MENU ZINFOS
International

La Turquie met sous tutelle un journal d'opposition, l'Union européenne réagit


Alors que la Turquie vient tout juste de "confisquer" le quotidien d'opposition Zaman, l'UE a tenu à rappeler le pays à ses obligations.

- Publié le Dimanche 6 Mars 2016 à 09:24 | Lu 645 fois

La Turquie a placé sous tutelle de l'Etat le quotidien d'opposition Zaman.

Face à cette dérive autoritaire, l'Union européenne a rappelé la Turquie à ses obligations de candidate à l'adhésion à l'UE, notamment celle de respecter la liberté de la presse.

"L'UE a constamment souligné que la Turquie, en tant que pays candidat, doit respecter et promouvoir des normes et pratiques démocratiques élevées, dont la liberté des médias", a en effet indiqué un communiqué du service démocratique de Bruxelles. 

"Tout pays, et en particulier ceux qui négocient l'accession à l'UE, se doit de garantir des droits fondamentaux, y compris la liberté d'expression, et les procédures judiciaires régulières, conformément à la Convention européenne des droits de l'homme", est-il encore précisé.

Ce samedi, la police turque a dispersé les quelques 500 manifestants qui s'étaient rassemblés devant le siège du journal à coup de gaz lacrymogène, canons à eaux et balles en caoutchouc. 





1.Posté par KLD le 06/03/2016 10:03

" l'Union européenne a rappelé " , cette dictature doit trembler face aux rappels de l'Europe ....

2.Posté par William le 06/03/2016 11:00

Tremblez ! Prenez garde les Turcs car l'Union Européenne va réagir !
...
Voilà c'est fait,... maintenant vous pouvez continuer.

3.Posté par mario le 06/03/2016 12:02

L'Union Européenne qui est la plus grande dictature, vient pour sonner les cloches d'une autre dictature la Turquie, tout ça dans une ambiance relativement sympathique.

4.Posté par Fabg le 06/03/2016 12:36

Vraiment dommage pour la population turque, leur pays se dirige tout droit vers une sale période... le pire est à venir malheureusement.

5.Posté par Lion le 07/03/2016 14:15

Francois Hollande brule d'envie de remettre une médaille au président turc

6.Posté par Pamphlétaire le 07/03/2016 18:53

1/ La Turquie et son président-dictateur Erdogan ne sont pas crédibles et sont des menteurs conformément à la "Taqqiya" qui est le principe islamique de la «tromperie religieuse», (al Taqqiya). Ce principe encourage les musulmans à tromper des non-musulmans pour faire avancer la cause de l’Islam. Les groupes musulmans aujourd’hui en occident utilisent la dissimulation et l’omission pour donner l’impression que l’islam est une «religion de paix», ce qui est une fiction totale.

2/ Le 29 juin 2014, le chef de Daech, Abou Bakr el-Baghdadi, se proclame calife. Il affiche ainsi sa volonté de bâtir un État territorial sur les ruines du Moyen-Orient, à la différence d'Al-Qaida, qui privilégiait la guerre contre l'Occident impie.

Le Quatar et l'Arabie s'inquiétent de ses ambitions et apportent leur soutien aux Occidentaux qui, le 8 août 2014, commencent à bombarder les positions de Daech.

Privé, semble-t-il, des aides financières venues du Golfe Persique, l'organisation islamiste les compense grâce à la contrebande du pétrole local, via la Turquie, et au trafic d'oeuvres d'art. Elle taxe aussi les populations soumises à son autorité.

Ces revenus inattendus lui permettent de s'approvisionner en armes lourdes auprès des déserteurs de l'armée irakienne, notamment en chars dernier cri fournis par les États-Unis !

Ainsi se mettent en place un embryon d'administration fiscale et une armée.

Acculé, Daech redouble de violence. L'organisation reçoit le soutien de plusieurs milliers de jeunes Européens désaxés, fils d'immigrés musulmans ou convertis. Elle diffuse des vidéos de décapitations d'otages et de prisonniers.

Le 3 août 2014, elle s'empare de Sinjar, principal bastion des yézidis, une communauté de langue kurde qui pratique une religion monothéiste vieille de quatre mille ans.
C'est le début d'un calvaire aux allures de génocide pour cette communauté d'un demi-million de personnes, qui voit plusieurs milliers de jeunes femmes et jeunes filles enlevées à des fins d'esclavage sexuel.

En octobre 2014, le groupe État islamique s'en prend à la ville syrienne de Kobané, en majorité peuplée de Kurdes. Alors se révèle la duplicité du président turc Erdogan.

Il interdit aux Kurdes de Turquie de se porter au secours de leurs compatriotes de Syrie, refuse aux avions occidentaux l'accès à ses bases et laisse bienveillamment circuler les convois à destination des islamistes ; tout cela avec le secret désir que Daech épure Kobané de ses habitants kurdes, de façon à couper les Kurdes de Turquie des Kurdes d'Irak et de Syrie.

Lentement, très lentement, le groupe État islamique desserre son étreinte. Mais aucune éclaircie n'apparaît au Moyen-Orient et la Syrie et l'Irak s'enfoncent dans les ténèbres comme l'atteste la très médiatisée destruction du patrimoine antique.
André Larané
Pour le seconde partie, c'est tiré de :
http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=20140605&ID_dossier=292

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes