.

La parole se libère et coule en torrent.

Un membre du groupe "Les Libres Penseurs" sur Facebook





1.Posté par Pierre le 25/03/2020 05:15 (depuis mobile)

Libres penseurs avec des idées bien orientées !!!!
Qui sont -ils ? ??? Allez zinfos au boulot !

2.Posté par Janus le 25/03/2020 07:24

Wouahhhhh ...

Toutes nos peurs actuelles, y compris celle de la mort, seraient dues à notre passé ☺☺☺

Trop forts les libres penseurs ☺☺☺

Tout y passe, l'esclavage, l'engagisme, la départementalisation, les événements du Chaudron ... En fait tout ce qui est marqué du sceau politique ...

A aucun moment il n'est cité des événements médicaux comme la fièvre espagnole, ou des événements climatiques comme le cyclone "48" ... Des événements qui ont fait bien plus de morts que les événements politiques cités dans cet article ...

On voit le choix orienté de cet article qui ne présente à mes yeux aucun intérêt ... Si je puis me permettre de "penser librement" ☺☺☺

3.Posté par ah bon! le 25/03/2020 08:35

Et vous pensez qu'en métropole , les gens n'ont pas peur?
Le passé a bon dos!
Ne vous laissez pas tromper par des images de parisiens qui n'en font qu'à leur tête en mode "même pas peur" mais qui ensuite , fuient la capitale pour aller infecter les zones balnéaires et rurales au prétexte de se protéger.
Si vous connaissez un peuple , quelque soit son histoire , qui n'a pas peur en ce moment, faites le savoir!

Bon quand on voit que pour vous Camille Sudre est le messie , on comprend...Il n'en voulait pas tant , à part faire du fric , il se voulait le Schweitzer ( tout en blanc) de la Réunion. il n'est qu'un arriviste qui joue sur les bas instincts de la population ( il ferait la même chose partout) en "donnant" la parole ( quand même censurée quand ça ne va pas dans le sens de l'idéologie de la station) aux gens qui se défoulent pour la plupart sans rien apporter d'autre bien souvent que leurs haines ,leurs jalousies!

4.Posté par Gaelle HOAREAU-BIDOU le 25/03/2020 12:17

Qu'est-ce que ce charabia ramollissant ? Allons, un peu de COURAGE, plutot, oui ! Gardez votre petite historique qui justifierait les mises-en-danger d'autrui de quelques irresponsables, incapables de respecter un confinement ! Ce n'est pas le moment de pleurnicher "nou lé misere" , "nout zancetr té zesklav " "bla-bla"… Les reuionnais sont plus courageux que vous le decrivez. Et ne cherchez pas un "mal-être" plus profond ici qu'ailleurs.
Notre passé, on s'en contre-fou en ces jours difficiles, où il faut survivre coute que coute, par la discipline et la solidarité !

5.Posté par Sardou le 25/03/2020 16:58 (depuis mobile)

La plupart des commentateurs outrés n''ont apparemment pas lu intégralement cette modeste publication. Des " haters " en somme. Pas de contre-argument ou de participation au débat... juste de l''invective...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes