Education

La Réunion compte 45 établissements d'éducation prioritaire (la liste ici)

Mercredi 17 Décembre 2014 - 15:48

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a dévoilé ce jour, à l'issue de la réunion du comité technique ministériel, la nouvelle carte de l'éducation prioritaire dont l'objectif est de réduire les inégalités sociales. 45 établissements sont labellisés à la Réunion, voici la liste:


Etablissement d'éducation prioritaire:

Collège Alsace Corré à Cilaos

Collège Gaston Crochet à la Plaine des Palmistes

Collège Edmond Albius au Port

Collège Michel Debré au Tampon

Collège de Trois-Bassins

Collège Joseph Bédier à Saint-Joseph

Collège Terrain Fayard à Saint-André

Collège Chemin Morin à Saint-André

Collège Bassin de Bleu à Saint-Benoît

Collège Reydellet à Saint-Denis

Collège Les alizés à Saint-Denis

Collège Adrien Cerneau à Sainte-Marie 

Collège Thérésien Cadet à Sainte-Rose

Collège Hippolyte Foucque à Sainte-Suzanne

Collège Joseph Hubert à Saint-Joseph

Collège La Marine à Saint-Joseph

Collège de la Chaloupe Saint-Leu

Collège Leconte de Lisle à Saint-Louis

Collège de l'Etang Saint-Paul

Collège Antoine Soubou à Saint-Paul

Collège de Plateau Caillou à Saint-Paul

Collège de la Ravine des Cabris à Saint-Pierre

Collège de la Ligne des Bambous à Saint-Pierre

Collège Auguste Lacaussade à Salazie
 

REP (Réseau d'Education Prioritaire) + : 


Collège de L'Oasis au Port

Collège Titan au Port

Collège Jean Le Toullec au Port

Collège Milles Roches à Saint-André

Collège de Cambuston à Saint-André

Collège Amiral Pierre Bouvet à Saint-Benoît

Collège Hubert Delisle à Saint-Benoît 

Collège Guy Moquet à Saint-Benoît

Collège Bourbon à Saint-Denis

Collège des Deux Canons à Saint-Denis

Collège Montgaillard à Saint-Denis

Collège François Mahé de La Bourdonnais à Saint-Denis

Collège du Chaudron à Saint-Denis

Collège Plateau Goyages à Saint-Louis

Collège Jean Lafosse à Saint-Louis

Collège Célimène Gaudieux à Saint-Paul

Collège Albert Lougnon à Saint-Paul

Collège Paul Hermann à Saint-Pierre

Collège des Tamarins à Saint-Pierre

Collège de Terre Sainte à Saint-Pierre

Collège Henri Matisse à Saint-Pierre

MR
Lu 4260 fois



1.Posté par nrj le 17/12/2014 17:06

La priorité à l’école primaire est une nécessité pour la Nation. Contrairement à de nombreux
États comparables, la France n’a pas suffisamment investi dans les premières années de la
scolarité. Pourtant, c’est dans ces années que la réussite du parcours scolaire d'un élève se
joue.
Les diverses études internationales et nationales sur l’école en France effectuées dans les vingt
dernières années convergent vers un double constat.
D’une part les résultats des élèves ne sont pas à la hauteur des attentes légitimes d’un grand
pays développé. Ainsi, à l’issue de leur scolarité à l’école primaire, 25 % des élèves ont des
acquis fragiles et 15 % d’entre eux connaissent des difficultés sévères ou très sévères.
D’autre part, les écarts se creusent entre les élèves qui ont les meilleurs résultats et ceux, de
plus en plus nombreux, qui obtiennent les résultats les plus faibles.
Le bilan des dernières réformes de l’école élémentaire n’est pas satisfaisant. La relation entre
les programmes, le socle commun, son évaluation et sa validation est l’objet d’interrogations,
tant de la part des enseignants que des parents. L’efficacité de l’aide personnalisée est limitée,
même si la prise en compte des besoins de chaque élève est en soi un progrès. Bien qu’elles
soient parfoit exploitées, localement, avec profit, la fiabilité des évaluations des élèves de CE1
et de CM2 n’est pas avérée.

Les REP et REP+ sont des outils performants mis à la disposition des collèges et écoles pour une meilleure prise en charge des élèves surtout ceux qui décrochent ... les moyens supplémentaires seront à la hauteur des attentes des parents et des enseignants ...

2.Posté par noe le 17/12/2014 17:16

Notre jolie Ministre de l'EN met le paquet pour que nos enfants réussissent mieux !
Elle crée des REP et des REP+ avec plein de moyens supplémentaires ... Fini les décrochages des élèves et vive l'Ecole de la République !
J'adhère et je la félicite !

On sait que la capacité à transmettre les savoirs varie selon le "public "qui est dans une démarche de construction des savoirs. Je distingue le temps du cours que l'enseignant maîtrise: cours préparé qui fonctionne plus ou moins bien, le degré variable de motivation et d'implication des élèves, leurs besoins auxquels il faut répondre et qui se termine parfois par de l'improvisation et qui procure de la satisfaction. Le second point, le travail personnel de l'élève est la composante que les enseignants ne maîtrisent pas; cette composante est devenue un réel problème: l'acquisition de savoirs passe par du temps consacré à ce travail, la possibilité d'être aidé par la famille ou pas ainsi que par "l'aide aux devoirs" mise en place dans des Centres Communaux d'Action Sociale.

3.Posté par youyoyu le 17/12/2014 17:58

l'education nationale me fou les boules,on est nul en langues,encore plus a la reun ou on est telment centré sur sa propre culture,les profs instite etc sont le plus souvent plus préoccupé par leur conditions de trvail et 13ème mois que vos marmailles,les cantines sont de vraies porcheries ou les gosses n'ont aucun savoir vivre,et oui l'education et le savoir ne sont pas enseignés,et certains parents jettent l'éponge,ce qui fait de joli spécimen de plus en plus précoce pour la bétise.....

4.Posté par A mon avis le 17/12/2014 18:43

@ 2 noé ou la pédagogie de schamallow !

5.Posté par @youyoyu le 17/12/2014 19:07

13ème mois dans l'éducation nationale ? Pauvre abruti, tu aurais du mieux apprendre à l'école, cela t'aurais éviter d'écrire des conneries, truffées en plus de fautes d'orthographe.

6.Posté par vital le 17/12/2014 19:40

des finances supplémentaires pour engraisser le corps d'enseignant,
vital

7.Posté par L'Ardéchoise le 17/12/2014 21:07

Est-ce que les primes aux enseignants qui interviennent dans ces établissements vont être "soumises" à la sur-rémunération ?

8.Posté par Zat le 18/12/2014 09:08

Il y a trop de matières inutiles dans les primaires au lieu se concentrer sur l'essentiel: français, lecture et compréhension, mathématiques, histoire-géo. Alléger les cours et les rendre ludiques, favoriser l'expression et le faire ensemble ainsi que les activités physiques. Il ne faut pas oublier que l'attention maximal est d'environ 20 min. L'anglais au primaire est inutile surtout que les enseignants ne sont des pas des profs d'anglais (combien sont ceux qui n'ont jamais fait d'anglais et qui se débrouillent par la suite en fonction des orientations et des motivations), histoire de l'art ne sert à rien au primaire car il peut être aborder en histoire. Toutes ces matières prennent du temps et surchargent les emplois du temps au profit de l'essentiel: maîtriser l'écriture, la lecture et les mathématiques...

9.Posté par noe le 18/12/2014 09:46

P7
Je ne savais pas qu'il y aura des primes à la clé pour les profs !

10.Posté par L'Ardéchoise le 18/12/2014 12:13

noe, comment appelle-t-on autrement "une compensation financière" pour les profs de ces zones ?
../

11.Posté par A mon avis le 18/12/2014 18:47

@ 8 encore un champion de la pédagogie : un collègue à noé ?

12.Posté par beoui le 18/12/2014 21:48

ouep y en qui sont trop resté sur l'ile intense àa leur a tiré des neurones mais bon quand on veut s'int"grer c'est obligé de passer par la non?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >