MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

(La Mauricienne) "Après sa tsunami la, zot zour compté"


Arvin Boolell, connu comme "Le roi du Sud" a remporté l’élection partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Il sera ainsi le cinquième député du Ptr à l’Assemblée nationale.

Par La Mauricienne - Publié le Mercredi 20 Décembre 2017 à 16:45 | Lu 1720 fois

Après la démission spectaculaire de Roshi Badhain, celui-là même qui a déclenché des élections partielles. Sous prétexte de défendre la ville du projet Metro express dont le financement et les contrats alloués sont aussi flous et opaques qu'un prochain voyage au coeur d'un trou noir. La ville des fleurs, Quatre-Bornes, a vécu une campagne sous haute surveillance.  

Il n'y a jamais eu autant de militants, hommes politiques au m2 venus mendier des votes chaque jour, chaque heure, dans des réunions nocturnes aussi bruyantes que fatigantes en cette période estivale. Des jeunes journalistes envoyés par leur rédactions sur le terrain, souvent égarés, qui ont vécu comme dans un jeu de survie. Ne comprenant pas grand chose à l'enjeu et s'amusant à faire des selfies pensant faire partie de l'Histoire. 

L'électorat pris en otage face à toute cette mascarade n'a pas hésité à sanctionner la partielle par un fort taux d'abstention. Il faut dire que si le festival Porlwi offrait au sein de la capitale une prise de conscience écologique en proposant un Porlwi by nature, la ville des fleurs était défigurée par une pollution visuelle sous forme d'oriflammes, banderoles, affiches sauvages dans un déchaînement rivalisant avec une fête foraine.  

Les "vedettes de l'info" n'ont pas hésité, dans un matraquage, médiatique à proposer des émissions-débats, des plateaux télés avec des directs Facebook, des portraits chinois dans une mise en scène starisée. 

Comme dans une machine à broyer le cerveau, ils ont épuisé le peu de nos forces pour terminer cette fin d'année. La Mauricienne est sur les rotules. Vivement les vacances. En parlant de vacances. Les zouaves de parlementaires grassement payés à grands frais ayant des privilèges qui peuvent faire pâlir toutes les taties et la Nassimah en tête, se sont offert un p'tit caprice. Les députés de l'opposition participant à cette partielle ont boycotté les deux dernières séances parlementaires.  

Ils ont justifié le délire sous des prétextes fallacieux. Dans une rébellion sans pareille tout comme lorsqu'on a remplacé leur cantinière gastronomique cinq étoiles payés à grand frais et à nos frais, ils avaient signé une pétition à l'unanimité. L'indignation est du même ordre. Accrochez-vous ! Ce qui va suivre risque de soulever une solidarité internationale et une requête auprès de Amnesty international. Nos persécutés de la République clament que le gouvernement veut les empêcher de participer aux dernières manifestations de leurs partis respectifs dans le cadre de la partielle.  

Entendons nous. Les manifestations se sont des braillements dans un micro pour haranguer la foule avec moult gesticulations et promesses à deux sous.  

Entre les jours fériés, les vacances à rallonge, les walk out (saynètes mélodramatiques dont sont friands les députés, se drapant du peu de dignité en se retirant de l'assemblée avec fracas en signe de protestation). On comprend mieux le fort taux d'abstention et le désintérêt. Si ce sont ceux cela même qui souhaitent représenter le petit peuple. Y'a de quoi s'interroger.  

La rentrée parlementaire est prévue le 27 mars 2018. Quel serait l'intérêt d'élire un autre idiot paresseux pour chauffer le fauteuil de l'assemblée quatre mois sur douze dans le meilleur des cas ? Si on avait encore un doute c'est bien un job de rêve cette bonne planque. D'où leur empressement à faire partie de ce petit clan de privilégiés.  

C'est donc le fils de sir Satcam Boolell, ancien membre du Parti travailliste (PTr) qui a nettement devancé la candidate du MMM, Nita Juddoo. Le MMM qui accumule défaite et rejet de l'électorat depuis plus de 17 années consécutives. Le leader Maximo, Paul Bérenger qui s'accroche à son fauteuil depuis sa création il y a 47 ans et qui y règne en monarque absolu. Avec des tentatives afin d'éviter l'extinction inévitable de mettre la soeur, le fils, le gendre, la fille qui se soldent par un échec retentissant, tant le parti ne fédère plus. Et est en passe de se faire devancer par d'autres partis alternativ.  

Il faudra surtout retenir de cette partielle, que voter Arvin Boolell c'était voter un retour pour Navin Ramgoolam. 

"Le Ptr a pu remporter cette victoire malgré les menaces, les tentatives d’intimidation et les calomnies durant la campagne. Les habitants de Belle-Rose/Quatre-Bornes ont sanctionné le deal papa-piti. Zot finn sanctionne Premier ministre l'imposte et enn politik vengeance. Zot ti krwar ki popilation imbecile. Gran merci  sir Seewoosagur inn donn l'éducatif gratis". Navin Ramgoolam. 

Il peut fanfaronner. Sa meilleure campagne c'est le gouvernement qui la lui offre chaque jour. Il faut dire qu'avec le déluge de scandales. Le petit Pravind est de plus en plus isolé. La bataille au pouvoir des fils de dynasties est de retour sur l'échiquier politique. 

La Mauricienne




1.Posté par Saint André le 20/12/2017 19:57

Le petit Pravind travaille et est en train de devenir grand, n'en déplaise à la mauricienne : démantèlement des réseaux de drogue, réseaux de bus électriques, métro express, augmentation du salaire minimal qui a été applaudis par tous le syndicats...

Et pendant ce temps le comique Ramgoolam coffre-fort fanfaronne avec cette élection partielle sans intérêt, dans laquelle le gouvernement n'a présenté aucun candidat. Avec seulement moins de 55 % de participation et son candidat élu avec 18 %, Ramgoolam a appelé ça un tsunami politique contre Pravind Jugnauth. Heureusement que le ridicule ne tue pas !

2.Posté par PECOS le 21/12/2017 11:28

Le clown Ramgoolam rêve de revenir au pouvoir pour, d'une part, achever de remplir ses coffres contenant déjà 220 millions de roupies provenant de "DONS" selon lui ! et d'autre part, faire revenir son amie intime surnommée "Où coné qui mwa" ou encore " coto mili" partie en Italie avec des valises d'argent sale au lendemain de la défaite de son Navin. En espérant que le peuple mauricien ne se fera pas berner, encore une fois, par ce marchand d'orviétan

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes