MENU ZINFOS
Zot Zinfos

La campagne électorale soulève la question des conflits d’intérêts d’après David Sita et ses colistiers


- Publié le Mardi 18 Mars 2014 à 11:21 | Lu 884 fois

La campagne électorale soulève la question des conflits d’intérêts d’après David Sita et ses colistiers
Depuis une vingtaine d’années, des communes qui sont géographiquement proches se groupent à plusieurs afin de résoudre des problèmes communs. A cette fin, ces communes ont donné délégation à une structure nouvelle appelée « intercommunalité » pour résoudre, par exemple, les problèmes de collecte de leurs déchets ménagers, du tri sélectif de ces déchets et surtout de leur stockage définitif. Cette évolution est due, pour une part, à l’exigence des nouvelles normes environnementales couplée à celle de l’opinion publique qui est devenue hostile à l’implantation de nouvelles décharges. Ainsi, la CIVIS (Communauté Intercommunale des Villes Solidaires) regroupant les 6 communes des Avirons, L’Etangsalé, Cilaos, Saint Louis, Saint Pierre et La Petite Ile, stocke sur le site de la décharge de Pierrefonds les déchets considérés comme « ultimes » d’environ 170000 habitants.
 
Au cours des années, la CIVIS a reçu délégation de ces mêmes communes pour s’occuper de bien d’autres questions, en particulier de celles du ramassage scolaire et de l’environnement. Cette évolution des intercommunalités est générale, tant à La Réunion qu’en métropole. Les intercommunalités tendent ainsi à
se substituer progressivement à nombre de missions qui étaient primitivement dévolues aux communes, aussi le dernier congrès des Maires de France atil
débattu de la question délicate de savoir s’il fallait parler d’intercommunalité ou de supracommunalité. Toujours est-il que le législateur, pressentant des conflits possibles, a voulu que lors des prochaines élections des 23 et 30 mars 2014 les électeurs élisent lors de cette consultation électorale à la fois leurs conseillers municipaux et leurs conseillers communautaires. En effet, jusqu’à présent, du fait de l’association volontaire des communes entre elles, les modalités de maîtrise de ces intercommunalités pouvaient donner lieu à des pratiques manquant d’accord collectif.

Justement, en ce qui concerne la CIVIS, les élus sortants ont donné à la CIVIS un pouvoir considérable qui a fait de la CIVIS un «aménageur». Forte de ce pouvoir, la CIVIS a créé une société d’aménagement appelée « SPLA » qui s’est empressée de lancer une ZAC dénommée «ZAC de PIERREFONDS AERODROME » sur la commune de Saint Pierre d’une superficie de 87 hectares !

Dans un département couramment reconnu pour ses gros défauts de clientélisme et de favoritisme, certaines personnes telles que hommes de loi, notaires et géomètres experts qui ont pourtant prêté serment – sont parfois montrées du doigt pour cause de décisions contestées. Pour David Sita, candidat aux élections municipales et communautaires sur l’EtangSalé, «les citoyens devront être de plus en plus exigeants et vigilants en ce qui concerne la prévention des conflits d’intérêts.»

Dans le cas de la CIVIS, les électeurs de l’EtangSalé n’ont-ils pas de craintes à avoir en ce qui concerne la poursuite du développement de leur Zone Industrielle des Sables et de celles annexes de Montaignac et de La Dune ? « La future ZAC de Pierrefonds va sûrement aspirer toutes les opportunités d’investissements dans la zone, ou même provoquer des délocalisations comme on l’a vu récemment à propos de « Monsieur Bricolage » qui a quitté Saint Louis pour Saint Pierre», nous confie inquiet JeanYves Morvan, ingénieur,ancien chef d’entreprise et colistier de David Sita.

Selon David Sita, «on comprend qu’il faille disposer de structures appropriées pour favoriser le développement économique de La Réunion, mais la création en cascade de structures secondaires constitue un risque de dérapage supplémentaire en matière de clientélisme et de favoritisme.»

Nombre de consommateurs de La Réunion sont en conflit d’intérêts avec des entreprises, des prestataires de services et des fournisseurs. A présent, des conflits d’intérêts entre citoyens et maires sortants sont de plus en plus évoqués ; ils portent sur l’appropriation foncière de terrains par ces maires. C’est le cas à l’EtangSalé où le maire sortant est volontiers qualifié de « maire bâtisseur » par ses colistiers, mais très contesté par des plaignants qui estiment qu’ils ont été spoliés. Les plaignants citent deux structures : la « SODEGIS » et la « SEMADER » où le maire sortant serait « juge et partie ».

A La Réunion, le foncier prend un enjeu de plus en plus considérable, cela est dû au manque de terrains disponibles notamment en zone littorale du fait de l’augmentation de la population. Le contrôle de légalité est très insuffisant, il est douteux qu’il soit davantage exercé par l’Etat dans l’avenir à cause des restrictions budgétaires. La question est-elle sans espoir, doit-on s’attendre à des dérives émanant des communes et des intercommunalités qui, elles aussi, vont entrer en conflits d’intérêts du fait de majorités opposées et du contexte toujours pernicieux de clientélisme et de favoritisme ? «La seule solution est l’émergence d’une majorité d’électeurs favorable à davantage de transparence, et à l’application stricte des règles légales. C’est ce qui motive de plus en plus de citoyens à militer au sein du LPA, le parti de « La Politique Autrement » qui seul représente l’espoir d’un changement.»

David Sita, candidat aux élections municipales et communautaires 2014 sur l’ÉtangSalé.




1.Posté par j'en ris encore le 18/03/2014 11:47

J'adore , on reprocherait à Lacouture d'être un "bâtisseur" ce que d'aucuns contestent d'ailleurs...
Mais le petit chef du LPA , il est quoi, il fait quoi dans la vie lorsqu'il n'est pas au tribunal pour répondre de certaines malversations concernant des permis de construire inexistants ou non respectés!

Avant d'attaquer sur un terrain que l'on croit glissant , il faut bien regarder son propre derrière!

2.Posté par ATTENTION DANGER!!! le 18/03/2014 12:42

a cilaos dans le JIR 50 logements vont être détruites la SEMADER est concerné son PRESIDENT c'est bien LACOUTURE chercher l'erreur.,,,

3.Posté par J'en ris toujours le 18/03/2014 14:44

le problème n'est pas le président de la SEMADER ou son directeur mais l'entreprise locale incapable et corrompue qui a fait de la merde et qui n'a pas été contrôlée correctement pendant les travaux ...si faute il y a , il faut chercher , outre l'entreprise véreuse , qui devait contrôler les travaux et qui a choisi cette entreprise ( quelles pressions la Semader a-t-elle subi pour recruter ces bras cassés?)

4.Posté par TOP CHRONO.... le 18/03/2014 15:03

pendant que la population sommeille depuis des décennies des élues... s'engraissent.!!

5.Posté par CAC 40... le 18/03/2014 15:06

ne pas confondre bâtir et betonniser a outrance au profit des copains ce n'est pas la même chose..?? il faut que les citoyens se réveillent a l'etang-salé.

6.Posté par CONSTAT D''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 18/03/2014 15:12

au soir du 23 mars certains riront jaune, sur le terrain les langues se délient un ballotage est prévu sur cette commune il était temps.

7.Posté par CITOYENS ETANG- SALE.!!. le 18/03/2014 15:17

le programme du maire en place n’apporte toujours rien de bon aux étang-saléens ce sont toujours les mêmes qui vont s'enrichir sur le dos de la population !.

8.Posté par randic le 18/03/2014 15:24

la politique d’aménagement du maire de l'etang-salé est en contradiction totale avec ses administrés à un certain moment il faudra rendre des comptes?

9.Posté par JAP le 18/03/2014 15:32

a quand des perquisitions chez ces magouilleurs pei de L'UMP ??

10.Posté par @ jap le 18/03/2014 16:17

en métropole des perquisitions tombent de plus en plus autour de SARKOLAND.

11.Posté par multi risques le 18/03/2014 16:21

dans tous les projets d’aménagements du maire de L'ETANG- SALE on retrouve l'homme au multiplex de st pierre..

12.Posté par A VOS RISQUES ET PERILS.. le 18/03/2014 17:53

comme conseillère communautaire on va trouver la COSTES qui cautionne le musée en eau trouble sur sa commune, un premier adjoint peu sociable le bouquet quoi.

13.Posté par tobeornottobe le 18/03/2014 20:56

Encore une bafouille de monsieur SITALAPRESAD (pourquoi vouloir se faire appeler SITA par ailleurs ?) toujours porteuse d’idées fumeuses propres à tromper l’esprit des braves gens. M. SITALAPRESAD a toujours un train d’avance s’agissant de paradigmes douteux. Les candidats de M. SITALAPRESAD sont susceptibles d’être élus au sein d’un conseil communautaire, la CIVIS en l’occurrence. M. SITALAPRESAD est déjà installé dans une vision conflictuelle à l’intérieur de la CIVIS. Lorsqu’il fait mention de conflits d’intérêts, quelle est sa logique ? Conflit d’intérêt a-t-il une connotation pénale à ses yeux ?
Lorsqu’un BLEU-BITE tel que M. SITALAPRESAD se présente à une élection, l’élire reviendrait à engager la collectivité concernée sur la route de la catastrophe. Pourtant, il a l’air d’appréhender correctement les difficultés auxquelles sont confrontés les élus de tout bord à l’heure actuelle lorsqu’il parle de «restrictions budgétaires ». Tout va ensuite à vau-l’eau surtout lorsqu’il divague en s’interrogeant sur « les dérives émanant des communes et des intercommunalités ». Qu’est-ce qui lui permet de parler de « clientélisme et de favoritisme » ? C’est pour le moins outrageant, vis-à-vis des élus et des électeurs qui ont choisi ces élus. Aussi, lorsqu’il convient de faire des choix, parfois douloureux surtout pour le foncier, M. SITALAPRESAD refuserait-il de trancher ? Alors M. SITALAPRESAD : partisan du statu quo, ou d’un ‘aggiornamento’ ?


14.Posté par Emmanuel RIVIÈRE le 18/03/2014 22:09

M. j'en ris toujours vous mélanger un peu ... ou ne savez pas bien lire ! Ici on parle de David Sita et non d'une autre personne !
et à tobeornottobe : oui il utilise Sita car tout le monde le connait ici sous ce nom puisque c'est son diminutif ! non pas décidé par lui mais par des amis de très longue date ... un 'ti surnom si vous préférez ! beaucoup d'hommes politiques et autres ne se font pas appelés publiquement par leur vrai nom ou nom complet... et alors !
Il n'installe pas une vision conflictuelle mais une vision de réflexion attentive aux intérêts de sa commune et des habitants et non un intérêt personnel comme le maire sortant qui est irrespectueux, oui il fait du favoritisme toute le monde le sait sur la commune, et mène sa mandature tranquillement comme un pré retraité ! et bien on va le mettre à la retraite cette fois-ci !
Oui restrictions budgétaires il y a ! et non restrictions budgétaires ne rime pas avec laisser mourir sa commune, laisser des gens vivre dans des conditions insalubres en 2014, favoriser des copains au niveau des contrats de travaux, ne pas respecter un arrêté préfectoral sur un terrain amianté où des enfants jouent dessus ... Une fois à la mairie j'espère que M. Sita demandera une expertise également de l'Eglise sur ce point !
Des solutions et de la créativité David Sita et ses colistiers d'une Nouvelle dynamique pour l'Etang-salé en ont à revendre ... ce qui n'est pas le cas de Lacouture et sa bande !
Le 23 mars, Votez David Sita, c'est le bon choix pou met en l'air l'etang-sale, pour valoriser tout ce potentiel que Lacouture a detruit durant ces 17 années ici !

15.Posté par citoyens vigilants. le 19/03/2014 10:08

@ 14 dans votre commentaire vous parlez de l'amiante.. cela prouve bien qu' l’état est incapable de faire appliquer la loi et que ce genre de maire qui administre cette commune se croit au dessus de tout. ce qui est le plus grave, c'est que cette parcelle est en zone inondable et tous les effluents iront en aval dans la lagune via le récif et les dégâts seront irréversibles pour nos marmailles.. et environnements.!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes