MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La Station d’épuration du Grand Prado, vitrine de la CINOR?


- Publié le Lundi 3 Octobre 2016 à 10:38 | Lu 932 fois

La Station d’épuration du Grand Prado, vitrine de la CINOR?

Des bâtiments bioclimatiques (aération, panneaux photovoltaïques, couverture végétale), une station où l’on traite les eaux urbaines en aval du robinet des usagers, potentiellement équipée pour 235.000 usagers en 2050, pour l'heure configurée pour 135.000. Un contrat lie la CINOR, VEOLIA et la CISE jusqu’en 2035.

Le débit de l’eau est de 3.175 m3 d’eau usée/h (soit près de 28 millions de m3/an). 60% des habitants du secteur traité (Saint-Denis + Sainte-Marie) possèdent une fosse septique et ne bénéficient pas des avantages de cette structure. Mais leur facture d’eau indique bien qu’ils y participent. Sur le réseau, 5400 km de canalisations.

L’eau pluviale est également traitée dans un bassin de phyto-épuration.


Voici le schéma :

Des pompes de refoulement envoient l’eau dionysienne de la Jamaïque vers le Prado, de petites unités sur le territoire sainte-marien font de même.

PRE-TRAITEMENT :

Le bâtiment est confiné en pression négative (odeurs incommodantes) :

* dégrillage en escalier pour séparer les objets solides de plus de 3 mm de l’eau usée ; 

* analyses de celles-ci ;

* désablage-déshuilage, le sable lavé à l’air est utilisé pour des couches imperméabilisantes au CET (centre d’enfouissement technique) de Sainte-Suzanne, ou dans le BTP en 0/1 ou 0/6 pour la maçonnerie ;

* décantation des matières organiques par des bactéries pour former les boues primaires.

L’air confiné est traité par acide, soude, javel avant d’être évacué.

TRAITEMENT BIOLOGIQUE :

* les bactéries poursuivent leur œuvre dans les bassins d’aération, puis dans deux digesteurs. Ce qui permet le stockage de 20.000 m3 de biogaz, le trop-plein étant brûlé en torchère. Le biogaz créé part en cogénération chaleur-électricité, et permet la production de 1.6 GWh d’électricité à l’année (0.5 pour mille de la production électrique réunionnaise), ce qui dépasse les besoins de la station et permet une revente à EDF. Les 1.6 GWh correspondent par exemple à la consommation du quartier du Brûlé.

* En aval des bassins de clarification, on récupère les boues secondaires mélangées aux boues primaires, l’eau issue peut subir deux traitements : arrosage (100 m3, pour le jardin botanique créé comme source de biodiversité (plantation de lauriers, thym, romarin, caféiers, un magnifique banian centenaire vient orner le parcours botanique), ou traitement tertiaire.

TRAITEMENT TERTIAIRE :

* L’eau subit une aseptisation chimique puis une filtration membranaire. Elle est rejetée à l’océan non loin du Port de Sainte-Marie : des millions de m3 gaspillés en eau de qualité baignade. Les boues séchées par la chaleur deviennent des granulés pour  servir d’engrais.

Il y a un manque à gagner qui pourrait payer la note de frais de l’étude Soere-Pro, qui s’élève à 10 millions d’euros (240000 annuels sur 20 ans). Cette étude, pilotée par la CINOR, le CIRAD, et VEOLIA, a montré déjà que sur deux parcelles comparables, la canne croissait aussi bien avec les granulés du Prado qu’avec des engrais chimiques importés (33000 t, de 150 à 700 euros la tonne, source : JIR du 01/10/2016). La station du Prado peut produire 5000 t de ces granulés, pas tout à fait inodores.

Or ces granulés trop riches en métaux lourds (dont nickel) ne respectent pas les normes européennes. Pour les normer, on pense les incorporer au compost issu de la décomposition des déchets verts en milieu aérobie. Pourrait-on vraiment utiliser ces déchets verts, quand ils ont vocation à être brûlés au Gol ou à Bois-Rouge, dans le PPGDND (plan de gestion de la Région des déchets non dangereux) ? De même, ne sont-ils pas déjà, pour leur part, riches en métaux lourds ?

Un bien bel outil, mais encore quelques incertitudes sur la récupération des eaux traitées, de qualité baignade, et le devenir des granulés-engrais, non aux normes européennes, pour lesquels les décideurs agricoles doivent se prononcer.

La visite pédagogique pourrait servir la population pour améliorer son comportement vis-à-vis de l'eau, et pourquoi on doit payer l’eau. Le gaspillage réunionnais pour l’eau de consommation humaine est en effet insensé : 240 l/an/habitant (en métropole : 140 l).

L’une des raisons est le tarif très bas de l’eau : en moyenne, 2.13 euros le m3, de 1.38 à Cilaos à 2.95 à Trois Bassins (source : Office de l’Eau). Ces tarifs sont négociés par les intercommunalités. Ce gaspillage ne va pas dans le sens d’une responsabilisation au regard du changement climatique.

Plus d'infos : www.aid97400.re

Dr Bruno Bourgeon, président d'AID 





1.Posté par un éleveur en colère le 03/10/2016 11:56

Bonjour,

Pour ces granulés dont vous cités et qui ne respectent pas les normes européennes car ils sont trop riches en métaux lourds, mais qui sont quand même épandu en grande quantité sur certaine parcelle agricole de l'Ile.
Ce qui pose beaucoup de problème d'odeur lors des épandages, car ces fameuses granules ne sont pas stabilisées et dès l'arrosage ou quand il pleut sa repart en fermentation.

De plus avec le problème d'odeur, c'est toujours les effluents d'élevages qui sont visés.

Peut être qu'il faudrait un peu plus de contrôle au niveau des services concernés.

Pour info, les déchets verts sont bien riche en métaux lourds.

2.Posté par Alain Busser le 03/10/2016 12:23

Et elles viennent d'où, les bactéries? Production locale ou importation?

3.Posté par Bruno Bourgeon, président d'AID le 03/10/2016 17:07

Alain, les bactéries sont naturellement présentes dans les déchets.

4.Posté par polo974 le 04/10/2016 15:44

240 l/an/habitant, ça fait même pas 2 canettes de 33cl par jour...


5.Posté par Bruno Bourgeon le 04/10/2016 18:01

Vous avez raison Polo, il fallait lire 240l/j/habitant. Ce qui fait raisonnablement 720 canettes par jour. 365 fois plus, bien sûr! Merci d'avoir relevé la coquille.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes