MENU ZINFOS
Social

La Possession se munit de 14 médiateurs de rue fraîchement diplômés


Vanessa Miranville, maire de la commune de La Possession, et Alain Albany, président de l'association "Médiations & Territoires", ont remis ce jeudi 30 décembre les premiers diplômes de la formation de "Médiateur-animateur de rue". Une première sur l'île. Ces 14 médiateurs ont été diplômés dans une parfaite parité : 7 femmes et 7 hommes au service des Possessionnais.

Par - Publié le Dimanche 2 Janvier 2022 à 07:55

Cette formation innovante en didactique professionnelle est portée par l'association "Médiations & Territoires". Elle a débuté en mars 2019 à la Possession par une expérimentation qui a duré une année, avec des séquences de formation tous les quinze jours dans chaque maison de quartier. Celle-ci a permis de préparer une première ingénierie de formation eu égard au contexte spécifique de chaque territoire au sein de cette commune et de créer une cartographie sociale unique en son genre.

Il convient de préciser que cette formation a été présentée dans un premier temps à titre expérimental à l'édile de La Possession. Cela coïncidait avec la volonté affichée de Vanessa Miranville de créer une vraie politique de proximité, voire d'hyper-proximité et du quotidien.  

L'objectif pour "Médiations & Territoires" était d'effectuer un diagnostic territorialisé et de proposer une formation adaptée et adaptable, sur mesure et en créole, en faisant appel à des intervenants extérieurs sous la forme de mini-conférences afin de répondre à des besoins spécifiques. En effet, chaque quartier a son vécu, ses récits, son histoire, sa population, ses communautés et ses problématiques. L'idée étant de mener des actions davantage globalisées avec une approche plus culturelle et citoyenne. 

A l'issue de cette première étape expérimentale, "Médiations & Territoires" a passé la première contractualisation de formation avec la mairie, qui a duré 4 mois, pour s'achever fin décembre 2021. Il est prévu une troisième étape qui sera la certification "Qualiopi". Elle permettra ensuite de proposer aux 24 communes, voire aux bailleurs, un modèle de formation de médiateurs de rue sur mesure, selon le modèle approuvé à la Possession. 

La pratique professionnelle prime

Le déploiement de médiateurs de rue "formés" vise notamment à lutter contre la précarité et la pauvreté, faire remonter les dysfonctionnements rencontrés par les habitants des quartiers, participer à la lutte contre les incivilités et gérer les conflits de premier niveau. Cela permet de participer également à la lutte contre les violences, en particulier les VIF (Violences Intra-Familiales), mais aussi de relayer les projets portés par la population. 

Ce projet est né suite à la crise des "gilets jaunes", sous l'impulsion de trois personnes : Jean Chatel, Serge Payet et Thierry Valsin. 

"Une personne peut avoir beaucoup de connaissances et de compétences et n'être pas compétente dans une situation donnée. Être compétent, c'est être capable de savoir agir en situation, c'est-à-dire : construire et mettre en œuvre une "pratique professionnelle" pertinente. Nous ne recherchons pas et ne formons pas des médiateurs de rue pour qu’ils deviennent des sachants mais des professionnels compétents. L’approche est situationnelle et relationnelle. Agir en compétence et avec pertinence en situation, c’est la combinaison de trois paramètres essentiels : savoir agir , vouloir agir et pouvoir agir. La compétence doit s'apprécier pour chaque quartier car chacun d'entre eux peut être différent", expliquent les fondateurs de ce projet. 




Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Le 93 des iles le 02/01/2022 08:59

Qui dit médiateurs de rue dit délinquance ingérable au quotidien, incivilités gratuites, rackets à la sortie des écoles,
feux de poubelles et parkings, normal vu la métamorphose de la population.de la possession !

2.Posté par lavérité le 02/01/2022 11:47

et c'est les mêmes que l'on retrouvent comme garde du corps de moudam lo mèr pendant les élections non ??.. ils ont tous la carte du parti j'espère, attention pas de mauvais casting ...

3.Posté par GIRONDIN le 02/01/2022 11:53

L'objectif pour "Médiations & Territoires" était d'effectuer un diagnostic territorialisé et de proposer une formation adaptée et adaptable, sur mesure et en créole, en

Si quelqu'un pouvait dire à Mme couvre-feu que c'est son 2ème mandat........

4.Posté par Totor le 02/01/2022 14:14

Médiateur de quoi même en dénonçant les incivilités sur les quartiers...chiens errants les aboiements sono qui dure jusqu'à l'Aube aucune réaction des autorités sois disant compétent.....et la ça va être quoi que du copinage c'est mes connaissances patati et patata et rien ne bougera..madame couvre-feu

5.Posté par Choupette le 02/01/2022 14:47

On a dit plus de bla-bla, euh ... de pédagogie.
Une tape derrière la tête c'est plus convaincant.

6.Posté par A mon avis le 02/01/2022 17:35

Bravo à la maire de la Possession pour ses initiatives ! Vanessa Miranville maire jeune souriante et dynamique !

7.Posté par Rive Sud le 02/01/2022 18:38

Avoir besoin de médiateurs pour que chacun apprenne à vivre en société... ça en dit long sur le niveau d'éducation

8.Posté par valeo le 02/01/2022 21:48

Vous régressez Madame Miranville.
Cela ne servira pas CREA.

9.Posté par Mart le 02/01/2022 22:08

Impressionnant le nombre de médiateurs pour une ville de cette taille !!! Pour comparaison et pour ceux qui connaissent la petite bourgade tranquille de Gennevilliers :) (92), la ville s'enorgueillit d'une équipe de 1 coordinateur+7 médiateurs sociaux et éducatifs + 1 médiateur cadre de vie .... j'ai dû louper une étape ... 😀😃

10.Posté par Kom, blabla, dents blanches, toujours le même triste shéma sur La Possession le 03/01/2022 06:04

Pathétique de médiocrité, lorsqu'on voit l'état de la ville après six ans d'approximation, toujours le même bla-bla, "bobo-Kom-mensonges", maison fait semblant d'y croire .. Des années pour en arriver à ça ? On sait bien comment sont choisis ce genre de "médiateurs" et le travail qu'ils accompliront dans les quartiers, surtout au moment des élections. On sait ce qu'ils deviendront dès que leur contrat prendra fin ou dès que leur tête ne reviendra plus. Et puis ça évite d'embaucher de vrais professionnels du travail social dont les formations durent plusieurs années qui ont un vrai statut, mais qu'il faut payer et sur qui on ne peut difficilement faire du chantage.. Enfin, l'occasion pour faire un petit coup de com.. Faire croire est un art, hélas, il se fait au détriment de ces jeunes. Au fait, qu'en est t-il du classement de la ville en risque financier en 2021 ? C'est toujours la faute des autres ?

11.Posté par Antiflic le 03/01/2022 06:19

Formation bidon

12.Posté par MôvéLang le 03/01/2022 09:13

Si ces médiateurs sont originaires de la Possession, il ne faut s'attendre à rien de bénéfique, c'est comme pour les policiers municipaux, ils vont passer leur temps à batkaré, papoter, draguer entre amis et familles.
Ce sont juste des emplois de campagne que la mère vanessa avait promis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes