Société

La Réunion pourrait-elle être submergée par un tsunami après une éruption comme en Indonésie ?

Vendredi 28 Décembre 2018 - 14:01

Le réveil de l’Anak Krakatoa le 22 décembre dernier a été tragique. L’éruption a engendré un tsunami qui a rapidement déferlé sur le détroit de la Sonde. 430 morts, 1 495 blessés et 159 disparus selon un dernier bilan.

Ce type de phénomène est déjà survenu par le passé à La Réunion et pourrait bien à nouveau se produire… dans des milliers d’années.

Aline Peltier, directrice de l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise nous explique pourquoi.


Le flanc Est du volcan se déplace chaque année lentement vers la mer
Le flanc Est du volcan se déplace chaque année lentement vers la mer
Un tsunami d’un telle ampleur pourrait-il se produire à La Réunion?

Oui cela peut se produire. D’ailleurs nous avons un sujet d’étude actuellement qui analyse toutes ces déstabilisations de flanc sur le Piton de la Fournaise.

Il faut savoir que par le passé cela s’est déjà produit.

L’enclos Fouqué, il y a 4500 ans environ, s’est formé par une déstabilisation de flanc qui a généré un grand apport de matériel en mer et atteint les côtes de Maurice et l’ensemble des côtes de La Réunion.  

Comment le sait-on?

Il y a eu des études faites au large de La Réunion. Lors de la formation de cet enclos, il y a eu une importante quantité de matériel qui s’est écroulé rapidement en mer comme cela a été le cas pour l’Anak Krakatoa le 22 décembre dernier. Cela a très certainement généré des vagues et un tsunami.

Des collègues de Clermont-Ferrand ont fait des simulations il y a quelques années, avec l’arrivée de matériels rapidement en mer et on voyait donc que la vague créée aurait pu engendrer un tsunami qui aurait fait le tour de l’île en moins de 10 minutes. Avec des vagues, dans les scénarios le plus pessimistes, de 5 à 10 mètres de hauteur. 

Ce genre de phénomène pourrait de reproduire dans le futur. Ce sont des événements extrêmement rares sur ce type de volcans comme le Piton de la Fournaise.
 

Rupture, glissement de terrain puis tsunami ne sont pas à exclure dans les milliers d'années, indique Aline Peltier
Rupture, glissement de terrain puis tsunami ne sont pas à exclure dans les milliers d'années, indique Aline Peltier
Cela tient aux caractéristiques de notre volcan, il n’est pas explosif…

Ce n’est pas un volcan explosif mais nous avons pas mal d’éruptions et elles ont tendance à pousser le flanc Est ouvert vers la mer. Un flanc Est qui bouge de manière continue vers cette direction, de l’ordre de 2 cm par an.

Ce sont donc des déplacements extrêmement lents mais, à terme, il y aura très certainement une rupture et une déstabilisation de ce flan vers l’Est comme cela a eu lieu il y a 4 500 an.

Mais il faut pondérer ces propos en disant que ce sont des phénomènes extrêmement rares mais qui ne sont pas à exclure sur un volcan comme le notre. 

Sont-ils prévisibles?

Ces phénomènes de rupture, comme cela s’est produit en Indonésie, sont difficiles à anticiper.

On peut anticiper des éruptions : on sait quand le magma remonte, on sait même assez tôt où est-ce qu’aura lieu l’éruption. Mais on ne peut pas prévoir ces ruptures dans le fond d’un volcan. Elles sont très brutales.

On sait qu’il y a des contraintes qui s’accumulent dans l’édifice et qu’à un moment donné, ça va rompre. Mais malheureusement, on ne sait pas quand. C’est comme pour les séismes. 

Est-ce qu’il y a quand même des indices perceptibles lors d’une éruption? 

Oui, il faut des pressions et des contraintes assez importantes à l’intérieur de l’édifice. Avant d’avoir une rupture du flanc, il faut déjà d’abord avoir de grandes déformations.

Par exemple à la Fournaise, la dernière fois que nous avons eu de grandes déformations dans le flanc, c’est à dire de l’ordre de plus d’un 1 mètre, c’était pour l’éruption de 2007. Beaucoup de magma impliqué dans cette éruption et un flanc Est qui a bougé jusqu’à 1m40. Il n’y a pas eu de rupture mais un grand glissement s’est produit alors que lors des éruptions classiques, il est plutôt de quelques dizaines de centimètres. Donc pour qu’il y ait rupture, il faut qu’il y ait accumulation de contraintes en termes de pressurisation en profondeur.

Pour l’instant à la Fournaise, nous sommes dans des éruptions de faible volume mais à l’échelle des prochains milliers d’années, il est fort probable que l’on connaisse de nouvelles déformations de flanc comme ce fut le cas pour l’enclos Fouqué. 

L’effondrement du Dolomieu en 2007 avait-il été prévu? 

Effectivement l’éruption avait débuté le 2 avril et l’effondrement avait commencé le 5 avril. Pendant ce laps de temps, on a eu trois jours de très forte sismicité.

Cela veut dire qu’avant d’avoir un effondrement ou un glissement de terrain, la roche se fragilise et cela crée de la sismicité, avec plusieurs dizaines de milliers de séismes par jour qui ont pu être enregistrés par le matériel de l’Observatoire.

Donc on savait qu’il allait se passer quelque chose. 

Donc nous serions capables de prévoir à minima un effondrement? 

Nous pourrions peut-être anticiper cette rupture puisqu’elle s’accompagne toujours de sismicité.

Après il faut croiser les doigts pour que celle-ci soit assez longue comme par exemple pour le cratère Dolomieu. La crise sismique avait duré 3 jours.

Si jamais nous venions à observer une cassure qui commencerait à s’initier sur le flanc Est, cela pourrait être très rapide comme au Krakatoa où cela a duré quelques minutes.

Mais le phénomène pourrait être aussi plus lent à l’échelle d'heures ou de jours.   
PB
Lu 20320 fois



1.Posté par Fredo974 le 28/12/2018 16:15

Pile : oui , face : non ...

2.Posté par Isis le 28/12/2018 16:50

...s’est formé par une déstabilisation de flanc qui a généré un grand apport de matériel en mer


Lors de la formation de cet enclos, il y a eu une importante quantité de matériel


Je ne comprend pas. De quel genre de matériel s'agit-il ? A moins qu'elle ne veuille parler de matière volcanique ? Merci de m'éclairer.

3.Posté par A mon avis le 28/12/2018 16:51

Lors d'un séisme qui engendre un tsunami, la rupture est brutale.

Il existe sous le Piton de la Fournaise des "failles listiques" probablement depuis l'effondrement de la caldéra de l'enclos Fouqué.
Rien n'interdit de penser que ces failles peuvent rejouer avec l'accumulation des laves provenant des nombreuses éruptions.

4.Posté par Hugh le 28/12/2018 17:02

C'est ça oui !

D'abord, vous pensez que dans 4500 ans l'être humain sera encore sur terre ? j'en doute.

Et même si c'est le cas. Ce n'est pas un tsunami qui arriverait, mais une grosse vague de plastique. " Maurice devra s'équiper alors de grosses poubelles jaune ".

Et encore. Vous n'avez qu'à rajouter un peu de maïzéna, un bon moule et flan il bougera plus.

5.Posté par pipo le 28/12/2018 18:50

Nous avons ici des fonts pélagiques et une houle polaire en hivers qui mesure parfois 10 mètres alors le tsunami destructeur je l'estime à 0,0000001% de mal chance que cela se produise....Tremblez brave gens!

6.Posté par modeste le 28/12/2018 19:19

"on sait même assez tôt est-ce qu’aura lieu l’éruption"

"’éruption avait débuté le 2 avril et l’effondrement avait commencé le 5 avril. Pendant ce laps de temps, on a eu trois jours de très forte sismicité.
on savait qu’il allait se passer quelque chose"

on comprend surtout que l'on ne sait pas grand-chose

7.Posté par Thierrymassicot le 28/12/2018 20:29

@ 2 Isis....Il s'agit bien évidemment de roches et en l'occurrence ici, de roches volcaniques qui se retrouvent en mer suite a l'effondrement d'une paroi....

Dans un futur plus ou moins proche (enfin à l'échelle des temps géologiques, mais le pire est a craindre quand même à l'échelle humaine) Le flanc ouest du Cumbre vieja aux Canaries à La Palma, va se retrouver à la mer, c'est une certitude à 100%....Juste en face, les Caraïbes, la côte Est des States....Ce n'est pas un tsunami, mais un méga-tsunami qui va être le résultat de cet effondrement (les Km3 de roches qui vont se retrouver à la baille, la vitesse à laquelle tous ces matériaux vont débouler, bref l' énergie cinétique qui va en découler, tout ceci a été calculé, modélisé)

Pour résumer une vague va foncer aux environs de 700 Km/h en direction de l' Ouest, une fois les hauts-fonds atteints, en 8 heures, une vague géante d'une centaine de mètres de hauteur va déferler sur New-York, toute la Côte Est, le Nord Est de l'Amérique du Sud....Ce n'est pas si! mais quand!!! C'est effrayant.... Et dans le même contexte apocalyptique, je te conseille de taper sur Google ou autres moteurs de recherches " Champs Phlégréens" C'est un super-volcan au même titre que Yellowstone, situé en Italie et qui montre des signes de réveil....Et la, pour le coup, si le réveil se confirme c'est la planète entière qui va en être affectée.

8.Posté par @ post 4 Hugh le 28/12/2018 21:19

Ce n'est pas dans 4500 ans que ça se passera, ça c'est déjà passé il y a 4500 ans...

...Et il n'y avait pas encore de plastique à l'époque.

Il faut savoir lire un article avant de commenter !

9.Posté par li le 28/12/2018 21:35

Et quand le piton des neiges de reveillera on l aura dans le baba

Remember
Séisme 2011, 2017 sous piton des neiges...

10.Posté par li le 28/12/2018 21:43

Mais pour l instant le tsunami le plus à craindre est celui de la migration organisée de sri lankais vers notre île.
Les indésirables sont empaquetés un peu trop vite pour la destination Réunion

11.Posté par en réponse à la juste remarque de pipo le 28/12/2018 22:04 (depuis mobile)

La probabilité n'importe plus lorsque la chose est survenue. Cela dit je partage ton avis quant au %

12.Posté par A mon avis le 28/12/2018 22:19

@ 7 Thierrymassicot
laissez tomber Google. Et utilisez Qwant le moteur de recherche européen !

Pour compléter vos infos, le Yellowstone lui-même n'est qu'endormi et son réveil pourrait être apocalyptique.

N'oublions pas qu'il y a 65 millions d'années, les méga-éruptions du Dekkan (en Inde) sont probablement une des causes de l'extinction des dinausaures (autre cause possible choc d'une météorite dans le golfe du Mexique), Le nuage de poussière qui en a résulté a masqué le soleil durant de longues périodes.

L'Inde s'est déplacée vers le nord.
Le volcanisme du Dakkan a été provoqué par le point chaud qui alimente aujourd'hui le Piton de la Fournaise.

13.Posté par Thierrymassicot le 28/12/2018 22:35

@ 10 li

Encore un foutu imbécile qui vient polluer un sujet qui n'a rien avoir avec son mal-être! Hé, "li" ( enfin j'ai pas mis le "s" après ce foutu pseudo...) pourtant le fait d'ouvrir des, voire un livre, pourrait, si ce n'est des pamphlets d'extrême droite te rendre, comment dire.......plus intelligent??? enfin surtout moins stupide!!

14.Posté par raciss974 le 28/12/2018 23:11

mais ou va-t-on aller si une catastrophe surgit? il y a des xenophobes partout dans les autres pays!!!!

15.Posté par A mon avis le 28/12/2018 23:20

@ 6.Posté par modeste : "on ne sait pas grand chose" dites vous !

Tout est relatif.

Les connaissances en géologie ont fait d'énormes progrès notamment depuis une cinquantaine d'années avec le développement d'appareils et de techniques de mesures de plus en plus performants, qui ont permis aussi d'élaborer et de peaufiner la théorie de la tectonique des plaques.

Et comme pour toute science, chaque découverte ouvre une multitude de questions nouvelles ; ainsi, les connaissances ne sont jamais définitives mais évoluent continuellement, et sont même parfois remises en question !

16.Posté par A mon avis le 28/12/2018 23:26

@ 5.Posté par pipo
Pour établir un % de probabilité, encore faut-il s'appuyer sur des données existantes ! Et ne pas donner un chiffre totalement farfelu sorti de votre imagination.

17.Posté par A mon avis le 28/12/2018 23:44

@ 2.Posté par Isis :
La partie du massif du Piton de la Fournaise limitée par la falaise de "l'enclos" est ce qu'on appelle une caldéra. Elle résulte de l'effondrement de plusieurs dizaines de mètres de toute cette partie du massif volcanique.
Ainsi, une partie du matériel volcanique (= matière ou roches volcaniques) s'est enfoncé dans la mer, provoquant à n'en pas douter, un formidable raz-de-marée (= tsunami).

Remarque : dans mon @post 3 il faut lire "faille listrique" et non "listique"

18.Posté par :-) le 29/12/2018 01:20 (depuis mobile)

:-)

19.Posté par breizh le 29/12/2018 05:52

rentrez les poubelles jaunes svp.

20.Posté par MôvéLang le 29/12/2018 06:03 (depuis mobile)

Espérance de vie 120 ans maxi, ( étonnant quand même à nôtre époque) dans quelques milliers d''années, je serais partie depuis longtemps, ça ne m''inquiète pas du tout.

21.Posté par bowling for columbine le 29/12/2018 07:49

la peur est le ressort nécessaire pour continuer d'exister et maintenir le renouvellement des subventions. C'est archi connu et expliqué dans le vieux documentaire "bowling for columbine".

22.Posté par Gilles VACANZA le 29/12/2018 08:11

il me semble avoir lu un jour que la Réunion et L’île Maurice se sont formées sur une bande volcanique sous marine dans cette partie de l’océan indien ??Ci une personne pouvait me conformer ou m'infirmer cela je l'en remercie par avance ,car ci cela est juste, le risque d'un écroulement d'un volcan sous marin risquerait lui aussi de créer un tsunami ?

23.Posté par lancer une fake news en restant border line le 29/12/2018 08:27

Le 10 octobre 2018, la prestigieuse revue américaine "Science" a publié un article très sérieux sur les risques de grands glissements de pente de l'Etna qui engendreraient des tsunamis extrêmes. La théorie est connue depuis longtemps, il y la même sur le Piton de la fournaise qui explique l'ouverture Est de l'enclos Fouqué, la formation du Piton de Crac et a sucité la campagne "tomographie 2017". Pour autant rien n'indique le moindre risque imminent car l’échelle du temps géologique n'est pas la même que celle des humains. Avec des seismes en essaims qui se sont produit debut octobre, cela a suffit pour déclencher des rumeurs catastrophiques dans la presse locale, sur le web et sur les blogs au point que le directeur de l’observatoire volcanologique de l'Etna (CONTRAIREMENT A L OVPF) a du communiquer pour contextualiser la publication et faire dégonfler la rumeur.

besoin de subvention? ou necessité de relancher la machine à clic?

24.Posté par sinsonido le 29/12/2018 08:44

J'ai une autre prévision faite à l'époque par Laurent S. alors qu'il était directeur du BRGM/RUN, dans les années 80. ( parlant 7 langues et musicien/saxophoniste émérite dans le JCR). Au cours d'une soirée, et en privé, Il y a annoncé 2 probabililités pour la Réunion dans les siècles à venir : 2 volcans surgiront en mer entre St-Denis et St-Benoît et entraînant des mégatsunamis.

De son côté, pour l'île Maurice, Il y a le mont Piterboth, ancien volcan endormi depuis des siècles, qui se réveillera et explosera , touchant une grande partie des terres.

Mais, il a bien précisé qu'à l'échelle géologique, ces prévisions restaient indéterminées quant à leur véritable survenance. Moi, je ne serais sûrement plus de ce monde et vous ?

25.Posté par kersauson de (p.) le 29/12/2018 08:51

il est prevu que
dans 10000 ans ( oui dix mille)
la partie Nord s'effondrera autour du piton, et cela
transformera l'ile comme Moriss en créant un gran lagon
avec sindin sin andré sous l eu, les cirques aussi
le piton aussi haut que celui de moriss a curepipe !

seule la partie SUD perdurera autour de la Fournaise
j ai l image de synthese a dispo

26.Posté par Manapany boy le 29/12/2018 10:42

Aline Peltier se fait plaisir et justifie son salaire ! En fait on ne sait rien de rien à part quelques détails !

27.Posté par L'enflure le 29/12/2018 11:11 (depuis mobile)

Pourquoi parle t on au futur ? La Réunion subit déjà un tsunami... Malheureusement, il est plus sournois et s'appelle " invasion Sri lankaise"....
Je crains que le résultat final en doit le même, n'en déplaise aux fossoyeurs de notre Nation...

28.Posté par taz.opinion le 29/12/2018 12:40

Submergée La Réunion ??? Non certainement pas ! Mais la Saline-Les-Bains et l'Hermitage très certainement ... Les gros zozos de l'Ouest balnéaire s'en sortiront tout de même ...

29.Posté par gaston le 29/12/2018 14:12

moi je suis content un bon tsunami pour laver, na trop d 'adorateur de veau d' or sur l 'ile

30.Posté par Germinal le 29/12/2018 14:44

Au lieu de vous préoccuper si il va y a voir un tsunami un jour à la Réunion
Vous feriez bien de retrousser vos manches et de nettoyer vos plages et vos rues
qui sont dans un état à faire peur.
Pas étonnant que les touristes ne se bousculent pas pour venir à la Réunion
et préfèrent se rendre à Maurice qui est beaucoup plus belle et plus accueillante...

31.Posté par A mon avis le 29/12/2018 20:58

@ 22.Posté par Gilles VACANZA pour votre info :

L'écorce terrestre n'est pas fixe. Les continents se déplacent : c'est ce qu'on appelle en géologie la tectonique des plaques.
Un "point chaud" est un endroit FIXE où le magma du manteau terrestre remonte et traverse l'écorce terrestre.
Il y a environ 70 millions d'années "l'Inde" s'est détachée de l'Afrique et a commencé à migrer e direction de nord.
Il y a environ 60 millions d'années, "l'Inde" dans son déplacement se trouvait au niveau de la Réunion actuelle.
Le point chaud (qui alimente actuellement le Piton de la Fournaise) a donné naissance au volcanisme des " trapps du Deccan" (ouest de l'Inde), il y a entre 65 et 40 millions d'années.
Les coulées de laves basaltiques ont formé des empilements de plus de 3000 m d'épaisseur.

Puis au fur et à mesure du déplacement de la plaque océanique vers le nord , en passant au dessus du point chaud se sont formées les Maldives, les Chagos, les Mascareignes , l'île Maurice (il y a environ 10 millions d'années).
Il y a environ 5 millions d'années que le massif du piton des Neiges a commencé à s'élever pour former un cône de 10 000 m de hauteur (7000 m immergés + 3000 m émergés)
Il y a environ 500 000 ans a commencé à s'ériger le Piton de la Fournaise.

32.Posté par li le 30/12/2018 16:39

@massicot

Nous savons que vous êtes les êtres les plus intelligents sûr Terre

Nous savons que vous avez tout vu tout vécu

33.Posté par TARAWA974 le 02/01/2019 10:20

@ Manapany Boy

Aline Peltier est une scientifique.
Les scientifiques publient les résultats de leurs recherches dans des revues inaccessibles au grand public et répondent aux médias lorsqu'ils les sollicitent.
En l'occurrence, les questions sont orientées pour lui faire dire quelque chose qu'elle ne peut simplement pas dire. Il est impossible de PREVOIR l'effondrement du flanc Est. L'accumulation des données permet de définir une PROBABILITE que l'événement se produise. C'est peu et beaucoup à la fois.
Je ne commenterai pas la phrase sur le salaire, ça n'en vaut juste pas la peine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie