MENU ZINFOS
Politique

La continuité territoriale pour tous: "Rien n'est impossible" selon Didier Robert


"Nous sommes à un moment clé des relations entre l'Europe et les régions ultrapériphériques" (RUP), et en particulier avec la Réunion. Didier Robert n'a pas hésité à solenniser la remise demain jeudi par les présidents des RUP, d'un memorandum contenant 150 propositions tendant à fixer un nouveau cadre pour ces relations.

Par - Publié le Mercredi 29 Mars 2017 à 23:57

Les élus de la Réunion au cours de la conférence de presse à Bruxelles : Jean-Paul Virapoullé, Nassimah Dindar, Didier Robert et Juliana M'Doihoma, élue régionale déléguée aux affaires européennes
Les élus de la Réunion au cours de la conférence de presse à Bruxelles : Jean-Paul Virapoullé, Nassimah Dindar, Didier Robert et Juliana M'Doihoma, élue régionale déléguée aux affaires européennes
Les régions éloignées de l'Europe (la Réunion, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et Saint-Martin pour la France, les Açores et Madère pour le Portugal et les îles Canaries pour l'Espagne) sont venues en force à Bruxelles, signe de l'importance qu'elles attachent à l'événement.

Elus de la Région, du Département, cadres administratifs des deux collectivités, représentants du monde socio-économique : ils seront plus de 500, venus des neuf RUP, à siéger demain jeudi 31 mars aux côtés de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ainsi que de trois commissaires européens, dans le cadre de ce 4ème Forum, le plus important depuis que cette réunion a été mise en place, selon le président Didier Robert.

Les RUP, des bombes à retardement en puissance

Il est vrai que le contexte est particulièrement stratégique: Outre les événements en Guyane et la tension récurrente à Mayotte qui montrent que le retard accumulé par les RUP en fait des bombes à retardement en puissance, outre le départ programmé de la Grande-Bretagne qui contraint l'Europe à repenser de fond en comble son organisation, son budget et ses priorités, les bons scores réalisés dans les sondages par les candidats favorables à un départ de la France de l'Europe sont là pour rappeler aux membres de la Commission européenne que l'heure n'est peut être plus à l'intransigeance, comme ce fut le cas par le passé. Bruxelles ne peut plus vivre dans une tour d'ivoire, coupée des réalités que vivent les populations dans les territoires. L'heure est désormais semble-t-il à l'écoute et à la prise en compte de la parole des élus.

Les RUP, les "enfants batards" de l'Europe

Fini le temps où les RUP étaient considérés comme les "enfants batards" de l'Europe. Lors d'une réunion préparatoire avec la presse ce soir, les responsables de la communication de la Commission se sont évertués à faire passer le message qu'"il n'y a aucun sujet tabou", que "la Commission est à l'écoute", que ce rendez-vous tombe à point nommé et que la "balle est dans le camp des RUP". "C'est à vous de faire des propositions", nous a-t-on répété à plusieurs reprises.

Ca tombe bien car des propositions, il va y en avoir. De très nombreuses, même! Pas moins de 150 regroupées en 17 thématiques comme les accords commerciaux, l'agriculture, les aides d'Etat, l'emploi et la mobilité, l'énergie, l'entreprise, l'environnement, la migration, les transports...

Et le tout dans un contexte très favorable. En décembre 2015,  la Cour européenne de Justice a rendu un arrêt capital signifiant à la Commission européenne que, contrairement à ce qu'elle appliquait jusque là, l'article 349 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne habilitait bien le Conseil à adapter pour les RUP non seulement le droit primaire mais aussi le droit dérivé, comme par exemple l'octroi de mer, et ce sans restreindre son pouvoir à une catégorie particulière de mesures.

Et encore une fois, c'est Jean-Paul Virapoullé, avec son sens connu de la formule, qui a le mieux résumé la révolution qui s'annonce : "Nous allons passer de l'adaptation possible à l'adaptation obligatoire" et nous cesserons "de mendier les adaptations aux règlements".

Une continuité territoriale pour tous ?

Les conséquences seront nombreuses pour les Réunionnais. Par exemple, le président Didier Robert a souhaité que dorénavant l'Europe applique pleinement aux RUP le principe fondateur de la libre circulation sur son territoire des biens et des personnes. Avec comme corolaire l'instauration d'une aide spécifique à la continuité territoriale qui viendrait en complément de celle versée par la Région, et peut être par l'Etat demain. A la question :"Peut-on imaginer que tous les Réunionnais bénéficient prochainement d'une aide à la continuité territoriale?", le président Robert a répondu par : "Rien ne me parait impossible"...

Dans un autre domaine, il souhaite l'instauration d'une clause de sauvegarde permettant aux états de bloquer ou de freiner pour les RUP concernées les accords passés par l'Europe avec des pays émergents dans certains domaines très particuliers où ils risqueraient de tuer l'agriculture de nos régions avec des produits souvent de moins bonne qualité et produits dans des conditions sociales désastreuses.

L'inconnue des restrictions budgétaires

On le voit, ce forum peut représenter un formidable coup d'accélérateur pour notre économie. Paraphrasant la phrase d'Amstrong posant le pied pour la première fois sur la lune, Didier Robert a osé une image : "Ce sont deux jours pour l'Europe, mais un grand jour pour les RUP". Et de conclure en affirmant que certes, "le combat n'est pas gagné, mais nous sommes à un moment clé. Si l'Europe accepte d'accompagner davantage ses territoires les plus fragiles", alors le plus grand espoir est permis.

On ne connaitra la réponse de la commission européenne qu'en décembre mais déjà jeudi, le discours du président Jean-Claude Juncker devrait permettre de tâter le pouls des intentions des responsables de la Commission. Et notamment de savoir si les restrictions budgétaires prévisibles suite au départ de la Grande Bretagne ne vont pas venir doucher les beaux espoirs de la délégation réunionnaise.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par JPP le 30/03/2017 07:48

Et cela passe aussi par l'ouverture de La Réunion aux compagnies étrangères Le manque de concurrence tire les prix vers le haut. Et il faut arrêter de protéger Air Austral, notre compagnie pays, qui malgré les oboles de La Région reste la plus chère sur La Metropole

7.Posté par Pierre Balcon le 30/03/2017 07:43

Voilà enfin abordées des questions sérieuses .
Après tout ce matraquage autour de la loi creuse égalité réelle puis de la campagne des présidentielles on en vient aux sujets importants pour notre avenir .

Il faut mettre à la disposition de tous les documents d'analyse et de propositions soumis à ce 4ème Forum des RUP .
Les réunionnais ont le droit de savoir .
Un bon point déjà : il semblerait que l'Europe soit devenue moins rigide et plus à l'écoute de nos préoccupations .

6.Posté par Samwinsa le 30/03/2017 07:27 (depuis mobile)

Mi vien de lire les critik su Bello, la seule politik mi respecte vrémen et là mi voi ces 4 personnes là su la foto... certainement po représente la Rényon.
Lé désolant.

5.Posté par GIRONDIN le 30/03/2017 06:44

[[[[[[PUBLIREPORTAGE]]]]]]?


50% de la population sous le seuil de pauvreté !
120 000 chômeurs

LE + gros taxeur c'est la région avec l'octroi de mer

Et lui=

....... mis sur la discontinuité territoriale qui empêche les Réunionnais de circuler librement en Europe,.....

Avec la victoire de Fillon le menteur on devait voyager presque GRATUITEMENT, 2 hypothèses:
Soit didiX considere que c'est cuit pour le menteur Fillon
Soit comme en 2008 il ne faudra compter sur le collaborateur de Paul Sarko bismuth Nicolas, le menteur Fillon pour mettre la main au porte monnaie

...... Continuité.... "Rien ne me parait impossible"...

Ce n'est pas son argent, un beau projet pour l'île, le seul projet, et blablabla !!!!!!

4.Posté par jannick le 30/03/2017 04:40

Cela s'appelle de la magie.

3.Posté par Top départ ! le 30/03/2017 06:06

"Pour un nouveau départ"

en regardant la photo, j'ai l'impression qu'on est pas prêt de partir.

2.Posté par pata974 le 30/03/2017 03:26

Un nouveau départ???
Tout sera financé par l'Europe et ensuite "rembourse" par les réunionnais dans les poches des collectivités....
Alors oui ils ont encore de beaux jours devant eux nos politiciens.....et leur famille bien sur!!!

1.Posté par Jacob le 30/03/2017 03:57 (depuis mobile)

À coz lu demande pa la titurilisation de tout le personnel communal de tout l île

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes