MENU ZINFOS
Zot Zinfos

La Possession: Qui a tapé dans la fourmilière?


Par Rémy MALET - Publié le Mercredi 12 Décembre 2012 à 14:24 | Lu 836 fois

La Possession: Qui a tapé dans la fourmilière?
Avez-vous remarqué cette agitation inhabituelle qui règne depuis quelques temps à la Possession?

Tout à coup, comme un printemps municipal, les projets fleurissent à tous les coins de la commune, Monsieur le Maire et ses acolytes sont partout et cherchent par tous les moyens à se faire bien voir. Quelle mouche les a donc piqué?

Ne nous y trompons pas, ils aurons beau dire haut et fort que tout va bien, la population voit clairement que la déroute des législatives n'est pas étrangère à ce phénomène. Après tant d'années à nous vendre du vent, nos élus ont enfin reçu un message presque divin, venu sous la forme d'une grande claque électorale: "c'est le peuple qui décide, et quand le peuple n'est pas satisfait, le peuple fait le grand nettoyage!"

Mais ce cri d'avertissement adressé à notre premier magistrat semble avoir un effet quelque peu inattendu et qui risque de coûter cher à notre commune et à ses habitants.

En effet, l'équipe municipale sent bien que la fin du match ne va pas tarder à être sifflée.

C'est donc à coup de grands projets, trop peu réfléchis et mal proportionnés, qu'elle cherche par tous les moyens à provoquer les prolongations.
Bien sûr, la Possession a besoin d'un vrai centre ville, actif, dynamique, accueillant, nous regrettons depuis si longtemps de n'être qu'une cité dortoir! Mais doit-on pour autant se jeter la tête la première dans un projet de ZAC Coeur de Ville, élaborée et mis en oeuvre dans la précipitation (on parle de premiers travaux dès juin 2013). Doit-on pour cela, au mépris du SAR et des règles élémentaires d'aménagement du territoire et de démocratie, déclasser des terres agricoles protégées et dont l'irrigation a déjà coûté très cher à la collectivité, quitte même à devoir se retourner contre un SCOT Ouest que l'on a soit même élaboré au sein du TCO.

De même, s'il est vrai que la piscine de la SATEC n'est plus au normes et ne répond plus aux besoins de la commune, la Possession veut-elle vraiment sa piscine olympique comme le titrait un article de presse il y a deux jours?

Cette piscine à 8 millions d'euros sera-t-elle ouverte à tous ou cadenassée et réservée à certains privilégiés comme les si nombreux équipements sportifs de la commune, inaccessible à la population. Sera-t-elle valorisée à la hauteur de son coût ou servira-t-elle juste à faire du tape à l'oeil devant la presse comme le plateau Festival tout neuf qui n'a servi à rien depuis son inauguration?

Faut-il en outre rappeler aux élus de notre commune que nous traversons une période de crise de plus en plus difficile. Déjà, la très forte augmentation cette année de nos impôts locaux porte un coup à notre pouvoir d'achat. Doit-on encore s'endetter pour engager de tels projets, coûteux, démesurés, en totale inadéquation avec les véritables attentes des possessionnais? Ne devons nous pas faire preuve de plus de sobriété?

Ne serait-il pas plus judicieux de consacrer nos moyens à la réhabilitation et l'équipement de nos écoles, à la sécurisation de la voirie communale qui a bien des endroits constitue un véritable danger pour les usagers (comme le chemin Boeuf Mort, particulièrement dangereux pour les piétons)? Pourquoi ne pas investir dans des places de crèches ou la rénovation de notre réseau d'eau potable vieillissant, une véritable passoire qui coûte si cher au contribuable?

Vous l'aurez compris, les besoins ne manquent pas dans notre commune. Malheureusement, beaucoup de ces besoins ne permettent pas de fanfaronner devant la presse. Leur impact sur nos vies à tous serait bien plus grand, mais pas assez pour faire parler d'une équipe municipale dépassée, incapable de se mettre en phase avec sa population.

La fourmilière municipale a été dérangée et s'active pour tout remettre en ordre, mais il est trop tard pour effacer les années d'immobilisme, de promesse non tenues, de pratiques douteuses.

Nous ne nous laisserons pas endormir par ce réveil tardif et désespéré. Quoi qu'il arrive, le renouveau est inéluctable en 2014 à la Possession.

Les fourmis n'ont cas bien se tenir!




1.Posté par marco polo le 12/12/2012 13:48

Les fourmi c surtout lopposition dont vou ki courent dans tou les sens, mais pas dune seule voi...tant mieux comme tant pis...2014 fois lunion et pas 50 000 liste face à roro

2.Posté par Vive Roro Vive Dodo Vive Phiphi Vive WC Vive Zanhug le 12/12/2012 16:27

Zanhug, réponde marmaille la siouplé. lu lété ankor en couches culottes kan son papa la commence sévir à la mairie la possession. et demand a lu ko sa vieux malet i fé a l'accdom où lu mange dans la main roro. demand a lu combien déclassement terain la rapporte a zotte? grace a ki?

3.Posté par lebon le 12/12/2012 20:46

Post 2 Son papa y mange encore dans la main Roro et lu déjà gagne déclassement terrain et aussi jugement devant tribunal pour le band déclassement

4.Posté par Vive Roro Vive Dodo Vive Phiphi Vive WC Vive Zanhug le 13/12/2012 12:59

Rémy, kose a ou té. outte clapet la fermé coué??? outte papa lé injoignable??? lu lé en train de manger meme dans la main Roro???

5.Posté par la section le 14/12/2012 20:53

Té Rémy , tu n'as pas appris à l'école la fable de la Fourmi et de la Cigale.

Si le maire est la fourmi, toi t'es la Cigale.

Ben vas voir la fable, et tu verras que tout le monde préfère être à la place de la fourmi.

Tu es vraiment loin de la finesse et de la culture de ton père, primé lui, pour ses travaux à l'école militaire

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes