Société

La Région fait aussi sa rentrée dans 45 lycées publics

Samedi 19 Août 2017 - 01:14

La rentrée 2017/2018 est marquée par la livraison prochaine d'un tout nouveau lycée dans le nord de l'île. L'occasion de revenir sur les compétences régionales en matière de construction, de rénovation des établissements, de la place grandissante accordée aux producteurs péi dans les cantines, mais aussi sur les aides accordées aux jeunes, du POP au Chèque-Livre.


Avec un effectif de plus de 43 000 élèves à la dernière rentrée scolaire 2016/2017, le taux d’occupation moyen des 45 lycées est proche de 99 %
Avec un effectif de plus de 43 000 élèves à la dernière rentrée scolaire 2016/2017, le taux d’occupation moyen des 45 lycées est proche de 99 %
Le Ministre de l’Education nationale a achevé sa visite à La Réunion ce vendredi. Jeudi et vendredi, Jean-Michel Blanquer s’est rendu dans deux lycées, celui de Bellepierre et celui professionnel de Saint-Pierre. L’occasion pour la collectivité régionale de rappeler l’investissement budgétaire, humain et matériel consacré à la réussite des élèves. 

Rentrée scolaire oblige, le chèque-livre fait partie des préoccupations du moment. Rappelons que le dispositif bénéficie aux lycéens et apprentis en centres de formation. Cette aide se concrétise par une aide d'une valeur de 50 € à l'achat ou à la location des manuels scolaires.

« Nous avons reconduit ce dispositif parce que ça a connu un franc succès et parce que nous avons réalisé une enquête auprès de 1000 familles qui nous ont vraiment fait un retour positif du dispositif. C’est ce qui nous intéressait : comment toucher un maximum de personnes tout en gardant ce côté pratique. C’est une aide qui est apportée aux familles et qui n’impacte pas l’organisation dans les associations qui, autrefois, devaient embaucher du personnel de manière complémentaire pour pouvoir assurer le remboursement. Enfin, ça permet de fluidifier l’achat des livres et faciliter la vie des familles et des élèves qui peuvent autant acheter que louer les livres », indique Nathalie Bassire, élue régionale déléguée à l’éducation-jeunesse, présente aux côtés du ministre lors de ses déplacements. 

Nathalie Bassire : "Lorsque l’on propose une nouvelle filière à La Réunion, ça interpelle les jeunes lycéens"
Nathalie Bassire : "Lorsque l’on propose une nouvelle filière à La Réunion, ça interpelle les jeunes lycéens"
La Région intervient également sur le bâti : construction comme rénovation en intégrant désormais la qualité environnementale comme un préalable. L’académie compte 45 lycées, ce qui représente une capacité théorique d’environ 44.300 élèves. 

Il fera l’actualité dans quelques jours, le lycée Nord sera livré le 1er septembre « avec une orientation métiers de l’audiovisuel très attendue sur l’île », affirme Nathalie Bassire. « Tout comme pour les autres lycées, quand nous choisissons les options, ça naît d’un besoin, ça n’est pas une décision que nous prenons seuls. Elle se prend en concertation avec les acteurs pédagogiques, mais aussi économiques. Ce que nous voulons c’est vraiment former des Réunionnais en vue d'un emploi. C’est l’objectif premier », précise l’élue.

« Aujourd’hui nous anticipons sur les besoins de 2020 »

En cette année 2017, 29 lycées sont en cours de réhabilitation. Le montant total des opérations s'élève à 280 millions d’euros. « Aujourd’hui nous anticipons sur les besoins de 2020. Les deux prochains lycées sont programmés, l’un dans le sud à Petite Ile, et l’autre dans l’Ouest et avec cette fois-ci une spécialisation dans les métiers de la mer. Ce que nous voulons c’est que les Réunionnais aient le choix de leur parcours. Que ceux qui ne sont pas encore prêts à la mobilité puissent le faire à travers cet éventail d’orientations. Cette offre diversifiée de formations, ça contribue également à la lutte contre le décrochage scolaire. Lorsque l’on propose une nouvelle filière à La Réunion, ça interpelle les jeunes lycéens. »

A la rentrée 2017, ce sont 45 lycées publics dont a la charge la collectivité régionale : 16 lycées construits avant la décentralisation et 29 lycées construits par la Région depuis la décentralisation
A la rentrée 2017, ce sont 45 lycées publics dont a la charge la collectivité régionale : 16 lycées construits avant la décentralisation et 29 lycées construits par la Région depuis la décentralisation
A côté du bâti, l’effort est également consenti sur l’introduction de plus en plus grande de produits péi dans les cantines des lycées. 4 millions, c’est le nombre de repas livrés par an grâce aux 13 cuisines centrales et autonomes qui desservent les lycées de l’île, pour un budget de plus de 10 millions d’euros consacrés aux denrées alimentaires. Des menus 100 % péi y sont ainsi proposés. 12 400 rationnaires en bénéficient.

Le spectre de bénéficiaires s’élargit encore plus pour le Plan Ordinateur Portable. L’an dernier, une nouvelle génération du POP, "le POP 2" a été mis en place. 

Depuis 2010, ce dispositif vise à réduire la fracture numérique et à favoriser une plus grande autonomie des jeunes dans l'appropriation des technologies de la communication, en dotant les lycéens et apprentis d’un équipement informatique. Depuis sa mise en place, le POP a bénéficié à plus de 110 000 jeunes, représentant une enveloppe de plus de 54 M€. En 2016, le POP 2 s’est étoffé en incluant un nouveau volet numérique « la connexion internet ».

Destinée à accompagner les familles réunionnaises les plus modestes dans le financement d’une connexion internet, cette aide, d’un montant maximal de 20 € par mois, s’adresse aux familles de lycéens ou d’apprentis justifiant d’une bourse de niveau 3 en classe de 3ème l’année précédente (ou de niveau 6 pour les apprentis). Lors de l’année scolaire 2016-2017, 14 665 élèves ont bénéficié du bon POP. Le coût pour la collectivité régionale : 7 046 900 €. Depuis sa mise en place, le POP a bénéficié à plus de 110 000 jeunes, pour un engagement financier de plus de 54 millions d’euros.
Zinfos974
Lu 1533 fois



1.Posté par Mickaël le 19/08/2017 01:42 (depuis mobile)

Merci à la Région Réunion pour son dynamise en matière d'éducation !

2.Posté par GIRONDIN le 19/08/2017 07:59

[[[PUBLIREPORTAGE]]]]]]] ou travail de journaliste

Et le seul lycée en chantier en 7 ans, à sin dni???? Il est terminé ou pas????

En retard aussi??????

Avec 7 046 900€ combien de vrais emplois???

Donc la députée est aussi une cumularde????


3.Posté par le 19/08/2017 08:31 (depuis mobile)

Merci la région de dynamiter les fonds publics et le porte monnaie du contribuable par la même.

4.Posté par 51889 le 19/08/2017 14:05

"29 lycées sont en cours de rénovation": y compris le lycée Roland Garros du Tampon, avec des travaux sur le réfectoire et les cuisines qui durent depuis plusieurs années... Certains élèves qui étaient en seconde au début des travaux, ont depuis passé leur bac, et doivent être (pour les meilleurs) à bac + 5. Et les travaux continuent...

5.Posté par GIRONDIN le 19/08/2017 17:03

4.Posté par 51889
Salut, vous avez Des nouvelles du stockage dans ce lycée de produit chimique qui dure depuis 40 ans?

6.Posté par Pamphlétaire le 20/08/2017 13:24

Dans le cas où il manque des profs, on peut prendre des remplaçants....Cet article ne va pas plaire à tout le monde et surtout aux parents éclairés, raisonnables, sages et rationnels....

Un journaliste d'"Envoyé spécial" raconte comment il a réussi à devenir prof de maths après un entretien de 10 minutes C'était en novembre 2016...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter