MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Société

La Mare à Poule d'Eau asphyxiée, la guerre aux laitues lancée


Ils ne travaillent ni à la mairie, ni à la Cirest, ni pour une quelconque autre administration, mais refusent d’adopter une posture attentive. Ce week-end, une dizaine de personnes ont décidé de retirer les laitues d’eau qui ont pris possession de la Mare à Poule d’Eau depuis de longs mois. En parallèle, une convention entre l'Etat, la mairie et l'intercommunalité pour trouver une solution est sur le point d'être signée.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Jeudi 2 Décembre 2021 à 18:14

La mare est méconnaissable.
La mare est méconnaissable.
En marchant au bord, un touriste, chapeau sur la tête et bâtons de marche dans les mains, pose son regard sur la Mare à Poule d’Eau. Tristesse et colère le saisissent.  "La Réunion est vendue comme un paradis. Mais dès qu’on soulève le tapis, on est déçu. Ici à la Mare à Poule d’Eau, la prolifération de cette espèce invasive est le premier signe de pollution. Dans 20 ans, si on ne fait rien, La Réunion deviendra une poubelle", lâche-t-il avant d’accélérer.
 
Depuis avril, le lieu apprécié par les Salaziens et habitants d’Hell-Bourg est méconnaissable. La Pistia stratiotes, appelée laitue d’eau, salade d’eau ou chou aquatique, a pris possession des lieux. La plante invasive ne se limite plus à la Mare à Poule d’Eau et commence à proliférer dans le ruisseau situé en aval, au risque de le boucher. Le temps presse. "Dans mes souvenirs, c’est un endroit idyllique. Or, ce n’est plus du tout le cas. J’étais désagréablement surpris, ce dimanche, mais il y avait aussi une lueur d’espoir. La Mare à Poule d’Eau est au cœur du Parc national et fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco", précise Thierry Tandrayen, ancien élu de Salazie. "Pourquoi avons-nous tant attendu et nous ne sommes pas intervenus quand il y en avait 10, 100 ou 200", questionne-t-il, indigné. 

La lueur d’espoir vient de bénévoles emmenés par Bertrand, habitant d'Hell-Bourg. Las d’attendre qu’une solution soit trouvée, ils décident d’intervenir. Ce week-end, le groupe composée d’une dizaine de personnes s’est chargé de créer des refuges pour les poissons. La laitue d’eau, en grande quantité, empêche la lumière de passer et la réalisation des échanges gazeux à l'interface air-eau. L’oxygène disparait et les poissons meurent. À l’aide de bambous et de kayaks, ils se sont démenés pour retirer un maximum de Pistia stratiotes. Depuis, les poissons se concentrent à ces endroits. Il suffit de s’y approcher pour voir l’eau clapoter, conséquence des mouvements des poissons. "Je suis choqué de voir que les habitants de Salazie ne font rien. Comme si tout ça se passait loin de chez eux, alors que c’est chez nous, sous notre nez. C’est un combat pour l’environnement qui doit rassembler l’humain", souligne Thierry Tandrayen qui dit avoir reçu "une leçon de vie", en voyant ce dimanche les bénévoles.
 
 

Malgré la pluie, les bénévoles ne se découragent pas. (Photo DR)
Malgré la pluie, les bénévoles ne se découragent pas. (Photo DR)
"Il y en a marre d’attendre"

Malgré la pluie, Bertrand et ses woofeurs ont continué durant trois jours, du vendredi à dimanche, à se mouiller et surtout à nettoyer la mare. "À un moment, il y en a marre d’attendre. Il faut être dans l’actif. On n'a rien fait de plus qu’utiliser nos dix doigts. L’Etat, finalement, c’est nous, les citoyens qui le composons. Retirer cette espèce invasive est une question de survie pour les poissons", précise Bertrand.

Rapidement une chaine de solidarité s'est mise en place, le restaurant chez Alice a fourni gratuitement les barquettes, les caisses pour récolter les laitues d'eau ont été prêtées par la boutik de Serge, comme les kayaks, mis gratuitement à la disposition des bénévoles par un professionnel. "Je tiens à les remercier. Sans eux, rien de tout ça n’aurait été possible. On a enlevé, jeté les laitues et mis en place un système avec des bambous pour les ramener. On a montré que c’était simple", poursuit Bertrand. 

La prolifération de cette espèce invasive est loin d’être méconnue dans la Mare. Le problème est connu des autorités depuis des mois. D’après le Quotidien, la mare appartient au domaine public de l’Etat. Mais la Cirest et la commune auraient aussi leur mot à dire. Mais depuis 8 mois, la situation n’a pas progressé d’un iota. Au contraire, elle stagne. 

Une réunion en sous-préfecture

Une réunion s'est tenue cet après-midi à la sous-préfecture de Saint-Benoît entre les différentes collectivités pour déterminer un plan d'action et un contrat de gestion. "La Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) souhaite qu'une convention entre l'Etat, la Cirest et la commune soit signée. Elle porte sur trois points : le nettoyage de la mare, une étude sur la laitue d'eau et enfin sur un contrat de gestion", précise Stéphane Fouassin, maire de Salazie.

La réunion de ce jour n'a pas permis de trouver une solution, mais de dégager les grandes lignes. Pour le nettoyage de la mare, le montant de 15.000 € est évoqué. Quant au contrat de gestion, il s'élèverait à 200.000 € par an. L'Etat interviendrait à hauteur de 80 % et chaque collectivité à hauteur de 10 %. "On ne signe pas un contrat en cinq minutes. J'ai donc demandé au sous-préfet de le retirer de la convention pour pouvoir nettoyer rapidement le site. Si mardi prochain, la DEAL donne son feu vert après la réception de notre dossier, on pourra intervenir tout de suite", précise le maire salazien. 

Une nouvelle réunion est donc prévue ce mardi pour acter ces dernières avancées. En attendant, la laitue d'eau continue de proliférer. "On a la chance sur cette mare qu'elle soit alimentée par un cours d'eau en amont et que l'eau puisse s'échapper par le bas. L'eau circule. Les poissons ne risquent pas grand chose", conclut Stéphane Fouassin

Kayaks, bambous, cagettes. Le système D des bénévoles. (Photo DR)
Kayaks, bambous, cagettes. Le système D des bénévoles. (Photo DR)

Les poissons peuvent enfin respirer.
Les poissons peuvent enfin respirer.

Le chou aquatique conquiert le ruisseau aval.
Le chou aquatique conquiert le ruisseau aval.





1.Posté par boul le 02/12/2021 18:22

un gros bravo et merci à ces gens !!

2.Posté par Mzungu 77 le 02/12/2021 18:38

Même problème a l étang saint paul, au port de Saint gilles au bas de la ravine....

Tout le monde s en bat les coui...
De l environnement, surtout dans les administrations....
Ils ont mieux à foutre.... leurs primes, leurs sur rémunérations, leur temps de travail de moins de 35h.... l état des lacs, étangs et cours d eau, ces gens là s en foutent.... c est pas ça qui leur donne de gros SUV pour parader dans l ile.....

3.Posté par Ma sonnerie le 02/12/2021 18:48

incompetence folle de la Deal, incompetence aussi scandaleuse de l'intrrcoomunalite..

quand à la mairie de salazie..

bravo à ceux et celles qui se sont bougés.. quand on songe que pour les portails illégaux du lagon, c'est la gendarmerie qui vous guette...

4.Posté par HULK le 02/12/2021 18:57

Stéphane FOUASSIN,ancien président de l'IRT,me semble-t-il? Alors d'un côté il vante l'île intense et de l'autre il laisse abîmer les sites de sa commune. Par contre-fil a bien dû profiter de tous les )à côté de sa positon de président de l'IRT. Si on avait investi tout ce qu'il dépensé pour lui pour financer le nettoyage, le problème serait réglé. Les salaziens n'ont qu'à s'en prendre qu'à eu-mêmes d'avoir élu une brêle pareille. On a les élus que l'on mérite...

5.Posté par Eisenia foetida le 02/12/2021 19:25

Ça va faire un beau tas de compost !

6.Posté par jeanbaiselarak le 02/12/2021 19:37

ça se mange ce type de laitue ?

7.Posté par Horace le 02/12/2021 20:47

Zinfos à oublié de parler des personnes qui profitent bien du nettoyage de la mare, sans pour aurant avoir bougé un petit doigt, sauf pour se gratter les cou...: les pêcheurs. Leur seule activité physique digne de ce nom a été de nettoyer quelques mètres carrés afin de pouvoir s'adonner à leur occupation favorite. Ne croyez surtout pas qu'ils auraient proposé leur aide aux bénévoles. Çe travail, c'est l'affaire de la commune.
Bande de guignols!

8.Posté par A mon avis le 02/12/2021 20:53

Et où sont entreposées ces Pistia stratiotes qui vont se décomposer ?

9.Posté par Yingo le 02/12/2021 21:07

Belle initiative et tres exemplaire...
Merci a ses humains qui ont une prise de conscience que l Etat c est nous aussi ;)
❤❤

10.Posté par Ding le 02/12/2021 22:25

Quid de la surfacturation ?
« Pour le nettoyage de la mare, le montant de 15.000 € est évoqué. Quant au contrat de gestion, il s'élèverait à 200.000 € par an. « 
Et une poignée de bénévoles parvient à faire du bon boulot en 3 jours
Y aurait pas un problème de factures gonflées par les intervenants ? C est les contribuables qui payent alors..... on se lâche ?.
les TIG et compagnie pourraient bosser dans le maintien de site comme cela en faisant évoluer les lois plutôt que laisser tout à l abandon

11.Posté par caroline le 02/12/2021 22:46

Lamentable Que font les services de l État, les intercommunalites. les mairies ??
Niveau zero. Une bande d inca pables. Et en plus surpayés

12.Posté par chevalier le 02/12/2021 22:47

il font quoi nos élus ? bla bla bla et bla bla bla .Les malheureux de voir sa .bravo a ces gens qui donne leurs temps et leur courage .Ma honte ............

13.Posté par MôvéLang le 03/12/2021 05:37

Pourquoi ce qui est fait gratuitement par les bénévoles est possible et ne l'est pas par des fonctionnaires qui sont bien payés pour.
Que font les élus ? Fouassin constate que l'eau circule. Les poissons ne risquent pas grand chose", donc on ne fera rien d'autre qu'attendre la paye qui tombera quand-même.

14.Posté par Tonton le 03/12/2021 05:37

Hey ce le parque nationale?
Faudra surtout pas toucher aux plantes!

15.Posté par Horace le 03/12/2021 05:42

#8 A mon avis
Ces salades ont été transportées à une distance suffisamment grande du rivage pour que leur décomposition n'ai pas d'impact négatif sur l'écosystème de la mare.

16.Posté par Maurice le 03/12/2021 06:00

Hier étang St Louis la c est la mare à salazie demain le port St Gilles à chaque fois les élus i attend l asphyxie pour un semblant d action dis azot aller jouer loin et bravo ô benevole

17.Posté par Dubois le 03/12/2021 03:30

Pour prendre les sous ils sont là les "zelus" mais quand il faut bosser concrètement, ils se refilent la patate chaude, c'est jamais à eu de le faire mais à un autre, lamentable.

18.Posté par Valerie Longhi le 03/12/2021 06:45

Vous ne savez pas quoi donner a faire aux petits delinquants, ben voilà un travail d'intérêt général.

19.Posté par Hegel le 03/12/2021 07:08

Personne ne s'interroge sur le pourquoi de la prolifération de la laitue d'eau? L'utilisation abusive d'engrais et pesticides. C'est tout notre modèle de consommation que l'on doit remettre en cause. Mais comme personne n'est décidé à renoncer à son confort, on est foutu. Allez, encore une petite centaine d'années de souffrance pour la terre et elle pourra se régénérer quand l'humanité se sera autodétruite...

20.Posté par Desiiles le 03/12/2021 07:33

Prépare la vinaigrette j arrive

21.Posté par Cloclo⁶ le 03/12/2021 07:34

100000 chômeurs et combien à Salazie?. Pas capables de nettoyer un plan d'eau de quelques ha. I fé vraiment pitié. Merci encore une fois à nos élus grands défenseurs de l'environnement, du tourisme....

22.Posté par 666 le 03/12/2021 08:31

... et l'administration fait des réunions... des réunions... des réunions...
et comment qu'on fait ? et c'est qui qui paie ?
et mais s'il y a la leptospirose ?
et si l'eau ça mouille, on fait quoi ??? et on les jette où ?
enfin, l'administration avec des gens très diplômés qui brassent de l'air et les choses n'avancent pas.
c'est l'administration :
comment rendre compliqué le problème le plus simple ?
confiez- le à l'administration !

23.Posté par Réunion en déclin.. le 03/12/2021 08:46

La Réunion est en urgence écologique partout tous des beser paqué!!

24.Posté par monde reel le 03/12/2021 09:47

bravo aux bénévoles!

la DEAL? toujours aussi nulle.
depuis longtemps on sait qu'il ne faut pas compter sur elle pour protéger notre environnement.
elle a soutenu la création du zoo en forêt d'Etang-salé, favorise le privé, fait le jeu du business-baleines des clubs de plongée etc. Sans oublier les "études" données aux petits copains soumis .... l'entre-soi fonctionne à fond.
depuis le temps on connaît pas encore le problème?
la deal connait pas l'étang du Gol?
on se fout de qui là?

"le nettoyage de la mare, u[une étude sur la laitue d'eau et enfin sur un contrat de gestion"
"Quant au contrat de gestion, il s'élèverait à 200.000 € par an"]u

Ben ça alors, quelle escroquerie, y a autant de fric à jeter à l'eau à la Réunion?
pourquoi pas 2 millions tant qu'on y est?
ils ont pas honte?
système pourri que les bénévoles courageux mettent en évidence!

PS: les pecheurs bougez vous aussi pour sauver la mare!

25.Posté par Pascale le 03/12/2021 10:28

Un immense merci à eux!!!
Heu... par contre on peut avoir le numéro de tel du barbu en torse nu sur la 3e photo svp? :)

26.Posté par Bougez vous ! le 03/12/2021 11:21

Tous ces maires qui sont incruster ..il est urgent de les virer avant que le patrimoine soit défigurer..la population doit prendre les devant!!.

27.Posté par MôvéLang le 03/12/2021 12:06

'' 18.Posté par Valerie Longhi le 03/12/2021 06:45 ''
Tu veux avoir les droits de l'homme dans les côtes, les délinquants n'ont que des droits, les devoirs sont pour ceux qui sont honnêtes.

28.Posté par Kengsion le 03/12/2021 13:34

Bonjour je souhaiterais intégrer le groupe de bénévoles, a qui doit on s'adresser
Merci

29.Posté par Choupette le 03/12/2021 18:43

Ces pêcheurs ont-ils une carte de pêche ?
Non ?
Ben, c'est le moment d'en créer une. Parce que c'est pas normal que les autres se décarcassent pour qu'ils en profitent ... gratuitement.

19.Posté par Hegel

Pas forcément.

Les laitues d'eau ont toujours existé sur les plans d'eau à La Réunion.

Dans les années '60, un ouvrier communal se mettait à l'eau jusqu'au torse dans le plan d'eau de la Grande Fontaine à Saint-Paul et ramenait les laitues d'eau à la force de ses bras ou avec un râteau dans sa barque.
C'était fait régulièrement et pourtant cette personne était payée une misère en franc CFA, à l'époque.

De nos jours, ce lieu est laissé à l'abandon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes