MENU ZINFOS

La Ville de Saint-Paul veut son "Plan Anglais"

Le nombre de touristes étrangers visitant la Réunion est en augmentation. "Mieux les accueillir en anglais" est l’une des préoccupations de Patricia Locame, adjointe déléguée au Tourisme à la Mairie de Saint-Paul. La Ville souhaite ainsi favoriser l’apprentissage et une meilleure maîtrise de l’anglais, surtout auprès des enfants.

Jeudi 27 Octobre 2016


La démocratisation et l’intensification de l’apprentissage de l’anglais par tous les publics sont l’objectif de Saint-Paul, station balnéaire et première commune touristique qui souhaite mettre son territoire à l’anglais. Ainsi, des ateliers participatifs ont été organisés récemment par le service tourisme de la Mairie de Saint-Paul, sur impulsion de Patricia Locame.
 
Des professionnels du tourisme aux inspecteurs de l’éducation nationale et leurs représentants, en passant par les institutionnels (IRT, office de tourisme, CCIR, CENTHOR, Réserve de l’Étang…), les organismes de formation, ou encore les associations du monde de l’anglais, du tourisme, de commerçants, et les représentants des syndicats de l’hôtellerie et restauration… une cinquantaine de personnes y ont participé.

Elles ont travaillé en vue de formuler et sélectionner des propositions concrètes devant faciliter l’appropriation de l’anglais par tout un chacun. "Il est important de montrer l’intérêt de la Commune de Saint-Paul pour l’anglais, et le développement de son apprentissage surtout auprès nos enfants. Et c’est toujours très enrichissant de voir réunis des acteurs divers pour en discuter", souligne Patricia Locame.
 
Les participants devaient notamment répondre à des questions  en groupe de travail permettant à chacun d’exprimer son point de vue: quelles démarches/actions pour favoriser l’accueil des étrangers ? Quelles démarches/actions pour favoriser l’apprentissage de l’anglais (petite enfance, temps scolaire, hors temps scolaire)? Quelle communication sur ces actions ? etc…

La synthèse de ces travaux permettra de rédiger la stratégie de mise à l’anglais de la Commune, assortie d’un plan d’actions concrètes et chiffrées. La collectivité déposera un dossier auprès du SGAR (Secrétariat Général des Affaires régionales), le guichet instructeur de ce type d’initiative, pouvant être financée jusqu’à 80 % (Financement État, FSE, Région).
 
IRT
"Réunir tous les acteurs autour d’une table et faire en sorte d’échanger et confronter les expériences et les points de vue, c’est important. Les changes sont productifs, il est important de faire ainsi des propositions d’actions."

OTI
"Nos idées sont prises en compte et valorisées. Il y a du concret dans nos échanges. Ce genre d’atelier est très constructif."







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Septembre 2020 - 17:07 Dengue à La Réunion : 15 cas confirmés

Lundi 28 Septembre 2020 - 17:18 Des coupures d’eau programmées à Fleurimont

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes