Océan Indien

La Préfecture de Mayotte condamne "fermement" les violences du week-end

Mercredi 24 Septembre 2014 - 13:25

La Préfecture de Mayotte condamne "fermement" les violences du week-end
Suite aux violentes émeutes qui ont opposé ce week-end bandes de jeunes, avec parfois des affrontements avec les forces de l'ordre, la Préfecture de Mayotte a, dans un communiqué, condamné "fermement" ces actes de violences.

Les services de la Préfecture félicitent l'action coordonnée de la gendarmerie et de la police, "ainsi que l'implication de tous les acteurs de proximité" qui ont permis "les conditions d'un retour au calme".

"Afin de rassurer les élèves, les parents d'élèves et les enseignants, les moyens seront renforcés aux abords des établissements scolaires", ajoute la Préfecture dans son communiqué. Le préfet, Seymour Morsy, salue également "l'action des forces de l'ordre et des services de secours et d'incendie qui ont fait face à des conditions difficiles".

Seymour Morsy a également eu un mot pour les maires de Mamoudzou et de Koungou, qui "se sont fortement impliqués sur le terrain, aux côtés des médiateurs", mais également pour les autorités religieuses, qui "par leur appel au calme, ont contribué à l'apaisement de la situation", tout comme Daniel Zaïdani, président du Conseil général, les députés et les sénateurs.

"Ce processus de concertation et d'action engagé en période de troubles, doit se poursuivre aujourd'hui pour construire, avec les jeunes de tous les villages de Mayotte, une l'ambition collective pour la jeunesse à Mayotte", conclut la Préfecture.
.
Lu 535 fois



1.Posté par Bourbon KID le 24/09/2014 14:57

Après les précédentes émeutes, ce communiqué sent , hélas, le copié-collé....

Gardons espoir, cette fois-ci sera peut-être la bonne, sur la réalisation du contenu!

2.Posté par noe le 24/09/2014 15:34

Il faut savoir garder son calme en toutes circonstances , mes amis !

3.Posté par fundisantim le 24/09/2014 15:52

Ca n'est qu'une etape vers le grand baisement qu'on est en train d'organiser la bas. Au vu de la simplicite et de la gentillesse qu'on pouvait encore trouver au sein de la population mahoraise il y a qq annees a peine ca donne envie de vomir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter