MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

La canne, une ineptie à la Réunion


Par - Publié le Vendredi 26 Octobre 2018 à 12:18 | Lu 7996 fois

La canne, une ineptie à la Réunion


J’imagine déjà les réactions outragées que cet édito va susciter. De la part de la Chambre d’agriculture, des usiniers, de certains planteurs… Mais pas grave, je ne suis pas là pour faire plaisir à tel ou tel lobby mais pour dire ce que je pense. Et oui, je pense que la canne à sucre est une ineptie à la Réunion.
 
Pourquoi ? Je vais vous l’expliquer, mais posons d’abord les données du problème.
 
Implantée dans l’île depuis le 17ème siècle, la canne couvre près de 60% des surfaces cultivées à La Réunion, soit plus de 24.000 ha et elle fait vivre plus de 3.000 exploitations.
 
Chaque année, environ 1,9 million de tonnes de cannes sont récoltées pour une production moyenne de 210.000 tonnes de sucre. Environ 90% de cette production est exportée en Europe, ce qui la place au premier rang des exportations de l’île : 80% en volume et environ 50% en valeur.
 
La filière Canne-Sucre représente près de 14.000 emplois directs et indirects, soit un peu plus de 10% des emplois du secteur privé de La Réunion. Ce n’est pas rien et on ne touche pas impunément à un secteur d’activité de cette importance.
 
Après une période florissante où l’ile a compté plus de 200 usines sucrières, on n’en recense plus que deux aujourd’hui, une dans l’Est à Bois rouge et l’autre dans le Sud au Gol.
 
Je vous aurai dressé un tableau complet quand je vous aurai dit que ces deux usines appartiennent désormais à une multinationale, Tereos, le deuxième groupe sucrier mondial.
 
Alors pourquoi, selon moi, la canne est-elle aujourd’hui une ineptie à la Réunion.
 
Nous produisons certes près de 2 millions de tonnes de cannes chaque année. C’est bien. Mais la canne, que je sache, ça ne se mange pas. Or, alors que la grosse majorité des terres cultivables sont immobilisées pour la canne, nous importons chaque année des dizaines de milliers de tonnes de fruits et de légumes.
 
Ces deux activités, la production de fruits et de légumes, mobilisent environ 6.000 ha de terres agricoles, contre je vous le rappelle 24.000 ha pour la canne. Et sur ces 6.000 ha, nous produisons tous les ans environ 53.000 tonnes de légumes et 43.000 tonnes de fruits, ce qui ne couvre qu’environ 70% des besoins de la population réunionnaise en produits frais.
 
Tous les ans, nous importons donc 25.000 tonnes de pommes de terre, de haricots, d’oignons, d’ail, de carottes, mais aussi 19.000 tonnes de pommes, d’oranges, de clémentines, de kiwis, et j’en passe…
 
Or, nous savons tous que nos carottes produites localement sont mille fois meilleures que celles importées d’Australie. Pareil pour nos oignons, notre ail, etc…
 
Et je ne vous parle pas des légumes congelés importés dont le tonnage grossit d’année en année.
 
Pour résumer, nous mobilisons la plus grosse partie de nos terres agricoles pour produire de la canne qui n’est pas rentable et qui ne subsiste qu’à coups de subventions énormes. Laquelle canne ne peut pas être mangée et produit un sucre qui est en excédent au niveau mondial, c’est-à-dire dont on n’a pas besoin. Canne pour laquelle nous produisons du CO2 pour l’exporter en Europe.
 
Alors que dans le même temps, nous produisons encore du CO2 pour importer des fruits et des légumes dont les Réunionnais ont besoin, qui sont de meilleure qualité et que nous ne produisons pas suffisamment.
 
Personne ne se rend compte qu’il y a un problème ???


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

83.Posté par Dr Anonyme le 18/01/2019 07:14

Les partisans de la canne (sucre pour le diabète et rhum pour avoir des enfants alcoolisés) et du zamal (une addiction sans aucun effet thérapeutique reconnu par les médecins autre que son effet addictif) se manifestent encore ici !

Si leur point de vue l'emporte, l'avenir de la Réunion deviendra catastrophique. Je conseille de visiter Madère une île volcanique plus petit que la nôtre qui est exemplaire de notre avenir. Elle a refusé la canne. Cette île a reconverti ses terres cultivables en légumes fruits, fleurs etc. qui lui donnent une puissance économique peu connue : elle fournit le Portugal. Elle ne coûte rien au Portugal. C'est le contraire, elle l'enrichit. Voilà l'avenir de la Réunion.

82.Posté par Antipode le 17/01/2019 19:53

La Canne est subventionnée parce que pas rentable ;) passer au Zamal, c'est une panacée qui se cultive partout dans le monde ; la France est 1er producteur mondial de la version sans THC (le Chanvre) c'est ridicule ce boycotte qui date de la Seconde Guerre Mondiale pour ne pas faire concurrence au Coton américain ^^, pire c'est criminel compte-tenu les milliers d'applications !

81.Posté par rr le 17/01/2019 18:22

franchement je vois les commentaire je suis choqué,sans la canne l'économie de la réunion s’effondra.en effet la canne permet de faire vivre a peu prêt 18000 personnes dans tout secteur confondu..Et de plus je ne pense pas qu'un agriculteur qui cultive la canne soit un fainéant et un profiteur de subvention comme vous dite n'oublier pas la difficulté des terrains réunionnais et de plus la dureté de ce métier sous les 35 degrés tropicale,plus le prix des machines qui certes son subventionné mais son payé par de crédit monstrueux qui font ,je pense provoque des insomnie la nuit... Je pense que les personnes qui disent sa non aucune idées de se que c'est de travailler dans un champs de canne.

80.Posté par Dr Anonyme le 29/10/2018 05:38

@ Pourquoi la censure ? L'orthographe de 'en tang' vous donne moins de crédibilité ? Sinon je ne vois pas les raisons de cette censure, sauf que c'était un dimanche.

79.Posté par emmanuel Reunion le 28/10/2018 21:21

en tang qu'ingenieur agornome mon commentaire n'a pas ete retenu? ben voyons...

78.Posté par Gratel le 28/10/2018 14:20

Quand on ne sait pas ce que c'est de couper de la canne, on se tait !

77.Posté par Gratel le 28/10/2018 14:04

@ Jori

https://www.liberation.fr/futurs/2013/02/06/les-cerealiers-gobent-la-pac-manne_879950

http://www.mathieua.fr/blog/2013/11/20/les-pauvres-cerealiers-ou-la-revolte-des-riches/#sthash.JbTkf6MY.dpbs

76.Posté par J. Grondin le 28/10/2018 13:58

Effectivement, et ça fait plus de 20 ans (ah ouais, déjà…) que je dis à peu près la même chose.
Votre argument principal est l'absurdité liée aux produits de consommation locale. Un autre argument qui me semble encore plus important est dans votre incise : “pour produire de la canne qui n’est pas rentable”.
Le sucre de canne ne vaut rien. Par contre, nos ananas victoria, mangues José, letchis, longanis, goyaviers, notre vanille, nos épices, nos miels letchis, etc. valent très nettement plus cher au kilo. Et encore plus si on les exporte sous forme de produits transformés de qualité (confitures, boissons, préparations culinaires, produits de beauté…), qui permettent de mieux amortir les coûts de main d'œuvre élevés.
Enfin, la mono-culture rend toute l'économie très fragile aux variations des cours de la canne à sucre et aux aléas agricoles (souvenez-vous du vers blanc à la fin des années 80…) ; en diversifiant les produits d'exportations, on se protège mieux contre ces variations et ces aléas, les autres produits permettant de compenser les mauvais coups subis sur l'un.
Ainsi, l'hégémonie de la canne à sucre est un très gros frein structurel au développement économique et à la baisse substantielle du chômage à la Réunion, qui devrait se faire par le biais de la production agricole locale orientée vers l'exportation de produits frais et transformés de haute qualité et de haute valeur marchande, vers l'Europe mais aussi et surtout vers d'autres pays stratégiques (Afrique du Sud, Émirats, Inde, Chine, Japon…), pour lesquels le Made In France a une valeur marketing très forte.

75.Posté par jean-richard bennala@ le 28/10/2018 11:51

pour cmoin les agriculteurs sont des paresseux mais monsieur je sais tout viandes fruits et légumes ce n'est pas une production de cmoin car vous êtes trop c...…. pour avoir cette capacité, vous tapez sur toutes les professions vous faîtes quoi missié cmoin? pas grand chose je suis à l'EPSMR le plus souvent je m'en doutais

74.Posté par jean-richard bennala@ le 28/10/2018 11:46

poste 10 moi dans ma cour j'ai des fruits plus utiles que vous, il y a trop de médiocrité chez cmoin vous êtes le roi soluble

73.Posté par @gsl le 27/10/2018 21:11 (depuis mobile)

Complètement d''accord! La canne ne se mange pas. Le sucre issu de sa transformation est un "poison"(diabète et autres conséquences de maladies). C''est la culture la plus gourmande en desherbant et engrais. Et elle appauvrit les sols.

72.Posté par Sofia le 27/10/2018 20:12

C intéressant de lancer la réflexion. A l'heure où nous changeons de modéle d'alimentation, moins de viande moins de sucre moins de gras ...

71.Posté par Couillon pami les couillons . Au pays du couillon le couillon lé rwa. le 27/10/2018 19:43 (depuis mobile)

Sak i di pa cé que canne pli la mode. Plante la po zouzoute à la place.

70.Posté par JORI le 27/10/2018 19:42

71.Posté par Gratel le 27/10/2018 17:59
"Les céréaliers de la Beauce, sont proportionnellement bien plus subventionné que nos petits planteurs de canne", ça c'est vous qui le dites!!. Quels sont vos chiffres??.
"Qu'ils aillent grossir le nombre des bénéficiaires du RSA ? C'est ça l'idée ?", parce que selon vous, tous ceux qui touchent le RSA seraient tous d'ex planteurs de cannes??. Juste pour ma culture générale et si vous êtes réunionnais, mangez vous de la canne matin, midi et soir?.
"impossible de concurrencer les fruits et légumes importés par un maraichage sans subventions", c'est donc ça que vous voulez, un assistanat dans tous les domaines sous prétexte que l'on est dans un marché concurrentiel et qu'on ne ferait pas le poids??.

69.Posté par klod le 27/10/2018 19:31

ha bon post 70 et 71 ???????????????????

et pourtant je connais des agriculteurs qui produisent du "maraichage " bio et qui s'en sortent ................ sans subventions .................. ils triment et là je respecte ........................

des secteurs économiques qui ne survivent qu'avec l'argent du contribuable, les payeurs d'impôts ............... vous voulez qu'on applaudisse ??????????????

ha bon ?

et la canne , culture créole , tradition comme dit la comique "li" ???????????????????????? ha bon ????????????????? :

les cultures d'exportation sont l'apanage des ex colonies au détriment des cultures vivrières locales pour nourrir les "natifs" ( voir "l'économie coloniale" en afrique en asie ou ailleurs et dans les "exDOM"!!!!!!!!! ......................) ............. rien de traditionnel............... si ce n'est "la tradition coloniale" certains aiment depuis 70 ans , les mêmes !!!!!!!!!!!!!!!!!!


donne à mwin "mon sucre roux local" ou mon "rhum charrette locale" pour mon ti punch, yes ............ mais donne à mwin aussi mon ail local ( trop chère à la Petite Ile !!!! mais si bon ........) mon oignon local et non "de chine" ou d"'inde" ............... même si lé plus chère , le gout oté !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

zot "sucre blanc" lé pas possible sans subvention , en respect aux agriculteurs canniers , certes , lé dure !!! ............... assez menti créole , la "canne "n'est pas traditionnelle , juste une culture coloniale d'exportation !!!!!!!!

les seules cultures locales TRADITIONNELLES c'est pour se nourrir localement §§§§§§§§§§§§§§§§ le reste n'est que le résultat de l'histoire coloniale ............... certains aiment !

68.Posté par Gratel le 27/10/2018 17:59

@69 Jori

Arrêtez ce mépris bête pour la chose réunionnaise. Les céréaliers de la Beauce, sont proportionnellement bien plus subventionné que nos petits planteurs de canne qui triment, eux.

On veut quoi ? Qu'ils aillent grossir le nombre des bénéficiaires du RSA ? C'est ça l'idée ?

Soyons un instant lucides : impossible de concurrencer les fruits et légumes importés par un maraichage sans subventions.

Bin voui, les surfaces plantées et le prix de la main d'oeuvre ne sont pas les mêmes.

67.Posté par Philou974 le 27/10/2018 17:33

Mr Dupuis j'ai trop de respect pour vous pour dire que votre article est débile, une ineptie... Effectivement on peut penser en 2018 que la filière Cannes est inutile et seulement une pompe à subvention. je suis planteur, et donc je peux vous affirmer que sur en moyenne sur 70€ de la tonne que je touche il n'a en moyenne que 16€ d'aides à la production versées par l'état, 40€ payé par l'industriel, et 14€ de recette bagasse payée par EDF via ALBIOMA en raison de la production de bagasse pour faire simple. Oui bien sur nous pourrions remplacer cette filière par une autre mais il faut aussi faire attention aux conséquences que ce la pourrait engendrer notamment en matière environnementale. Faire du maraichage impose de retourner le sol tous les 3 mois, avec notre pluviométrie devenue capricieuse et imprévisible nous pourrions retrouver toute notre terre à la mer en un rien de temps. Ces cultures imposent sous nos tropique une utilisation accrue de produits phytosanitaires, bien que réglementaires mais qui à force risquent de se retrouver dans nos nappes phréatiques. On nous reprochent nos soit disant subventions comme si nous planteurs pourrions reprocher aux fonctionnaires de la réunion d'être sur-rémunérés de 53% par rapport à leur collègues métros. Non, soyons raisonnable, le système parfait n'existant pas, cette filière comme vous le dites a le mérite d'exister depuis bientôt 4 siècles et la question que nous devons nous poser, c'est comment a -t-elle fait pour résister aussi longtemps. Tout simplement parce que cette production est adaptée à notre petit pays. J'entends déjà Oui mais on pourrait produire bio. Oui mais avec un produit plus cher sur les étales et donc avec un impact néfaste sur le pouvoir d'achat des réunionnais.Je suis de ceux qui pense effectivement qu'il serait temps de réfléchir sur une autre filière à la réunion mais pas basée sur un système concurrentielle comme le maraichage par exemple ou l'élevage car notre ile, si belle soit -t-elle, est beaucoup trop petite pour se le permettre. Il faudrait une filière collective avec une production qui respecte l'environnement, et qui je pense sera toujours "aidée" par l'Europe ou l'état dans les proportions que j'exposais plus haut de part justement de notre insularité, comme les 53% de vie chère ou le RSA qui contribue largement à la bonne santé économique de l'ile et surtout à la paix Sociale.

66.Posté par JORI le 27/10/2018 16:51

68.Posté par A mon avis le 27/10/2018 12:54
Tout est possible ici mais à conditions que cela soit subventionné!!.

65.Posté par Dr Anonyme le 27/10/2018 16:27

@ Qui aura le courage d’entreprendre une véritable REVOLUTION AGRICOLE à la Réunion ?

Hum ! Une grande autorité respectée comme le fut DE GAULLE ou DEBRE !

64.Posté par jean-richard bennala@ le 27/10/2018 16:11

poste 41 du respect pour les agriculteurs si vous mangez c'est grâce à eux vous tapez sur toutes les professions et cmoin j'espère que vous êtes un grand courageux , mais vous êtes un minable un vieux garçon ou une vieille désespérée, ils sont courageux loin d'être des paresseux prenez la place et pour la canne il suffit d'un trou pour la faire pousser c'est facile vite gros courageux

63.Posté par A mon avis le 27/10/2018 12:54

Très bon résumé de la situation agricole de l'île, ainsi que le déficit d'autosuffisance alimentaire.b

Et pourquoi ne pas envisager des cultures d'exportation ?

b[Mais qui aura le courage d’entreprendre une véritable REVOLUTION AGRICOLE à la Réunion ?

62.Posté par JOB le 27/10/2018 10:12

Excellente mention spéciale pour « POSSÈDÉ »: très utile mise au point et complément d’information indispensable

61.Posté par Kayam le 27/10/2018 12:01

Il ne faut pas supprimer toute la surface qui contient la canne à sucre, mais pourquoi ne pas essayer de planter la pistache ? Le vrai fruit vert à coque.

Les bienfaits sur la santé est reconnue entre autres la régulation du taux de glycémie et cholestérol et en plus son exportation peut rapporter beaucoup d'argent. Le climat réunionnais pourrait convenir.

D'une part on garde la canne, la première partie du post 42.Posté par li, noute boutey lorom Charette pour la préparation de mets salés-sucrés, et la consommation pour les habitués -qu'il faut vraiment prendre avec modération. Ne jouez pas de votre santé avec l'alcool, vous n'en sortirez jamais gagnant (petite parenthèse).

D'autre part, cela relancerait l'emploi et l'île verra développer une autre forme de produit. On diminue le chômage, on redonne de l'ambition aux Réunionnais, si on se met tous à consommer de la pistache sans modération et surtout à moindre coût, le nombre de personnes atteintes du diabète pourrait baisser.
C'est cher un sachet de pistaches dans les grandes surfaces.

Alor kréol La Réinion, kossa zot y pens' ? ---- Pa kapab lé mor san essayé !

60.Posté par Planteur le 27/10/2018 11:54 (depuis mobile)

Vous aussi PEC PEC vous allez mourir lorsqu’on osera vous sucrer vos primes si vous êtes fonctionnaire , votre RSA et autres avantages si vous ne l’êtes pas . Rappelez moi , ça fait combien annuellement ? Je vous invite à bosser 4 mois de l’annee.

59.Posté par Dr Anonyme le 27/10/2018 11:27

Entre les dégâts du rhum de la canne à sucre, et ceux du zamal de la canne a bis, on va passer d'une addiction à une autre. On n'aura rien gagné. De plus en plus grave ! Vous ne me croyez pas bien entendu ! J'entends déjà les protestations.

"Les méfaits du cannabis sur la santé ne sont plus à démontrer. Outre son impact sur les troubles de la mémoire, les maladies mentales, de nouvelles études indiquent qu'il agirait, à l'instar d'autres substances chimiques comme le bisphénol A ou les phtalates, comme un perturbateur endocrinien.

Il existe une méconnaissance terrible des troubles liés au cannabis chez les jeunes qui les conduit à fumer sans mesurer les risques qu'ils encourent. «La dépendance au cannabis est une vraie maladie, assure le professeur Michel Lejoyeux (addictologue, hôpital Bichat, Paris).Tout le problème en est le repérage et le traitement.»

Depuis des années, le risque de psychose schizophrénique lié à l'usage du cannabis est évoqué. Pendant longtemps, les psychiatres se sont interrogés pour savoir si le fait de fumer cette drogue était la cause ou la conséquence de la maladie. «Il est certain que le cannabis entraîne une déconnexion du réel et des hallucinations, ce qui lui confère un potentiel d'induction de troubles mentaux supérieur à celui de l'alcool par exemple, ajoute le professeur Lejoyeux.

Allez visiter un service d'addictologie comme l'IRD de St-Gilles les Hauts et vous aurez une idée du coût que ces drogués coûtent à l'Assurance Maladie, aux Assurances complémentaires santé, aux assurances tout court. Je ne comprends pas que la Sécurité sociale n'a pas encore publié les coûts.

58.Posté par PEC-PEC le 27/10/2018 10:16

Une évidence que de le dire. Quoi qu'il en soit la cane va disparaitre de sa belle mort le jour ou elle ne touchera plus de subventions, il suffit d'attendre encore quelques années.
Évidement que l'agriculture se doit de se diversifier, les légumes doivent être produit localement avec des prix imposés afin de les rendre accessibles à tous. Les producteurs profitent et abusent de tarifications hors du raisonnable, il est impératif de contrôler les prix, sans cette mesure rien n'est possible. Comme ça l'est pour la canne à sucre !
Les fruits et les fleurs peuvent alors être des produits phares pour l'exportation, comme le font beaucoup de pays tropicaux, mais là c'est une volonté politique et nos politiques sont ils prêts à soutenir ce genre d'initiatives ?
Voilà un bon et grand débat lancé.

57.Posté par Isis le 27/10/2018 09:02

Hi hi Vous avez vu juste Pierrot Dupuy ! Non seulement il y a pas mal de personnes qui décrient votre article et la justesse de votre jugement, mais je suis entièrement d'accord avec vous. Seul bémol : est-ce que la production de fruits et légumes ferait baisser les prix et donc, qu'il n'y aurait pas d'octroi de mer dessus ? Ceci dit, est-ce que les planteurs accepteraient de changer leur mode de culture ?

56.Posté par Gratel le 27/10/2018 09:01

Pourquoi cet article ?

Parce que les dernières analyses de Didier ROBERT indiquent qu'il est diabétique.

55.Posté par cmoin le 27/10/2018 08:49

La canne ne sert à rien à part bouffer de l'argent public par milliards.Ce n'est la culture de la réunion,juste une perte d'argent.

54.Posté par Poperisation le 27/10/2018 08:41 (depuis mobile)

La canne contribue de plus à rencherir le.prix du foncier à bâtir..

Quand on sait par ailleurs que tereos bidonne ses comptes pour voler les planteurs...

53.Posté par mickael le 27/10/2018 08:14

Complètement naze comme article. Si on se base sur le rapport de la Chambre d'Agriculture fourni à la Région chaque année, on se rend compte que la canne à sucre est classé dans "plantation énergétique". Il aurait peut etre été pertinent de dire que la canne à sucre, on sen fout de son sucre, elle est là pour fournir l"électricité au charbon pour l'ile. Quand y a pas assez de cannes, on fait tourner ces memes centrales electriques au fuel. Qui y gagne ? L'état, les collectivités, edf,qui n'ont pas besoin de faire les investissements nécessaires pour le développement de l'ile, la SRPP, TOTAL, qui font venir des millions de litres de carburant déjà raffinés, au frais du contribuable. Bref, article vraiment naze, et complètement incomplet.

52.Posté par Môssieur Dupuis Didébètiz le 27/10/2018 07:57 (depuis mobile)

Donnez- nous svp une culture nécessitant aussi peu de travail et qui permet de gagner autant.
Tu connais beaucoup de gros ou même petits canniers pauvres dont les passeport n''est pas presque entièrement tamponné

51.Posté par Cloclo le 27/10/2018 07:18 (depuis mobile)

A la Réunion il y a plusieurs médias : TV, radios, journaux...et internet. Est ce pas beaucoup pour nous embrouiller l''esprit. Certains sont même subventionnés . Je propose qu''on commence par supprimer ZINFO 974.

50.Posté par Antipode le 27/10/2018 06:49

Où est le Zamal, qui devrait remplacer au-moins la moitié de la Canne !? Pourtant ça n'est pas faute que la France soit le 1er producteur mondial de Chanvre) ; et comme la majorité des pays sont en cours de légalisation, nous allons perdre notre place de leader et les marchés qui vont avec : tourisme récréatif, santé, alimentation, matériaux de construction, plastique-végétal, cuir-végétal, carburant, tissus plus doux qu'en Coton, cordages....

49.Posté par Dagober le 27/10/2018 05:30 (depuis mobile)

C''est l''un des traditions créoles, tout les choses que lé à nou zot y veut fait disparaître... Barre zot en France !

48.Posté par margote le 27/10/2018 01:12

À Ali : exporter quoi ? On s’en tape d’exporter on doit s’auto suffire , voilà le défi. On a des agriculteurs du secteur sucrier qui ne bossent que 4 mois dans l’année . Et pendant la période de coupe ça charge en paille les remorques histoire de faire peser plus sur la balance, ça met de la canne riche juste au niveau du trou de prélèvement pour gagner encore de l’argent en plus. Je vois ça tous les jours à la balance c’est une honte cette filière. Il faut diversifier l’agriculture, faire du maraichage . Oh mince faut être dans les champs tous les jours pour ça , mince faut bosser . Plus facile de passer son temps à la chambre d’agriculture à remplir des dossiers de subventions et de courir chez le concessionnaire du coin pour s’acheter de grosses voitures tous les 2 ans avec nos impôts

47.Posté par POSSÉDÉ le 26/10/2018 20:45

Au vu de certains commentaires, il semblerait que beaucoup ne savent pas à quel point cette canne nous coûte à tous affreusement, ridiculement cher: un planteur qui cultive un peu plus de 7ha de canne (moyenne de la Réunion), récolte bon an mal an 1000 tonnes de canne, pour lesquelles il touche à peu près 85000€. Et c’est nous tous, contribuables, qui lui payons l’essentiel de cette somme, soit environ 60 000€: 50 000€ de subventions au planteur, et 10 000 de subvention à l’usinier qui les reverse au planteur. Et tout cela pour produire du sucre invendable et du mauvais rhum....

46.Posté par li le 26/10/2018 22:20

Qui veut nous expulser de nos terres agricoles ?
Qui veut tuer la culture réunionnaise ?

Tout ça pour du béton et une betterave à rabais.

Quand l autre causait du grand remplacement de la population de l île, il n avait pas si faux que cela

Allez y, lobby de fumeurs de billets qui puent, allez y.

45.Posté par Domi le 26/10/2018 22:14 (depuis mobile)

On voit là les commentaires des petits fonctionnaires ou ceux des grateurs de cul . Êtes vous couillons ou tarés ?
Allez prendre les subventions et en plus ils ne travaillent que 4 mois dans l''année !!! Il reste encore des terres incultes .

44.Posté par li le 26/10/2018 21:18

Y aurait t il un mouvement un lobby une secte sur cette ile prêt à toutes les bassesses pour nuire à la culture réunionnaise ?

Infâme !

Dans la canne à sucre, RIEN NE SE PERD .
Notre sucre de canne est the best
Bénéfique pour nos terres , une protection contre l érosion des sols
Source d énergie ( bioéthanol, électricité...) et de fourrage
Un aliment pour nos animaux
et pour les humains, il n y a pas que le sucre, il y a aussi le choux de canne....
Une solution au problème du plastique
Une matière première pour l artisanat péi. Et notre musique. Nos chants.
Notre culture.

O fè, vi inm pa maloya ou kwé ?

Le lobby prépare visiblement la disparition de notre culture historique tout comme avant... le géranium le vetyver le cafeier le theier la vanille ...nos pistaches . Subsistent ici et là les champs des passionnés et des engagés.
L ail l oignon la pomme de terre les carottes péi vous dites ? Mais enfin on tire sur la fin.! Et agard' bien do prè avan dir ke lé péi!
Manioc patate
Le "safran" la "rouroute" le gingembre de l'île bientôt vous n en aurez plus
Palmiste Chokas ti va pleuré pou goûté

Et lo bred, ça aussi vous êtes contre ?

Alez y. Bétonner tout
Installer vous près de la côte
Remplacer les champs par des lotissements
Allez y

43.Posté par Tipaille le 26/10/2018 21:13 (depuis mobile)

plante plutôt zamal mounwar sa te c l avenir...

42.Posté par ali le kafhir le 26/10/2018 20:06

et quand on va éliminer la canne on va exporter quoi ?
vivre en autarcie c'est bien mais il faut remplir les bateaux qui partent
les zansét ont su faire la transition du café vs canne
allons monétisé notre savoir faire et devenir indispensable dans l'océan indien

41.Posté par Paysan Créole le 26/10/2018 20:05 (depuis mobile)

Monsieur Dupuy, vous ne maîtrisez vraiment pas votre sujet. Votre analyse et vos suggestions sont à
approfondir.

40.Posté par taz.opinion le 26/10/2018 20:05

Post 29 - Arrèt fé ri ! On les voit quand les planteurs canne ... toute la journée et l'essentiel de l'année à bat' carré ek gros pick up rutilent sans poussière dessus ... entre la boutique et la boutique. Ah si, un peu aussi pendant la coupe canne puisqu'ils nous font chier sur les routes avec leurs tracteurs tout neufs à 150 000 € le bestiau. Franchement, un type qui ne travaille que 4 mois dans l'année et ne vit que d'abondantes subventions n'est certainement pas un agriculteur. On sait tous qu'ils n'ont vraiment pas à se plaindre... ce qui est bien moins le cas des pauv' bougs qu'ils emploient comme ouvriers agricoles surtout en marron pour la coupe.

39.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 26/10/2018 19:56

Pierrot à la Reunion, c'est 24 746 ha consacrés à la canne à sucre et non pas 24.000 ha.

Tu as oublié mes 746 hectares mais tu n'as pas tort car il est vrai que depuis le passage de Fakir la canne a été arrachée. je l'ai remplacée par la canne à bis mais mi pense que bientôt la tempête Gie (comme gens dorment et rient) va encore tout arracher et qu'après zamal à la tête.

Mi pense qu'il vaut mieux qu'après mi plante toute en zimmeubles cépa avou.

38.Posté par GIRONDIN le 26/10/2018 19:34

..... Mais pas grave, je ne suis pas là pour faire plaisir à tel ou tel lobby...

Oui On sait pourquoi et pourqui vous êtes là !

Pour le reste, la pluie mouille, cette semaine était riche les éditos, vivement les vacances........ 🤔

37.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 26/10/2018 19:29

Si na pu cannes, na pu sucre, donc na pu rhum....hic. et même l'industrie plastique (qui fé le pile plate) y coule...rehic.

36.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 26/10/2018 19:22

AU lieu de la canne, faudrait peut-être planter la canne à bis et viser le marché canadien.......

35.Posté par cmoin le 26/10/2018 18:58

Des fainéants bouffeurs de subventions ces planteurs!

34.Posté par Marlow le 26/10/2018 18:49

Eurêka ! Bravo Pierrot tu t’es réveillé.
C’est une évidence et je vous rappellle que Vergès l’ancien le répétait sans cesse.
Il avait raison.
Quand la canne ne sera plus subventionnée,ce sera la fin des haricots,façon de parler.
Vous parlez de Madère mais il y a aussi Hawaï, plus de canne du tout et ça marche.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes