MENU ZINFOS
Patrimoine

La contre-visite du Patrimoine


Hier après-midi, une vingtaine de personnes s'étaient données rendez-vous pour une contre-visite du Patrimoine, lors des Journées européennes du Patrimoine, à l'initiative du collectif Défense Patrimoine Réunion. Les curieux, venus assister à la visite, étaient guidés par Robert Gauvin, membre du collectif, leur exposant les méfaits du non-respect de l'urbanisation sur les anciennes cases créoles et monuments historiques de la ville de Saint-Denis.

Par Julien Delarue - Publié le Dimanche 19 Septembre 2010 à 09:35 | Lu 11843 fois








En ces Journées européennes du Patrimoine, une contre-visite était organisée par Robert Gauvin, membre du collectif Défense Patrimoine Réunion, pour les curieux venus assister à une visite guidée autour des méfaits du non-respect de l'urbanisation, sur les anciennes cases créoles et autres bâtiments classés, de la ville de Saint-Denis.

Une visite qui consistait à montrer ce qui se fait de mieux et de pire en matière de construction dans le chef-lieu. La visite s'est concentrée sur la rue de Paris, "axe de prestige de la ville de Saint-Denis" pour Robert Gauvin.

"On constate que certains bâtiments ont été rénovés, pas tout à fait à l'identique. Par exemple la maison du Général, une très belle demeure, mais les dépendances ne sont pas d'origine" explique-t-il.

Le plan local d'urbanisme n'est pas respecté

"Il y a des bâtiments qui sont construits, à côté d'anciennes cases créoles, en dépit de l'architecture traditionnelle réunionnaise". regrette Robert Gauvin.

Il souligne que "quand on protège le patrimoine, il faut tout protéger. A la fois les demeures créoles, longères, … Il n'y pas de choix à faire en acceptant une partie de l'héritage et pas l'autre".

En matière d'urbanisme à Saint-Denis, le PLU (Plan d'urbanisme local) impose une reconstruction à l'identique des bâtiments répertoriés, soit 47 qui sont protégés au titre des Monuments historiques, mais aussi une centaine non répertorié mais suivi par la commune et le service Patrimoine de l'architecture et de l'urbanisme.

Mais le collectif de Défense du Patrimoine Réunion met en avant le fait que le PLU n'est pas respecté dans le chef-lieu, "car aucun bâtiment n'a été reconstruit à l'identique".

Une réflexion à mener

Robert Gauvin souhaite que soit menée "une réflexion en haut-lieu pour voir comment rénover Saint-Denis. Il faut délimiter dans le chef-lieu, un quartier où l'on respecte vraiment les monuments et cases créoles. Que l'on puisse reconstruire à l'identique (…) sinon Saint-Denis va disparaitre" concluant que "je suis conscient qu'il y a une nécessité de construire pour tout le monde, une nécessité de densification, mais on ne peut pas densifier partout en détruisant l'architecture réunionnaise et en détruisant l'âme créole".




1.Posté par cafblanc le 19/09/2010 10:25

Merci pour cette visite très instructive. J'ai apprécié l'historique du muséum plus particulièrement.
Votre combat pour faire respecter le patrimoine par ceux qui en ont normalement la charge est légitime. La Drac mais aussi Vincent Cassagnaud, l'architecte des bâtiments de France ont agit avec beaucoup de trop de légèreté ces derniers temps.

Comment se peut-il qu'en tant qu'architecte de bâtiments de France ont puisse ainsi détruire le patrimoine ( dépendance de la maison De Palmas ) pour permettre à un promoteur de bétonner tout un quartier historique. La maison De Palmas doit être reconstruite à l'identique car son intérêt en tant que Bâtiment patrimonial est réel. C'est la raison pour laquelle elle a fait l'objet du plus haut degré de protection sur la carte du PLU de St Denis ( Par Augeard, premier architecte des Bâtiments de France à la Réunion) . Si elle n'avait pas été volontairement détruite, elle serait déja classé monument historique.
La maison Deboisvilliers est un scandale de plus à Saint-Denis. Quand sa reconstruction sera teminée, il s'agira certes d'une belle demeure mais elle n'aura plus rien d'historique ( Elle était pourtant classée ISMH )
Il y a quelque chose de pourri à la conservation du patrimoine.

2.Posté par l'ilettré le 19/09/2010 15:07

N'oubliez pas la chapelle Dambière que Drac et Architecte des Batiments et maire de Ste Marie (coincidence) ont laissé détruire, pour constater le lendemain qu'il était démoli

3.Posté par goureg le 19/09/2010 16:50

il n'y a pas qu'à St Denis qu'on ne respecte pas le patrimoine,L'ENTRE-DEUX aussi est menacé..... plusieurs maison appartenant à la commune commence à tomber en ruine,Monsieur Robert Gauvin devrait passer par là avec son collectif et constater les dégâts pour en aviser la les responsables.d'avance monsieur Gauvin je vous souhaite bonne chance,car je comprend tout à fait votre désarroi,un grand merci pour votre action;et surtout courage.

4.Posté par L'espoir est en nous! le 19/09/2010 18:07

Vous pouvez vous rendre sur le site de dpr974 et vous pouvez nous donner des pistes de recherche des photos et d'autres renseignements. Car vous avez raison toute l'île est concernée par ces problèmes de patrimoine...merci

5.Posté par Siana le 19/09/2010 23:55

Un grand bravo pour ce combat!

6.Posté par Kréoldebout le 20/09/2010 10:28

Merci à goureg(3) de signaler qu'à l'Entre-Deux le patrimoine est négligé. C'est le cas aussi à Saint-Pierre et ailleurs; C'est comme cela que notre histoire , que nos repères disparaissent. Les choses ne changeront que si nous nous battons pour ce patrimoine. Le premier pas est de prendre conscience de la gravité de la situation et d'ameuter les bonnes volontés : pourquoi ne pas créer à l'Entre-Deux un petit collectif pour la défense du patrimoine, aprésa nou va mète ansanm pour être plus fort, pour être enfin entendus.
Pour ce qui est mentionné par l'llettré(2), il est évident que la destruction de la chapelle Dambière est un scandale: c'est une partie de notre patrimoine qui a ainsi disparu. Dans notre patrimoine, dans notre héritage il n'y a pas de tri à faire ; qu'il s'agisse d'un temple malbar ancien, de grandes cases créoles, d'un cimetière avec des engagés ou des esclaves comme à Basse vallée, ce qui a valeur historique ou esthétique doit être entretenu et sauvegardé. Il y a du pain sur la planche!
P.S. L'intérêt de l'Entre-deux pour les visiteurs et les touristes risque de bien s'amenuiser si les cases créoles ne sont pas bien entretenues.

7.Posté par Sylvie le 20/09/2010 16:06

dimanche 19 septembre journée du patrimoine j'ai pu faire une visite accompagnée d'un guide,très instructive d'ailleurs ,mais c'est vrais ce que dit GOUREG beaucoup de choses ont changé exp: la première maison construit sur le village près de la gendarmerie a perdu tout son charme d'antan;pour cause au lieu de faire de la restauration ils l'ont rénové;quel gâchis,en face de l'office de touriste vous êtes accueillis par un grand panneau de construction qui obstrue le beau panorama. faut le voir pour croire

8.Posté par zoumine le 22/09/2010 20:55

Il faut que l'on se fédère et que l'on optimise nos démarches car comme nous le constatons, on se moque de nous. On pensait pouvoir faire confiance aux institutions qui ont en charge de sauvegarder TOUT LE patrimoine, idem pour la dernière case en torchis, idem POUR LA PRISON DE SAINT-DENIS PROMUE BIENTÔT À UN TRISTE SORT . Félicitations pour le courage de cette association qui a eu le courage de dire ce QUI NE VA PAS et ce qui est grave. QUID DE LA SAUVEGARDE DE L'HÔPTIAL DE FÉLIX GUYON, des AUTRES CASES CRÉOLES MODESTES appelées à être rasées. La Réunion est riche de patrimoine, n'attendons pas qe l'UNESCO décide pour nous. Classons les nous-mêmes! Réunissons nous.

9.Posté par Ded le 09/11/2010 16:55

Le patrimoine , hélas (et malgré la loi pas respectée respectée), a du mal à survivre car les bétonneurs sont les amis des élus qui votent les PLU...
Mais il est aussi victime du manque d'intérêt de nos concitoyens qui se mobilisent rarement pour sauver les lieux chargés d'histoire ( pas forcément les belles demeures de la Rue de Paris) et plus facilement pour sauver un club de foot en faillite!

Quelques acharnés essaient, comme M.Gauvin ou M. Hoareau , un prof du Sud je crois ...mais ils rament, ils rament...
Force est de reconnaître que la plupart des élus ne s'intéressent pas au patrimoine souvent par inculture...hélas aussi.
Mais nous avons le patrimoine et les élus que nous méritons.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes