MENU ZINFOS
Zot Zinfos

La Possession : Communiqué de la CGTR Educ'Action, réponse de Jean-Hugues Savigny


- Publié le Jeudi 25 Avril 2013 à 10:44 | Lu 617 fois

Non au  passage en force ! Nouvelle mobilisation le 24 avril 2013
 
La CGTR EDUC’ACTION se félicite de la mobilisation de la communauté éducative, parents d’élèves, enseignants …..devant la mairie de la Possession ce mercredi 17 avril 2013 contre la décision unilatérale du maire d’imposer coûte  que coûte  la réforme des rythmes scolaires en 2013    
 
Aucune concertation digne de ce nom n’a été engagée par la municipalité.  L’indispensable dialogue social a été foulé au pied et l’intérêt des enfants est passé en arrière plan au profit d’un odieux chantage à l’emploi
 
Pour la mairie,  peu importe l’avis des parents d’élèves et des acteurs du terrain que sont les enseignants.  Nous déplorons une telle attitude  car on  ne construit pas un projet, une réforme sans l’adhésion majoritaire des principaux concernés, sans avoir pris langue avec les intéressés. Est il besoin de la rappeler : Les meilleures mesures sont les mesures partagées  et non pas les mesures imposées
 
La rencontre de ce matin n’a rien donné, la municipalité campant et s’arque- boutant   sur ses
positions, comme si il y avait urgence absolu de mettre en œuvre dans la précipitation cette réforme en 20013 alors même que 83 % des élèves réunionnais ne seront pas concernés en cette année.  
 
Les parents d’élèves et pas plus les enseignants n’ont   été écoutés. Enfermés dans leurs certitudes, les représentants de la mairie ont répété mille fois qu’ils étaient  prêts pour 2013  et ce bien que des questions d’organisation de la mise en place de la réforme soient restées sans réponses.
 
Aucune porte n’a été ouverte pour  laisser à minima du temps à la concertation, pour prendre en compte les avis, remarques  et propositions de la communauté éducative pour l’intérêt supérieur de nos enfants.
 
Bref, nous assistons  à un véritable  coup de force.  Les décideurs municipaux ne se grandissent  pas en reprenant les habits  du Sarkozysme du « passage au forceps ».
 
 La balle est maintenant, plus que jamais,   dans le camp du premier magistrat de la commune, monsieur le Maire.
 
Il revient à ce dernier de retrouver raison et d’inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal de 24 avril 2013, le réexamen de la question des rythmes scolaires et d’avoir un positionnement respectueux des avis de la communauté éducative. Qu’il donne enfin  le temps à la concertation en n’appliquant  pas la réforme en 2013. On ne gagne rien par la précipitation et la méthode du passage en force
 
LA CGTR EDUC’ACTION fait sien l’appel de l’intersyndicale d’un nouveau rassemblement devant la mairie de la Possession, le jour de la tenue du prochain conseil municipal . Nous appelons également   , pour les mêmes raisons  à une autre mobilisation ce même jour  à la  mairie de la petite Ile, qui , comme la mairie de la Possession   privilégie la culture du forceps       
 
A LA POSSESSION , le 17 avril 2013

A propos du communiqué de Patrick Corré
 
Pour avoir porté la parole de l’institution, je voudrais préciser par rapport à ce que j’ai entendu le 24 qu’il a été dit aux représentants syndicaux venus le 17 avril en mairie, que l’affaire des rythmes scolaires ne sera pas à nouveau inscrite à l’ordre du jour du conseil du 24 avril (alors en cours de transmission aux élus) mais que nous disposions de la faculté (ce qui ne signifie ni l’engagement, ni l’obligation) de l’inscrire en question diverse (nonobstant d’ailleurs le risque juridique alors encouru !). Au final, nous (la majorité) avons opté (vendredi 19) pour un communiqué de presse, largement diffusé et réexpliquant notre position … y compris à nos Oppositions qui auraient dû savoir – nous ne sommes pas en bisounoursie tout de même ! - que nous n’allions pas leur faire l’honneur d’une quelconque courroie de transmission.

Alors, rappelons-le. Cette réforme dépasse le seul cadre scolaire. Nous avons donc certes entendu les parents, les enseignants … et les possessionnais dont notamment les jeunes demandeurs d’emploi. Les manifestations du mois dernier, dans toute l’île, ont-elles en revanche été entendues par tous ? Deux de nos 40 000 jeunes chômeurs ont récemment été condamnés à de la prison ferme pour débordement en cours de manifestation. Toute personne, physique ou morale, investie d’une mission publique doit le naturellement déplorer.

Nous devons tous prendre conscience de la violence avec laquelle le chômage frappe nos jeunes et non nous lover nous-mêmes dans nos propres « certitudes » catégorielles en ressassant des slogans galvaudés et déplacés, en établissant des comparaisons humiliantes, en donnant toute sorte de leçons et en reniant aux autres le droit citoyen d’exercer un rapport de forces. Ainsi, à en croire l’intersyndicale, le « chantage à l’emploi » vaudrait aussi bien pour la suppression d’emplois que pour … sa création ! « Consulter » voudrait dire « valider ». Car soyons clairs, si les enseignants avaient été réellement soucieux des rythmes scolaires, nous ne sommes pas sûrs qu’ils auraient choisi de revenir travailler le mercredi matin (voir à ce sujet la tribune du Dr M. Turquet) au lieu du samedi. Enfin, les comparaisons avec Staline sont une insultante caricature qui n’honorent pas ceux qui les emploient avec autant de légèreté. Tout simplement, parce qu’entre une mauviette et Staline, il y a tout de même de sacrés paliers à franchir … et que nous n’avons pas, loin s’en faut, franchis. En revanche, s’est-on demandé comment le frère de classe accueille le mépris de la formule « donner un p’tit contrat » … tout en faisant miroiter des « contrats pérennes » si la réforme était repoussée en 2014 ?

Oui, nous voulons pour notre part faire le maximum pour répondre à l’urgence sociale. Et, attendre 2014 serait justement « aux antipodes d’une démarche responsable ». Oui, nous voulons saisir les aubaines – n’en déplaisent à nos inconditionnels détracteurs – de la réforme Peillon et de la création des emplois-avenir pour faire mettre, dès que possible, des jeunes le pied à l’étrier. Oui, nous soutenons le choix de ces jeunes du rapport de forces pour la défense de leur propre cause. Car, il ne s’agit pas d’une « contre-manifestation » au sens où rien de ce que les jeunes gagneront, priveront les enseignants de ce qu’ils ont. Oui, nous voulons améliorer substantiellement la qualité de notre service public communal (surveillance de la restauration, sécurité sur la pause méridienne, TAP destinés à une meilleure préparation physique et mental des élèves aux enseignements de l’après-midi, …) si souvent décrié par ailleurs. Et, le « dialogue social » se nomme la « bonne intelligence » puisque, dans le cas d’espèce qui est le nôtre, nous ne sommes pas dans un rapport de subordination employeur/employé.

Cette « bonne intelligence » relève de l’adhésion républicaine. Celle justement qui invite à mettre de côté des propres intérêts pour épouser les intérêts de tous. Nous la savons majoritaire à La Possession malgré le climat de chienlit que d’aucuns s’essayent à installer. Nous n’aurons donc pas la faiblesse de croire qu’en août 2013 notre « projet » ne serait pas accompagné par des enseignants vindicatifs.
 
Jean-Hugues Savigny




1.Posté par zanclode le 25/04/2013 20:15

SAVIGNY est le seul qui répond pour la mairie de la Possession actuellement où se trouvent le premier adjoint, le fils de son père?

Zean Hugues sera t' il celui qui remplacera Roro? en tout cas il le croit mais Roro et Dodo le pousseront au moment venu pour donner la place au premier adjoint.

Zot y croit zanclode lé mort....................mé moin lé touzours dan camp magloire

2.Posté par il et chiant le 25/04/2013 20:36

il est chiant ce mec...

3.Posté par mon dieu le 25/04/2013 21:53

mi demande quand ca ou travaille; mr le prof car tout le temps ou monte ou descende! en tout cas la reforme c'est lutte echec scolaire et proposer a travers le PEDT des activités périscolaire qui ne doit pas se résumer a courir dans la cour ou faire du coloriage. PEDT qui doit etre en principe transmis avant fin avril ,et doit etre bati sur un partenariat education national, associations, parents. Jamais entendu que c'était pour créer comme but premier des emplois. On comprend que notre maire comme un chien prit dans l'arrosoir recule devant rien pour profiter de la précarité de ces jeunes en leur promettant un contrat contre loyaute en vue des futures élections, mais quand meme après 40 ans un peu de dignité! En tout cas mr Savigny banna lé entrin de manipule a ou, fait faire a ou le sale boulot apres ou va voir, demande Tréport, Riviere,

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes