Communiqué

La Poste recrute 41 collaborateurs en contrat de professionnalisation

Jeudi 26 Juillet 2018 - 17:35

La Poste recrute 41 collaborateurs en contrat de professionnalisation

La Poste recrute 41 collaborateurs en contrat de professionnalisation
N.P
Lu 1640 fois



1.Posté par margote le 26/07/2018 20:20

41 futurs grévistes .....

2.Posté par Observateur le 27/07/2018 04:18

Formation utopique.

3.Posté par Grangaga le 30/07/2018 15:06

La Franss' de domin èk' son salèrr' bann' péï lo ........tyièrr' mondd'......
Po lo travayièrr' lo tyièrr' mondd'.....mèm'..........
Rodd' po kwé la garr' Monparnass' y pran do fé........

4.Posté par patouche le 31/07/2018 10:25

Très heureux que la poste forme et embauche.... oui, des qualités, relationnel bla-bla-bla... l inadmissible c est de devoir récupérer son courrier au bureau de poste ou chez le voisin à 300 mètres de chez vous, portant le même numéro et parce qu il manque une lettre après celui ci.... alors que le nom de famille ne correspond pas...et que malgré les remarques... rien ne change. Et les excuses vont bon train.... On ferme les bureaux de postes là où il y en a besoin,de quelle proximité parlez vous ? Ils courent tous, et jamais le même, ne reconnaissent que les boîtes et n ont plus le temps de palabrer. Non non, les valeurs d hier ne sont plus transposables.... fini tout ça !

5.Posté par militant le 05/08/2018 09:58

merci la précarité pour les jeunes !
Ils sont bien contents d'avoir un peu d'espoir, mais plus plupart risquent de déchanter. Ils sont bien partis pour être la chair à canon de l'entreprise, et après la durée de leur contrat un bon coup de pied au cul comme remerciement. Le turn over est très important vu le peu de place accordé à l'humain sacrifiés au nom du Dieu Pognon.

Bravo la privatisation ! Partout dans le monde les entreprises privatisées n'ont pour seul objectif que le fric (parfois avec des relents d'affaire politique de financement), et un retour en arrière s’opère quand les usagers se rebellent face aux abus (régie des eaux par exemple : Paris, en espagne, etc..) même si les "lois" favorisent ces voleurs légaux (dédommagement de millions).
Voilà la privatisation où ça mène, sans compter la perte de patrimoine (immobilier : c'est une grosse force de la France pour emprunter à bon taux sur les marchés).
Continuons a nous faire entuber sans réfléchir au nom d'un prétendu endettement ! Encore un leurre des marchés et des politiques pour contrôler les masses décérébrées.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop