MENU ZINFOS
Economie

La SICALAIT satisfaite de l’arrêté gouvernemental sur la leucose bovine


La SICALAIT salue l’arrêté ministériel, rendu public le 13 juin 2020, qui permet l’assainissement de la leucose à La Réunion. La coopérative laitière espère élever plus de 1000 animaux sains dans sa ferme d’ici 2021.

Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 15 Juin 2020 à 11:12 | Lu 1161 fois

"Cet arrêté va dans le sens des engagements forts pris par le Conseil d’administration de notre coopérative, depuis 2016, pour répondre aux attentes des consommateurs et accompagner les éleveurs laitiers réunionnais. Depuis 2016, avec l’aide des services de l’État, la SICALAIT a mis en place un protocole qui permet d’obtenir des animaux indemnes de leucose à La Réunion", se félicite Martha MUSSARD, Présidente de la SICALAIT.

Le 13 juin 2020, un arrêté ministériel a été publié pour permettre l’assainissement de la leucose à La Réunion, cette maladie qui ravage les cheptels depuis plusieurs années. Actuellement, la SICALAIT comptabilise plus de 200 animaux sans leucose et continue d’installer au fur et à mesure tous les nouveaux éleveurs laitiers en zéro leucose. Ceux-ci pourront bénéficier du statut "indemne de leucose" mentionné dans l’arrêté ministériel.

La SICALAIT indique que le nombre de vaches sans leucose produites sera amené à régulièrement augmenter. "Depuis un an, nous avons mis en place une méthode d’insémination des vaches pour obtenir un maximum de veaux femelles. Ces veaux sont élevés par la ferme de SICALAIT pour ne produire que des animaux indemnes de leucose. À partir de l’année prochaine, nous élèverons 800 animaux à la ferme et plus de 1000 d’ici 2021", selon Charles ADRIAN, Directeur Général de la SICALAIT. Une deuxième méthode de remplacement des vaches, plus technique, devrait être validée pour la fin de l’année. Si elle est approuvée, elle permettrait à la SICALAIT d’accélérer le processus d’assainissement des étables réunionnaises. 

Martha Mussard veut également remettre des choses aux claires : "Non, le marquage des vaches avec un "L" à l’oreille ne sera pas appliqué à La Réunion. Il n’existe plus en métropole pour des raisons sanitaires depuis de nombreuses années. Deuxièmement, les exploitations en plan d’assainissement n’auront pas la possibilité de faire circuler leurs animaux entre les élevages. Troisièmement, la propagation de la leucose ne se fait pas que par les insectes piqueurs, comme le prouvent nos expérimentations en cours. Enfin, l’abattage des vaches reste bien sûr la meilleure solution dans le plan d’assainissement, comme cela se fait en métropole, dès que c’est nécessaire".

La SICALAIT reste en attente d’arbitrages financiers et opérationnels avec l’État sur le Plan Global de Maîtrise Sanitaire Bovine (PGMSB). Avec ce plan, l’objectif est double pour la coopérative : réussir la pleine exécution de l’assainissement des élevages laitiers, sans mettre les exploitations laitières en difficultés financières. Rappelons que l’assainissement des élevages laitiers de métropole, lancé dans les années 90, avait pris plusieurs années.




1.Posté par Ken le 15/06/2020 12:42

Un exemple typique de la manière dont la Réunion a été et est encore traitée par l’Etat jacobin Français: lamentable...
Tous les animaux malades doivent être abattu et l’imdemnisation Des éleveurs doit correspondre au coût réel de remplacement de chaque bovins.
Malheureusement, comme d’habitude, l’Etat profite de la responsabilite juridique de la coopérative SICALAIT pour noyer et défausser sa propre responsabilité : des fonctionnaires en « touristes » qui n’ont jamais fait leur travail avec responsabilité...

2.Posté par GIRONDIN le 15/06/2020 13:33

Moi aussi je suis content et pour participer à cette éradication, chez moi pas de:
Lait péi
Yaourt péi
Beurre péi
Fromage péi
Bœuf péi

Fait promo, donne, offre.... Labelise,... Aoc.. Aop.... ...
Mange zot même !

Rendez-vous dans 10 ans.

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/emissions/archipels-4/mal-ombre-756387.html


3.Posté par SOWETO le 15/06/2020 14:23

J'en prends le pari qu'en 4 ans on en reparlera encore de la LBE si on ne met pas en place une lutte contre les vecteurs de cette maladie à savoir les mouches piqueuses des bétail (Stomoxys calcitrans et Stomoxys nibra) ainsi que les tiques du genre Amblyomma et et du genre Boophilus.

4.Posté par Parc nassional le 15/06/2020 19:46

Combien d'années avec du lait leucose..??

5.Posté par Jambalac le 16/06/2020 01:24

1.Posté par Ken le 15/06/2020 12:42

Un exemple typique de la manière dont la Réunion a été et est encore traitée par l’Etat jacobin Français: lamentable...
..........................................................................
Sous-français nou lé, sous-français nous restera

6.Posté par MICHOU le 16/06/2020 15:07

Que ne l'avez vous fait dès le départ? C'était pourtant de votre responsabilité? Et qu'en est il de la brucellose importée par le Buffalo en 2003?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes