Education

La Réunion a sa première crèche écolo à Saint-André

Mardi 25 Août 2009 - 18:55

Des filtres pour l’eau pour éviter l’achat de bouteilles, les couches lavables, des produits d’entretien, un jardin potager bio, le recyclage plus assidus des déchets… Le cahier des charges est quasiment respecté par Bébé écolo. Nadine Fontaine est à l’origine de cette grande première dans l’île.


Nadine Fontaine, 35 ans, initiatrice du projet et directrice des Béb’écolo, “qui a grandi dans une famille soucieuse de l’environnement”, a su lier ce passé écolo, à son expérience professionnelle à la direction de la Petite enfance de la mairie de Saint-André.

A 35 ans, l’assistante sociale de formation propose un concept de crèche innovatrice à son “île verte”. Un projet qu’elle a mené à bien avec le concours d’un certain nombre de partenaires : Agence de développement, Conseil général, mairie de Saint-André, Diren, Caisse d’allocations familiales…

Cette concrétisation répond d’abord à une demande. “Effectivement le besoin est important, la mairie de Saint-André souhaite accompagner les initiatives privées. Sur ce projet, nous avons apporté une aide sur l’investissement et l’équipement. Et quand ça concilie la petite enfance et l’environnement, on ne peut qu’accompagner”, explique Eric Fruteau, maire de Saint-André.

“Nous sommes également dans le cadre de la compétence du Conseil général, et ce à double titre. Au titre de la petite enfance et du PMI, le Département apporte des aides au projet de crèche. A ce titre, Bébé écolo a reçu un soutien financier conséquent du Conseil général. Il y a aussi le champ de compétence de développement durable”, précise Eric Fruteau, vice-président du Conseil général.

Daniel Gonthier, maire et conseiller général de Bras-Panon, “venu en ami”, n’a pas caché sa satisfaction. “Nous allons sans doute nous en inspirer”. Paul Hibon, directeur général de l’Agence de développement a répété que ce projet “est un exemple à suivre”.

Sachant que La Réunion a besoin de 90 crèches, rapidement, il faut s’attendre à ce que le projet de Nadine Fontaine incite les vocations en terme de structures écolos.

Sur la vidéo, Paul Hibon, directeur de l’Agence de développement, détaille la partie écologique du cahier des charges.

Jismy Ramoudou
Lu 2770 fois



1.Posté par thierry le 25/08/2009 20:12

ils planteront des pastèques dans leur potager bio ???

plus le sujet est jeune, plus le bourrage de crane sera efficace !

pauvres gamins, politisés à leur insu à peine sortis du berceau....

2.Posté par Nell le 25/08/2009 21:03

J'ai essaie les couches lavables (60€ à l'achat) et j'ai abandonné car cela prend 2 jours pour sécher. Quand tu dois changer 3 à 4 fois par jour ? J'ai aussi entendu à la TV des toilettes sèches? pour des gamin de 2 ans j'espère que cela n'est pas comme dans le larzac avec de la sciure. Enfin, il faudra voir l'expérience dans 2 ans sans être un fou de l'écologie et faire attention à ce que cela ne soit pas un nouveau gadget à subventions.

3.Posté par Zimazine le 25/08/2009 21:46

C'est une initiative gayar!!

Bravo!!

Je veux des actus tous les jours des comme ça; cela me fait un monde un peu plus comme le voudrais et comme je l'aime

4.Posté par valérie le 16/09/2009 11:05

bonjour, je trouve que c'est intérressant l'ouverture d'une crèche écolo. Je souhaiterais néanmoins, avoir l'adresse postale de cette structure svp. Pour pouvoir y faire mes démarches. Merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter