MENU ZINFOS
Politique

La Région se concerte avec les forces vives pour juguler la hausse du prix du fret


Le Conseil régional prend à bras le corps la question du coût du fret maritime vers La Réunion. Parlementaires, représentants des chambres consulaires et acteurs économiques* étaient invités à poser les bases d'une réflexion commune pour juguler les conséquences de cette hausse en attendant de voir plus loin avec la compagnie maritime régionale.

Par Régis Labrousse - Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 27 Août 2021 à 16:47

Ce n’est pas une nouveauté. La balance commerciale très déficitaire de notre territoire rend notre économie ultra dépendante des importations. A cause de la pandémie, le transport maritime subit des arbitrages dont les conséquences sont perceptibles par les acteurs économiques locaux. Transitaires et commerçants sont les premiers à ressentir cette vague de hausse des prix qu’ils répercutent en bout de chaîne sur les consommateurs. 

C’est dans ce contexte anxiogène que l’instance régionale a convoqué ce vendredi toutes les forces vives économiques du territoire pour "rechercher des solutions", lance Patrick Lebreton en maître de séance.

Le 1er vice-président annonce sans grande surprise que la Région entend contribuer pour aider les entreprises à traverser cette mauvaise passe. Car le temps compte rappelle Ibrahim Patel, le président de la chambre de commerce, invité tout comme ses homologues de la chambre de métiers d'agriculture. "La situation est grave. Les entreprises font tout pour ne pas répercuter la hausse sur les prix mais jusqu’à quand ?", s’inquiète-t-il. 

Une première bouée a été envoyée auprès des compagnies maritimes afin de leur réaffirmer la nécessité de continuer à desservir La Réunion. Dans le trafic mondial à flux tendu depuis un an et demi et l’apparition du Covid, le port de La Réunion a en effet été relégué au second plan des priorités du "big 3" des armateurs que sont Maersk, CMA CGM et MSC. La hausse du coût du fret vient dès lors se répercuter sur l’économie réunionnaise. Tous les secteurs sont concernés, de l’alimentaire à l’automobile en passant par les matières premières utilisées dans le BTP. Rappelons en effet que 95,3% du fret passe par le Port Est et seulement 4,7% arrive par avion.

Patrick Lebreton prévoit ainsi la mobilisation de dispositifs régionaux en partenariat avec la Banque publique d'investissement. Le premier d’entre eux est l’octroi d’un « prêt à Rebond React UE » à destination des TPE et PME sous conditions d’attribution. Ce prêt pourrait notamment être accordé aux entreprises ou associations existantes depuis au moins un an et affichant des fonds propres positifs à fin 2019. Son montant pourrait osciller entre 30.000 et 300.000 euros, à taux zéro (voir les conditions ci-contre, cliquez pour zoomer).

L'idée d'une compagnie maritime régionale a encore plus le vent en poupe

La collectivité chef de fil en matière économique prévoit aussi de mobiliser le « Fonds de sauvegarde 2 TPE et Associations ». Ce fonds s’adresse à toutes les TPE existantes de moins de 10 salariés ou associations groupements d’employeurs associatifs entre 1 et 20 salariés. 

Enfin, le troisième levier évoqué ce vendredi 27 août tient dans la « compensation des surcoûts fret renforcés 2021-2022 ». Pourraient en bénéficier les entreprises ayant une activité de production à La Réunion et les entreprises commerciales réalisant la totalité de leur CA à l’extérieur sur des produits finis, fabriqués et conditionnés à La Réunion. 

Patrick Lebreton confirme que la collectivité régionale travaillera avec l’Etat (à travers le Grand Port Maritime) afin de dialoguer avec les grandes compagnies maritimes et pouvoir venir en aide aux entreprises, au lendemain de l’annonce par le ministre de l’Economie de l’arrêt du dispositif « quoi qu’il en coûte ». 

Enfin, la majorité régionale n’oublie pas la promesse de campagne d’Huguette Bello de "mise en place d’une compagnie maritime régionale." 

"Dans les prochains mois, des échanges entre partenaires privés et publics", débuteront afin de "pallier aux carences de l’initiative privée et des grandes compagnies maritimes. Il s’agira d’offrir un outil de transport adapté aux besoins des entreprises locales et régionales en dessinant les contours d’un modèle économique rentable", entrevoit la présidence de Région. 

Le préfet doit s’exprimer sur le sujet de la hausse du prix du fret maritime dans les prochains jours et définir un plan d’action, confirme Pascal Gauci, le secrétaire général pour les affaires régionales.

Entamé à 14H, le tour de table s’est conclu à 16H30 sur la promesse de "pérenniser cette assemblée, dans sa constitution, pour faire des points réguliers sur la situation et ce qui est mis en place", envisage Patrick Lebreton. "Nous sommes dans un contexte de crise où nous devons trouver des solutions sans filet. Nous sommes à l’écoute des acteurs économiques", réitère le 1er vice-président en l’absence d’Huguette Bello, hors département.


La hausse des couts du fret maritime en quelques chiffres : 
Le prix des matières premières (alimentaire, agro-industrie, minéral) : augmentation en moyenne de 25% entre avril 2020 et avril 2021. Avec des hausses pouvant atteindre +91% sur des produits tels que les métaux ferreux. 

Coûts du fret maritime : augmentation d’environ 30% en provenance d’Europe, et des coûts multipliés par 2,5 pour l’Asie. 


*Hormis les députés Jean-Luc Poudroux, Karine Lebon, David Lorion et Philippe Naillet), étaient présents les représentants de l’ADIR (Daniel Moreau, Thierry Reydellet), la CPME (Eric Leung, Jean-Philippe Payet), le MEDEF (Abdoullah Ravate, Sandrine Dunand-Roux), CCI (Ibrahim Patel, Younous Amode Adame, Aziz Amode), CMA (Bernard Picardo, Jacques Maunier), FRBTP (Philippe Lebon), CESER (Dominique Vienne), U2P (Didier Mazeau, André Pierrejean), CAPEB, Cyrille Rickmounie, Raymond Vaïtilingom), Chambre d’agriculture (Frédéric Vienne), SICR (Fabrice Hanni, Valérie Chow Ping Mo), UMIR (Philippe Leleu), ODEADOM (Joël Sorres)




1.Posté par bouboul974 le 27/08/2021 17:04

"*Hormis les députés Jean-Luc Poudroux, Karine Lebon, David Lorion et Philippe Naillet)," les aiutres députés ne sont pas cités ???????

2.Posté par Papayou le 27/08/2021 17:28

Il n'y avait-il pas un ancien président de région qui avait promis la prise en charge du fret par la Région? Et un journaliste proclamé à quel point c'était HISTORIQUE !
Quel impact pour les réunionnais aujourd'hui?
https://www.zinfos974.com/Didier-Robert-annonce-l-alignement-de-tous-les-prix-sur-ceux-de-la-metropole_a134688.html

3.Posté par Veridik le 27/08/2021 17:34

Ce n’est pas une nouveauté. La balance commerciale très déficitaire de notre territoire rend notre économie ultra dépendante des importations


Pas de panique
L'octroi de mer est là pour nous pousser à consommer local...
Ah... mais on produit quoi déjà ?
La canne 🤔

4.Posté par Le variant du Pédalo le 27/08/2021 18:53

Lebreton et la compagnie maritime régionale !!!! Si c'est au rythme de sa déviation, on sera revenu à la marine à voile !

Lol
😅
🤣
😂
😇
😆
😁
😄
😃
😀
🙂
🙃
😄
😁

La MAERSK, LA CMA, LA MSC, LA DAL, LA PIL, HOEGH, AUTOTRANS ne doivent plus dormir la nuit.

Lol
😅
🤣
😂
😇
😆
😁
😄
😃
😀
🙂
🙃
😄
😁

5.Posté par Ali le Kafhir le 27/08/2021 19:12

la décennie 2020 va être très compliqué pour la Réunion.

6.Posté par klod le 27/08/2021 19:23

j'ai cru lire : "Mme Bello s'attaque à la vie chère compensée que pour certains" ................. j'ai révé ..................

pov DROM .........on est pas sortie , l'économie de comptoir des ex colonies d'outre la mer framçaise n'est pas prét de se terminer .


vous avez dit "la france des tropiques sous le soleil " ?


nou lé si tan bien kontan . rien de bien nouveau , oté Mme Bello !!!!!!!...............

oté la RUN ?

time will tell .

7.Posté par Monsieur des bâs seins le 27/08/2021 20:35

article 18 de la loi Lurel...
de qui se fout on ??

8.Posté par klod le 27/08/2021 20:43

un tit yab de la réunion aux "forces vives ", atchoum , à vos grands souhaits ;

depuis 75 ans , dans les DROM ( les 4 vieilles ? ) na un problème récurrent : la vie chère ne l'est que pour certains : les foncts et certaines conventions collectives ....

comment peut on vivre sereinement sur des territoires ilois où la vie n'est reconnue chère que pour certains ???????????????? qui accepterait cela dans "l'hexagone" ?

c'est une énigme dont je n'ai pas la réponse ; à parke ca , tout le monde politique , syndicale et artistiques lé bien kontan .................. je me pose des problèmes qui n'existent pas , somanké ???????????????

oté les ex colonies iloises : si tan kontan ?

9.Posté par DOGOUNET le 28/08/2021 03:52

Un nouveau cirque est né avec le dressage angoissant des majors du transport maritime international par la grenouille indian-océanique régionale... OUKILE mon feil tol ek mon madrier ? chez compère sinoi...

10.Posté par BinBin le 28/08/2021 07:32

.....P D T R...
..LES MÊMES FORCES QUI NOUS SAIGNENT ...!!!
ok
PARLONS AUX TALIBANS ..alorsse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes