Outremer

La Martinique et la Guyane rejettent le passage à l’article 74, à une très forte majorité

Lundi 11 Janvier 2010 - 05:51

Les bureaux de vote ont fermé (heure de La Réunion) à une heure du matin en Guyane et deux heures en Martinique. Les premiers résultats sont inattendus. La Martinique a rejeté le changement de statut à plus de 80 % dans certaines villes. En Guyane, la victoire du “non” est également sans appel.


La Martinique et la Guyane rejettent le passage à l’article 74, à une très forte majorité
Le taux de participation à la mi-journée était de 17,30 % en Guyane et de 18,90 % en Martinique. A 17 heures (heure de Martinique), les Martiniquais avaient voté à 41,20 % selon les informations publiées sur le site Bondamanjak, alors que le nombre d’électeurs inscrits pour cette consultation est de 297.000, chiffre du 8 février 2009. En Guyane, ils sont 67.000 à être inscrits sur les listes électorales.

En pourcentage, la participation serait toutefois plus élevée en Martinique. Le rejet au passage de l’article 73 à 74 serait également plus significatif. La victoire du “non” est annoncée écrasante. Elle approcherait la barre des 80 % dans certaines villes, c’est le cas à Fort de France. En Guyane, le “non” l’emporterait à 70 %.
Ces premiers résultats sont sans équivoque. La Martinique et la Guyane ne veulent pas plus d’autonomie aujourd’hui, c’était le seul enjeu de ce scrutin. Toutefois, la réponse claire et précise apportée par les Martiniquais et les Guyanais soulèvent un certain nombre de questions : quel développement économique pour les Dom et dans quel cadre institutionnel ?

Les Martiniquais et le Guyanais auront l’occasion de répondre à une partie de ces interrogations, et ce dès le 24 janvier. En effet, ils devront se prononcer lors du deuxième référendum, sur la création ou non d’une assemblée unique sur leur territoire…
Jismy Ramoudou
Lu 2414 fois



1.Posté par mwa la pa di le 11/01/2010 06:57

Cela était prévisible, mes amis antillais me l'avait bien dit.

2.Posté par Lorant le 11/01/2010 08:09

Jismy, il semble que le 2e referendum ne devait se tenir qu'en cas de réponse positive à celui de dimanche. A vérifier.

3.Posté par SUPERKAT le 11/01/2010 08:52

PREUVE S'IL EN EST
qu'en outre-mer "le ventre" l'emporte sur la "tête". Quid des Marie-Jeanne (prs du CG de Martinique" et ses beaux discours flamboyants pour le oui, en l'occurence complétement décalés. L'assistance perpétuelle l'emporterait elle sur le souci de gérer localement des questions de fond ? A La Réunion on l'a compris depuis papa Debré ou "le séparatisme ne passera pas". Bravo les docteurs JPV et autres TAK, adeptes du "parle à mon ventre, mon têt lé malad" ! Riez (jaune) mesdames et messieurs nos élus nationaux, vos collègues métropolitains ne peuvent que vous déconsidérer un peu plus !

4.Posté par piment vert le 11/01/2010 10:06

Ces résultats démontrent l'important décalage qui existe entre d'une part les désirs des élus et de leurs agitateurs syndiqués et d'autre part les préoccupations de la population.

5.Posté par Ploumploum le 11/01/2010 19:29

Tiens, TF1 signale que l'argument de l'UMP de Martinique était que voter oui, c'était perdre les acquis sociaux, ce qui est bien évidemment totalement faux. ça ne vous rappelle rien? Vira a fait des petits là-bas?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Juin 2018 - 17:23 Madagascar: Le massacre de tortues continue