MENU ZINFOS
Communiqué

La Semittel se performe


Par NP - Publié le Samedi 25 Novembre 2017 à 09:30 | Lu 1443 fois

La Semittel, organisme qui gère les transports urbains dans le Sud de La Réunion avec les réseaux Alternéo et CARSUD, innove et change ses équipements. Pour suivre ces évolutions, la direction a lancé un plan de formation impliquant plus de la moitié de ses agents. Pour certains, cette formation va correspondre à une valorisation, pour tous, c'est une véritable montée en compétence.
 
L'année à venir est propice aux changements pour la Semittel avec de nombreuses innovations sur le réseau Alternéo et l'internalisation de la maintenance des bus électriques. Aussi, avant que les usagers découvrent ces évolutions, le personnel doit être formé.

Ce ne sont pas moins de 135 agents qui vont être familiarisés aux nouvelles techniques utilisées pour la billetique et trois agents qui vont être formés dans l'usine de construction Bolloré Bluebus à Quimper. « C'est une année intense pour la SEMITTEL, mais il est vraiment important, pour une structure comme la nôtre d'innover et de suivre les évolutions techniques de nos métiers. Pour ce faire, nos agents doivent suivre ces évolutions et se former », raconte Mathieu Chichery, le Directeur Général Délégué de la SEMITTEL.

Ce sont donc douze conducteurs référents qui ont été formés, avant de devenir formateurs à leur tour. Charge à eux, désormais, de transmettre leurs savoirs à leurs collègues. "Ça fait presque 30 ans que je suis chauffeur à la SEMITTEL alors c'était normal pour moi de candidater pour devenir référent. Il faut aider les jeunes et ça me fait avancer aussi, ça force à rester informé", explique Irénée M'Changama qui a déjà participé à la formation d'une cinquantaine d'agents de la SEMITTEL.

"C'est très important de dialoguer avec les usagers et de leur présenter correctement les nouveaux outils. Tous les agents doivent être bien préparés et donner les bonnes réponses aux personnes qui montent dans le bus, comme ça, ils adhérent !", continue le chauffeur référent.

D'ici à la fin de ce cycle de formation, il va contribuer à la formation de 135 de ses collègues. "Le cycle de formation dure environ trois mois. C'est un véritable axe de développement, d'évolution et d'engagement pour nous", continue le directeur général Délégué. Effectivement, pour pouvoir libérer les salariés le temps de formation, la SEMITTEL a du renforcer son équipe et 5 conducteurs ont été recrutés. Les agents référents ont été promus également.
 
Parallèlement, la SEMITTEL a entrepris d'internaliser la maintenance de ses bus électriques qui se faisait jusque là par un prestataire externe. Cela requiert des compétences et une nouvelle expertise, bien entendu !

Trois agents, un mécanicien, un électricien et le responsable de maintenance sont donc en partance pour l'usine Bolloré Bluebus à Quimper où sont construits les bus. Ils y seront en immersion totale pendant une semaine.

"Nous allons visiter la chaîne et assister au montage des véhicules afin de repérer les emplacements des circuits sur les véhicules. Nous devrons ensuite nous appuyer sur les supports techniques et la connaissance du produit ainsi faite pour assurer la maintenance électrique et mécanique des 10 bus Bluebus du réseau Alternéo", précise Sébastien Boisrivaud, responsable du service. Après cette séance de formation bretonne, un mécanicien de l'usine viendra à son tour à la Réunion pendant six mois, une semaine par mois pour répondre aux interrogations qui se poseront concrètement.

Suite à quoi les trois agents de la SEMITTEL formeront une équipe homogène et compétente capable d'intervenir à tous les niveaux de la maintenance curative ou préventive pour que les bus électriques soient en temps et en heure au service de tous les usagers du sud.

Un beau challenge que toute la SEMITTEL s'engage à relever !




1.Posté par Oh!!! le 25/11/2017 10:21

Quel titre pourri!
Un néologisme juste pour la com.
Les transports seront plus performants quand ils arriveront à l’heure, quand ils seront sûrs, quand ils seront propres...le reste n’est qu’en du blabla !

2.Posté par pacha25 le 26/11/2017 19:43

poste 1......jamais content hein

3.Posté par 51889 le 27/11/2017 11:30

Que la Semittel veuille se développer, évoluer, améliorer la qualité des services rendus aux usagers, on ne peut qu'applaudir des deux mains (et même dès aujourd'hui). Dans une île où l'on a cultivé le culte du tout automobile, au point de réduire le Réunionnais à un homo automobilis, où l'on a , pour des raisons bassement politiques supprimé un projet d'envergure (le tram tain), tout ce qui peut aller dans le sens du développement et de l'amélioration du transport en commun doit être fortement encouragé.

Mais de grâce, mesdames et messieurs les communicants, arrêtez d'étaler dans votre prose ce qui s'apparente à une méconnaissance de la langue et du langage, qui sont pourtant les véhicules (si, si) ou si vous préférez les vecteurs essentiels de votre métier.

Pour mettre en valeur les efforts louables de la Semittel, point n'est besoin de vouloir "performer". Inutile de "candidater", ni d'insister: "comme ça ils adhèrent", encore moins pour répondre "aux interrogations qui se poseront concrètement", évitez les "suite à quoi", tout comme les réparations seraient préférables aux "maintenances curatives"...

Un verbiage oiseux, un style pompeux, une "néologisation" outrancière... De la com' dans toute sa (triste) splendeur

4.Posté par A 51889 le 28/11/2017 19:23 (depuis mobile)

Quand on a rien dire on critique le langage ?!
Bravo !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes