Zot Zinfos

La Réunion vers un avenir durable

Albioma célèbre les 20 ans de sa centrale du Gol. Le groupe entend porter à 60 % la part renouvelable de sa production à la Réunion dès 2023.

Vendredi 6 Novembre 2015 - 15:49

La Réunion vers un avenir durable
Peu avant l'ouverture à Paris de la COP 21, Albioma (ex-Sechilienne-Sidec) célèbre les 20 ans de sa centrale du Gol. Doté de techniques de pointe valorisant la bagasse, le site contribue fortement à alimenter le réseau électrique de l'île en énergies renouvelables.

Le Groupe est, depuis ses débuts à La Réunion, un acteur incontournable de la transition énergétique de l’île et, plus généralement, des départements d’Outre-mer. Il investit actuellement dans un plan de développement ambitieux et innovant pour La Réunion.

Avec son expertise unique de la valorisation à haute efficacité énergétique de la bagasse, innovation mondiale développée sur le site de la centrale thermique de Bois-Rouge, Albioma est devenue l'un des fers de lance de la transition énergétique de La Réunion.

Producteur de 53 % de l’électricité de l’île en 2014, le Groupe entend poursuivre ses efforts pour contribuer à atteindre l'objectif fixé par la loi sur la transition énergétique pour les Outre-mer : 50 % des besoins en électricité couverts par des énergies vertes à horizon 2020.

À cette fin, Albioma décline un plan de développement ambitieux et novateur pour l'île, créateur d'emplois et de nouvelles activités, en faisant évoluer ses moyens de production actuels et en réalisant de nouveaux projets d'envergure. Avec ces investissements, le groupe devrait porter à 60 % la part renouvelable de sa production à La Réunion dès 2023, contre 19 % en 2013.

Depuis leur mise en service, respectivement en 1992 et en 1995, les deux centrales thermiques réunionnaises du groupe, Albioma Bois-Rouge (100 MW) et Albioma Le Gol (110 MW), s'alimentent en bagasse lors des campagnes sucrières. Des travaux sont en cours pour permettre, dans ces usines, la valorisation de combustibles biomasse (déchets verts, résidus de l’industrie du bois) susceptibles de remplacer le charbon, utilisé aujourd’hui hors des périodes de coupe de la canne.

En parallèle, le groupe, qui emploie localement 160 salariés et génère autant d’emplois indirects, investit dans une nouvelle unité de production de pointe innovante, d’une puissance de 40 MW : la première turbine à combustion en France fonctionnant au bioéthanol, qui devrait voir le jour en 2017.

Albioma exploite également à La Réunion un parc performant d’installations photovoltaïques (26,5 MWc) et s’affiche en pionnier du photovoltaïque avec stockage sur l’île, où une première centrale avec batteries a été mise en service en 2014 à Piton Saint-Leu.
 

La Réunion vers un avenir durable
Lu 1025 fois




1.Posté par Incroyable ! le 07/11/2015 08:04 (depuis mobile)

Le bioéthanol une innovation ? Tu parles ! Utilisation massive de surfaces agricoles au détriment de la population et de l''écosystème. Et surtout... Rejets de CO2 supérieurs au charbon ! Faut arrêter les conneries. C''est pire que le pire !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >