MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La course au test de dépistage Covid 19


Par Chantal Haudrechy - Publié le Vendredi 2 Octobre 2020 à 10:28 | Lu 689 fois

Après trois mois passés en métropole, je devais revenir avec mon mari le vendredi 25 septembre dernier à la Réunion par la compagnie low cost au logo bleu ciel et blanc. Nous étions prévenus qu’un test de dépistage devait être effectué dans les 72 heures précédant le vol de retour. 

Prudente, je m’étais renseignée bien avant ce délai de 72 heures auprès d’un laboratoire situé dans le Rhône, département dans lequel je me trouvais. C’est là que le parcours du combattant commença.

Le mercredi 16 septembre 2020, donc une semaine avant, je pris mon téléphone pour prendre rendez-vous afin d’effectuer le test le 23 septembre. La première question qui me fut posée fut « pour quel motif voulez-vous faire ce test ? ». Ma réponse fut bien évidemment « pour pouvoir prendre l’avion le vendredi 25 septembre ». Alors là, que n’avais-je pas dit et les réponses suivantes seront exactement les mêmes à savoir « Mais, Madame, vous n’êtes pas prioritaire, on ne peut pas vous prendre ». Notre cher Ministre de la Santé était passé par là entre-temps et nous avait pondu une restriction supplémentaire : les voyageurs n’étaient pas prioritaires.

Alors, comment fait-on pour faire un test 72h avant et avoir les résultats dans un délai suffisant pour prendre l’avion ? J’ai dû appeler une dizaine de laboratoires sur Paris. Ils étaient tous débordés par des personnes qui présentaient (ou pas) des symptômes, donc prioritaires par rapport à moi. Il faut dire que le gouvernement nous fout tellement la trouille que les gens se précipitent toutes les semaines dans des laboratoires afin de savoir s’ils ont contracté le virus ou pas. Je connais une personne qui s’est déjà faite tester 3 fois en 3 semaines. Du coup, il n’y a plus de places pour ceux qui ont vraiment besoin de passer ce test. 

Quant aux tentes installées à Orly, préconisées par les compagnies aériennes desservant la Réunion, il y avait au bas mot une queue de 4 heures sous le soleil et un résultat dans les 8 jours suivants …
Bref, devant le refus systématique des laboratoires parisiens et l’incertitude d’un résultat dans les délais, je pris donc la décision d’aller voir en province - et loin d’une grande ville -. 

Me rappelant qu’un ami s’était fait tester à Abbeville, dans la Somme, je pris donc une fois de plus mon téléphone pour me renseigner, en ne me faisant toutefois pas trop d’illusions. Là, une personne très aimable me demanda le motif de ce test. Je lui répondis que c’était pour prendre l’avion mais que je connaissais déjà la réponse qu’elle allait me faire. « Mais pas du tout Madame, on vous donne rendez-vous pour le mardi 22 septembre à 9h55 pour vous et à 10h pour votre mari et vous aurez les résultats dans les 48 heures ». 

Un grand ouf ! sortit de ma bouche. Nous étions sauvés et nous allions  pouvoir prendre notre avion. Mais à quel prix ! Il fallut donc acheter un billet de train pour aller à Abbeville depuis Paris (2h), prendre une chambre d’hôtel (obligés d’arriver la veille au soir car pas de train arrivant dans les temps le lendemain matin), et acheter le billet de retour pour Paris (Au passage, Abbeville est une très jolie ville que du coup nous avons eu un peu le temps de visiter). 

De retour à Paris, nous étions soulagés d’autant plus que 24h après, nous avions les résultats négatifs du test. Cependant, une autre question vint me tarauder l’esprit : le test avait eu lieu le matin du 23 septembre et nous partions le vendredi soir soit 81 heures après le test. Allait-on nous accepter ? N’allait-on pas tomber sur une personne voulant faire du zèle à Orly ? Après tous ces efforts pour décrocher le satané résultat, n’allait-on pas nous laisser sur le tarmac ? Je ne fus rassurée qu’une fois passée à l’enregistrement de nos bagages. Notre retour à la kaz était désormais possible.

Je pense cependant à tous ces gens qui n’ont pas eu leur résultat dans les temps et qui ont dû attendre avec les frais qui en découlent (hôtel, etc.).

Quand la politique sanitaire qu’impose le gouvernement finira-t-elle par acquérir un minimum de cohérence et d'efficacité ?




1.Posté par Mickael le 02/10/2020 21:55

Bonjour, je suis dans la même situation...où avez-vous fait le test à Abbeville s'il vous plaît? boulevard vauban, rue pasteur ou route d'amiens?

2.Posté par Haudrechy le 03/10/2020 08:03

Boulevard Vauban. Ils sont très diligents. Bon courage !

3.Posté par Yes ! le 03/10/2020 19:03

J'ai voyagé dans différents pays, mais jamais personne ne m'a demandé aucun des documents obligatoires (tests, attestations, déclarations,...). La solution parfaite est facile depuis un ordinateur et 20 minutes de boulot...

4.Posté par Mickael le 03/10/2020 22:16

Merci

5.Posté par MICHOU le 05/10/2020 09:15

C'est le bazar organise tout simp!ement. On fait marcher les labos, les hôtels, les productions de masques et de gels et bientôt le vaccin!
Quand on veut mettre le feu, paniqier, on ne fait pas mieux. C'est comme monter dans un car jaune!
Tout le monde se précipite sans respect pour les gens qui attendent depuis des heures, et tout ça pour rester quand même sur le carreau et cela parfois 3 , 4 fois de suite.
Il y aurait de quoi créer une émeute chaque fois mais on subit

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes