MENU ZINFOS
Economie

La SPL Tamarun sur le grill de la CRC


La Chambre régionale des Comptes s’est penchée sur la situation de la SPL Tamarun. Si la société est en bonne santé financière, la CRC pointe du doigt la négligence sur les comptes d’exploitation prévisionnels et le manque de stratégie commerciale et financière pour ses actionnaires.

Par GD - Publié le Vendredi 3 Septembre 2021 à 07:34

La SPL Tamarun a notamment la gestion du camping de l’Hermitage
La SPL Tamarun a notamment la gestion du camping de l’Hermitage
Durant presque une année, la Chambre régionale des comptes (CRC) s’est penchée sur le cas de la SPL Tamarun. La société publique locale (SPL) créée par la commune de Saint-Paul en 1994 a pour objet de contribuer au développement économique et touristique de la microrégion Ouest en assurant l’entretien de la station balnéaire saint-pauloise et de différents équipement touristiques de la commune de Saint-Paul et de la communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest (TCO).

La première constatation de la CRC est plutôt bonne. La société est en bonne santé financière et dégage chaque année un résultat positif compris entre 0,4 et 0,5 million d'euros. Son chiffre d’affaires, de 5,2 millions en 2019, est assuré par une certaine stabilité de son activité historique ; elle devrait ainsi parvenir à limiter les conséquences de la crise sanitaire sur son résultat 2020.

La CRC émet toutefois des réserves sur "les délégations de service public [qui] souffrent de sérieuses lacunes dans leur rédaction et ne sont pas accompagnées des comptes d’exploitation prévisionnels qui permettraient à la SPL de mesurer les risques et leur rentabilité en amont de leur conclusion, en préservant les équilibres économiques des contrats." L’institution de contrôle financier indique pourtant que c’est sur ces fondements contractuels fragiles que la société a mobilisé des emprunts pour un montant global de 2,5 millions d'euros.

De plus, la CRC estime que la SPL Tamarun n’a élaboré aucune stratégie commerciale et financière vis-à-vis de ses actionnaires : les marges qu’elle dégage sont inégales. Car, bien que constituée d’actionnaires publics, Tamarun reste une société privée qui doit rechercher une rentabilité mesurée de ses activités, même celles qu’elle exploite à ses frais et risques dans le cadre de délégations de service public.

La société, qui intervient également de manière plus marginale dans un domaine où la concurrence est forte, à savoir le secteur de l’aménagement, peine à se démarquer des autres acteurs présents sur le territoire, et l’aboutissement des projets, souvent associés à des facteurs de complexité technique, est souvent laborieux. 

Néanmoins, la CRC souligne que l’entrée du département de La Réunion au capital de la société en 2019, pour 27,5 % des parts, pourrait permettre à cette branche d’activité d’être relancée si de nouveaux projets parvenaient à être développés.




1.Posté par Avertit le 03/09/2021 10:48

On attend avec impatience Celui de la semto karoues !on va bien rigoler la

2.Posté par Choupette le 03/09/2021 13:38

1.Posté par Avertit

En ce qui concerne la Semto-KarOuest, je me demande bien comment ils recrutent leurs conducteurs de bus, et où ?

Car, lors d'un voyage, le conducteur s'est arrêté alors qu'il était prioritaire pour laisser passer un automobiliste qui était à un stop sur sa gauche, avec un gros marquage au sol et pas de bouchon derrière lui !!!
Par contre, lui il était d'en créer un en pleine rue Marius et Ary Leblond à Saint-Paul.
Ou ce sont des permis fraudés, ou les auto-écoles sont très laxistes dans son département ... .

3.Posté par Damnatio memoriae le 03/09/2021 13:47

La CRC doit se pencher sur toutes les SPL locales sinon c'est complicité de détournements d'argent public.
Didier Robert, ancien directeur de la SPL des musées, 6 800€/mois , qui croit encore que Picasso a peint La Joconde et qui pense toujours que Dali est un peintre du Salvador.
6 800€/mois ça ne vous fait pas rêver?

4.Posté par Didix le 04/09/2021 11:20

A quand un audit de la SPLEDDEN ?

5.Posté par Pierre Balcon le 05/09/2021 08:31

à post 3

Arrêtez je vous en prie d'intoxiquer l'opinion !

Vous parlez du salaire nominal du directeur de la Spl .
Dans les faits , dans l'hypothèse où cette fonction est assurée par un élu indemnisé , il doit être appliqué à cette rémunération un écrêtement , à l’initiative du comptable public.

Un élu qui cumule plusieurs mandats électoraux ou qui siège à ce titre au conseil d’administration d’un établissement public local, du CNFPT, au conseil d’administration ou au conseil de surveillance d’une SEML , SPL ou qui préside une telle société, ne peut en effet recevoir au titre de ces mandats un montant total de rémunération et d’indemnités de fonction supérieur à une fois et demie le montant de l’indemnité parlementaire (soit 7 239,91 € par mois au 1er janvier 2020).
Cette disposition est reprise dans les articles L. 2123‑20, L. 3123‑18 et L. 4135‑18 du code général des collectivités territoriales.

De la même manière si le cumul d'une pension de retraite publique est possible avec un revenu d'activité , un plafonnement a été institué : soit le tiers du montant annuel brut de la pension augmenté de 7 123,57 € .

Bizarrement les élus ont été exceptés de ce plafonnement .

C'est donc légal mais est ce moral ?

Du coup je connais des élu(e)s qui cumulent 3 pensions de retraites publiques (1) et leurs indemnités d'élu(es) , ce qui leur assure , je vous prie de me croire , des ressources bien plus confortables que celles tirées d'une SPL.

Pourquoi la presse n'en a t elle pas parlé à votre avis ?

Autre question : la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique permet de consulter les déclarations de revenus et de patrimoine de nos élu(e)s mais interdit qu'on les publie .

On y fait pourtant des découvertes fort intéressantes , qui démentent souvent les focalisations médiatiques .

(1) rappelons q'un(e) parlementaire touche une retraite complète au bout de 3 mandats .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes