MENU ZINFOS
Zot Zinfos

La Possession : Désinformer, il y aura toujours des candides qui goberont !


L’ADIP voudrait réagir à un article paru dans le quotidien du 20/08/11, intitulé La Possession affaire Pongerard.
Nous n’avons rien à redire sur le fond de l’article, par contre les réactions du DGS, Doris Carassou, de Jean Hugues Savigny et du maire Roland Robert, nous invitent à faire quelques rappels de bon sens.

Par Jean Paul FOIS - Publié le Mardi 23 Août 2011 à 10:14 | Lu 861 fois

Une remise en contexte s’impose avant tout développement.
Les consorts Pongerard sont propriétaires de certaines parcelles dans la ZAC Moulin Joli. En 2002, la Sédré agissant en qualité de mandataire de la commune de la Possession, a entrepris la construction du groupe scolaire Jules-Joron sur la propriété des consorts Pongérard, alors même que la commune n’a aucun droit, ni accord écrit.
C’est ainsi que l’arrêt de la cour de cassation du 9 septembre 2009 a reconnu que "l’occupation sans droit ni titre d’une propriété par l’Administration constitue une voie de fait" et a renvoyé l’affaire pour l’évaluation du préjudice. Le 1er juillet 2011, la cour d’appel estimait le préjudice à 29.000 euros.
La voie de fait, en droit administratif français, correspond à une mesure ou une action gravement illégale de l'administration, qui porte atteinte à une liberté individuelle ou au droit de propriété. C’est parfaitement à l’image de l’équipe au pouvoir, et ce n’est pas le seul cas.

Alors que penser des réactions du trio sus cité ?
M. Carrassou, parle de "victoire juridique", alors que la cour de cassation a confirmé "la voie de fait" et que la cour d’appel condamne la commune à payer 29.000 euros d’indemnités. Si c’est l’effet du surmenage, il faut que M. Carassou prenne du repos, si c’est de la désinformation, les faits sont maintenant rétablis.
M. Carassou poursuit en affirmant que "les contribuables ne paieront pas" car la commune "entend se retourner vers la Sédré".
D’abord la Sédré est le concessionnaire de la commune ; en clair, le pilote c’est la commune, la Sédré exécute. A cet effet, la commune a délégué le droit de préemption et la gestion de l’opération à la Sédré dans le cadre de la ZAC Moulin Joli, mais sous contrôle de la collectivité.
Ensuite, admettons que la Sédré paie. Que ce passera-t-il ? La Sédré comptabilisera les 29.000 euros au passif de l’opération ZAC Moulin Joli. Mais, comme il faut équilibrer les comptes, soit la commune augmente son apport, soit la Sédré fait grimper les prix. Qui paie in fine ? Evidemment le contribuable ou le consommateur.

On laissera Savigny à sa nouvelle vision dynamique des affaires communales (par opposition à "sa vision statique de l’époque"). En fait tout le monde, ou presque, préférait, le Savigny à la "vision statique", car tellement plus vrai dans le discours comme celui où il disait : "Roland, oublie pas !".

Le maire, justifie l’échange de terrains entre les consorts Pongérard et la commune en affirmant qu’en 1996, "la commune avait des besoins impérieux d’aménagements et de logements sur Ravine à Malheur". Piètre explication !
1. Dès 1989, la commune avait déjà engrangé 21 Ha de terrains à Ravine à Malheur, non urbanisés, issus d’un premier échange de terrains entre les consorts Pongérard et la commune de la Possession.
2. En 1997, récidive ! Lors d’un nouvel échange de terrains avec les consorts Pongérard et la commune, cette dernière rajouta dans son patrimoine foncier 6 Ha de terrain environ, qui feront pour l’essentiel l’objet de la RHI Ravine Lafleur en 2004, soit sept ans après.
3. L’échange de 1997 était évalué par le service du Domaine à 440.000 euros environ. Alors que subitement la commune veut reprendre une partie des terrains qu’elle a échangés avec les Consorts Pongérard dans le cadre de la ZAC Moulin Joli, le juge de l’expropriation a évalué en 2008 les terrains à 3.539.055 euros (Je laisse les lecteurs à leur calculette). Mais les consorts Pongérard ont fait appel, ce qui pourrait alourdir encore la note. Qui paiera ? La commune ou la Sédré ? Bonnet blanc et blanc bonnet ou le paradoxe de la politique politicienne : on a perdu, mais on a gagné !

L’ADIP n’acceptera pas la désinformation.

Pour l’ADIP : Jean Paul FOIS
La Possession : Désinformer, il y aura toujours des candides qui goberont !




1.Posté par le bon à rien le 23/08/2011 18:41

Mais bien sûr que la mairie de Roro, Carachou et de l'autre abruti a encore gagné. Qui perd gagne comme d'habitude. Laissons le temps au temps et les Possessionnais y verront beaucoup plus clair. Parole de Soupra et de Ponge.

2.Posté par Le bon à tout le 24/08/2011 20:23

Cette mairie est en naufrage devant un gouffre financier qui l attend par les affaires Ponge et Soupra mais le grand argentier CAIL "le non diplômé" beau frère du DGS, tient la barre et va droit dedans avec à la vigie le Capitaine aux finances SAVIGNY dit '"oublie pas Roland" : la mise sous tutelle n est pas très loin.

3.Posté par Le mauvais écolo le 25/08/2011 11:56

La mairie de La Possession, c'est maintenant Roro, Carachou et comment encore oui la Girouette. Les trois mousquetaires sans peur et surtout sans reproche, blancs comme neige, n'est-ce pas Jean Claude? Na point kaf parmi ces trois là! Au fait, mon frère Zanclode, kan sa ou sorte out 3 cadavres???

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes