MENU ZINFOS
Société

La Réunion est-elle préparée au risque d’une marée noire ?


Alors que le Wakashio menace de se briser complètement et de déverser encore plusieurs milliers de tonnes de carburant dans le lagon de la Pointe d’Esny, les autorités mauriciennes ont demandé de l’aide à La Réunion pour tenter de limiter la catastrophe écologique qui se joue sur sa côte sud-est. Le bâtiment d’assistance outre mer (BSAOM) de la marine nationale le Champlain est arrivé sur l’île soeur ce dimanche. À son bord, des tonnes de matériel POLMAR, prévu dans le plan ORSEC maritime créé en 2019 pour répondre au risque de pollution dans les eaux réunionnaises, où transitent chaque année environ 130 millions de tonnes de marchandises dangereuses et/ou polluantes.

Par - Publié le Mercredi 12 Août 2020 à 09:38 | Lu 3602 fois

Le 18 décembre 2019, un inspecteur de la sécurité des navires, un pilote maritime, et un marin de la base navale du Port embarquent à bord d’un hélicoptère Panther pour réaliser un bilan des dégâts occasionnés dans la collision entre un pétrolier et un conteneur à 25 km au large de La Réunion.
 
Plus de 300 tonnes d’hydrocarbures se sont déversées dans la mer et ont créé une nappe de pollution.
 
Rassurez-vous, il s’agissait en réalité d’un exercice grandeur réelle du plan ORSEC maritime. La simulation de la nappe de pollution s’est faite avec du son de riz avant d’être confiné puis récupéré.
 
Cet exercice avait notamment permis aux acteurs de la lutte contre la pollution maritime de s’entrainer à faire face à un événement majeur en mer.
 
8 mois plus tard, les voilà mobilisés à Maurice, où un vraquier échoué sur la barrière de corail se vide de ses carburants.

© SIRPA Marine - Exercice ORSEC maritime au large de La Réunion
© SIRPA Marine - Exercice ORSEC maritime au large de La Réunion
Un plan ORSEC maritime voit le jour en mars 2019
 
Le territoire de La Réunion était déjà doté d’un plan ORSEC « POLMAR-Terre » pour répondre aux événements de pollution maritime.
 
Ce dernier a été étoffé pour rejoindre le plan ORSEC maritime en 2019, qui détermine l’organisation générale des secours et interventions en mer revêtant une ampleur ou une nature particulière. Il est ainsi composé du:
 
- Dispositif ORSEC maritime SAR: Recherche et sauvetage des personnes en situation de détresse (« Search and Rescue »), c’est le CROSS Réunion qui est à la tête de ce réseau;
 
- le dispositif spécifique ORSEC maritime ANED: Assistance à navire en difficulté, là aussi c’est le CROSS qui est à la tête de réseau opérationnel;
 
- et enfin le dispositif spécifique ORSEC maritime POLMAR: déclenché en cas de pollution maritime, et dirigé par la base navale du Port des Galets.
 
Une pollution maritime nécessitant le déclenchement du dispositif POLMAR entraine le passage au niveau 2 de la crise selon le plan ORSEC maritime.
 
Il permet dès lors de déployer le matériel antipollution de la base navale, constitué notamment de barrages flottants, et d’appareils de récupération et de pompage des polluants, ainsi que de machines pour nettoyer les plages et les rochers, de bacs de stockage et de décantation des hydrocarbures et enfin d'outils de ramassage.

© SIRPA Marine - Exercice ORSEC maritime au large de La Réunion
© SIRPA Marine - Exercice ORSEC maritime au large de La Réunion
La Réunion fortement exposée aux risques de pollution maritime
 
Notre île se trouve sur une des grandes routes maritimes de l’Océan Indien, qui relie l’Océan Atlantique par l’Afrique du Sud à l’Asie. 11% des navires en transit aux abords de La Réunion durant l’année 2018 transportaient exclusivement des matières dangereuses (produits pétroliers, produits chimiques, gaz liquéfié etc), soit 130 millions de tonnes de marchandises dangereuses et/ ou polluantes déclarées au CROSS cette année-là.
 
Le trafic commercial enregistré dans à La Réunion en 2018 s’élève à 5,5 millions de tonnes de marchandises. La même année, 913.000 tonnes de produits pétroliers ont été réceptionnés sur le territoire, dont 425.000 tonnes de gazole et 210.000 tonnes de kérosène.
 
"Les activités maritimes dans le sud de l’océan Indien et les risques inhérents – avarie, échouement, naufrage, pollution – induisent des menaces diverses sur les Etats côtiers, avec des conséquences potentielles sur la vie humaine, sur l’environnement (lagons, réserves marines, parcs marins) et sur les biens" précise notamment le plan ORSEC maritime, bien qu'un tel scénario catastrophe n'ait jusqu'à présent jamais touché La Réunion.
 
Les marchandises dangereuses réceptionnées à La Réunion (principalement des hydrocarbures) sont stockées au Port et au niveau de l’aéroport Roland Garros où la préfecture estime que "le risque d’une pollution vers la mer est réel" comme indiqué dans le plan ORSEC maritime.
 


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Bleu outre mer le 12/08/2020 10:55

Sinon article sur la pollution et une pub de la NRL, qui d'une certaines manière y contribue à cette pollution.
Chaque article avec une PUB pour la Région, quand ont est avec un portable inondation ou plutôt pollution de publicité. J'entends bien qu'il faut bien vivre, la propagande n'est pas nécessaire, sinon depuis le début aucun article sur Hongkong, ne fâchons pas le consul et les affaires de sieur Robertix.......

2.Posté par Jules le 12/08/2020 11:01

Même si la Réunion n'a pas une capacité extraordinaire pour palier à un risque
de marée noire, une chose est sûre : Le Préfet, la Région, les Autorités Maritimes..
ne vont pas ATTENDRE 15 JOURS (comme à Maurice) pour accélérer les
demandes d'aides, de Métropole ou d'autres pays de la zone...

3.Posté par Mami le 12/08/2020 12:17

Tout à fait d'accord avec post 2 Jules. On s'explique pas ce long attentisme.

4.Posté par Als le 12/08/2020 12:22

Merci encore une fois vous autres journalistes en période de vaches maigres d'informations ,de tenter de faire peur à la population qui vous lit et en affichant des risques aussi théoriques que de recevoir une roche sur la tête ou être victime d'un virus. Allez, je vais donner mes cheveux au cas où.

Le post 1 sur nrl est hors sujet et totalement inutile comme celui qui poste d'ailleurs

5.Posté par Lefion le 12/08/2020 12:31

J'espère" bleu outremer " que lorsque la nrl sera opérationnelle, que vous passerez par la route de la Montagne pour rester en phase avec votre approche idéologique...
C'est tout ce que je vous demande....

6.Posté par Ouais... le 12/08/2020 12:33

A l image des événements passés et actuels, ce titre laisse songeur...

7.Posté par Bleu outre mer le 12/08/2020 14:21

5.Posté par Lefion
J'habite dans l'Est, cela ne pose aucun problème, après concernant la fin de ce chantier nous seront peut être tous morts avant. Si vous pouvez prédire que vous serez toujours la, Mme Irma Lefion......
4.Posté par Als
La Pub de la NRL sur tous les articles, est hors sujet comme l'inondation de pub sur Zinfos;, pour la Région. Le silence sur Hongkong aussi hors sujet. L'information sélective vous sied bien, votre chevelure je ne sais pas, Lol.....

8.Posté par Consciencedomoun le 12/08/2020 14:37

Arrête polémiquer ôté.
faut pas oublier que les avis d'experts ,même, en situations de pollution maritime,n'ont pas anticipé et que les mauvaises conditions de la mer n'ont pas aidé à une rapide intervention.Solidaire avec nos valeureux amis Mauriciens et voisins des Mascareignes.La critique est trop facile avec de telles mauvaises conditions.de plus le littoral Mauricien,en grande partie,n'est pas semblable au notre avec peu de barrières de corail.
Et si sa nous arrivait? ...vaut mieux pas.

9.Posté par salangomme le 12/08/2020 15:01

Déja na la dingue, chicoune ,coronavirus i gaigne pa fait rien et là i rode boubou po zot corps pollution ? gouverner c'est prévoir laisse bandna occupe a nou

10.Posté par La reunion le 12/08/2020 16:18

I rode boubou bien dit, bien malin à qui y gagne prévoir une telle catastrophe, ferme zot bouche band geule cabris 😉😎

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes