MENU ZINFOS
National

La Manif pour tous de retour dans la rue en octobre


- Publié le Mercredi 10 Août 2016 à 15:37 | Lu 1107 fois

La Manif pour tous de retour dans la rue en octobre
La Manif pour tous, le mouvement qui se bat contre contre le mariage homosexuel et la gestation pour autrui, a appelé à une manifestation le 16 octobre prochain, pour "défendre la famille" jugée "à nouveau menacée".

"Il faut non seulement mettre un terme à la casse sociétale, mais aussi poser les bases d’une politique de reconstruction de la famille. Le mouvement social qui s’est levé il y a quatre ans entend continuer à peser pour faire respecter l’intérêt supérieur de l’enfant et pour faire gagner la famille", estime la présidente du mouvement, Ludovine de La Rochère.

Deux ans près ses dernières manifestations contre le mariage homosexuel, les organisateurs de ce mouvement créé en 2012 appellent à "une nouvelle marée bleu blanc rose" pour "exprimer avec détermination et enthousiasme son attachement viscéral à la famille". 

Pour rappel, en février 2014, entre 80.000 (chiffre de la police) et 500.000 (chiffre des organisateurs) personnes avaient manifesté à Paris. Huit mois plus tard, le défilé avait compté entre 70.000 personnes (police) et 500.000 (organisateurs) manifestants.
 




1.Posté par Hem ! le 10/08/2016 16:30 (depuis mobile)

Bientôt des enfants à commander sur internet ou disponibles en supermarché. L'homme devient un produit de consommation. Aux USA des enfants sont ogm pour obtenir des cheveux blonds ou des yeux bleus...

2.Posté par A mon avis le 10/08/2016 16:50

La famille "à nouveau menacée".
Par qui ?
Par quoi ?

Ludovine de La Rochère. n'a pas besoin de test pour savoir qu'elle est radicalisée ! Même gravement radicalisée !




3.Posté par kld le 10/08/2016 18:51

"une certaine Framce" qui manifeste ................... perso , zot y fé ri ,

tention pangard les coup de baton de la marée chaussée , ce moune là n'a point l'habitude de la repression , zot lé tellement si content d'habitude.

4.Posté par orage d ''''acier le 10/08/2016 19:23

Pour rappel, le gouvernement qui était obligé selon la loi de faire un référendum sur cette question après que la MPT ait réuni toutes les conditions légales......le gouvernement donc n'a rien fait et violé la loi !



Les ayatollahs roses ne sont pas seulement dangereux pour la famille, ils nous mettent sur la voie de la dictature !

5.Posté par kld le 10/08/2016 19:41

effectivement post 2, je me sens plus "menacé" par les extrémistes de tout bord et le système libéral, à chacun "ses menaces" !

6.Posté par A mon avis le 10/08/2016 22:38

@ 4 orage d ''''acier :

Pouvez vous donner la référence de la loi que vous citez dans votre commentaire, ainsi que préciser les conditions légales réunies par la MPT, que vous annoncez ?
Quand on affirme une chose, il est utile de le prouver.
Sinon les propos ne sont que mensonges.

7.Posté par Nono le 11/08/2016 08:34

On nous promettait le retour à la barbarie au moment du PACS ( Philippe de Villiers ), on peut bien avoir des enfants en supermarché avec le MPT...

8.Posté par orage d 'acier le 11/08/2016 10:03

Ben alors "à mon avis", même pas capable de googler "manif pour tous referendum"..., mais quand celui qui sait ( et ce fait n'a rien de secret pour qui suit a minima l'actualité ) a la gentillesse de pouvoir vous sortir de votre condition d'ignare vous ne trouvez rien de mieux que de le traiter de menteur ?


fé pitié...tiens source wiki manif pour tous



En février 2013, une pétition citoyenne ayant recueilli plus de 700 000 signatures en moins de trois semaines est déposée au Conseil économique, social et environnemental (CESE)21. Il s'agit de mettre pour la première fois en application la possibilité offerte aux citoyens, par une révision constitutionnelle de 2008, de saisir le CESE si au moins 500 000 signatures à une pétition sont réunies. Mais cette pétition est jugée irrecevable sur le fond, sous l'argument que « la saisine du CESE pour avis sur un projet de loi relève exclusivement du premier ministre »22. Ce rejet, vécu par certains opposants au projet de loi comme une humiliation, renforce globalement leur mobilisation23,24 ; par un jugement de juin 2014, le tribunal administratif de Paris annule la décision de refus du CESE la jugeant contraire au droit ; ce dernier ne fait pas appel25


A mon avis tu t'es encore foutu la grosse honte en venant me titiller camarade, et c'est pas la première fois, ne serais tu pas un peu maso sur les bords ?

9.Posté par cmoin le 11/08/2016 10:35

Les homophobes et racistes sont de retour!!

10.Posté par A mon avis le 11/08/2016 12:49

@8 orage d 'acier :
(Remarque liminaire : je ne vous ai pas traité de menteur : il faut apprendre à lire !)

Je ne suis pas un fanatique de Google ou de wikipedia.
Je préfère les références aux originaux.

Merci tout de même pour les précisions que vous apportez.
Toutefois, vous vous contentez de recopier un article (de presse certainement) dont vous ne précisez par la source.
Et vous ne citez pas les références des articles de loi que vous citez dans vos commentaires.

Articles de loi qui seuls nous permettraient de juger de la pertinence de vos propos.

Ainsi vous n'avez pas totalement répondu à mon interrogation et votre arrogance insultante (qui ne vous grandit pas) est des plus malvenues.

11.Posté par SIMPLE REUNIONNAIS LAMBDA le 13/08/2016 12:52

SARKO AVAIT ANNONCÉ que si par hasard il était élu ,il abrogerait " le mariage des homosexuels :ils "démarierait" ces derniers en quelque sorte ! QUEL GRAND "petit Homme" ! Au fou ! A l'asile !!!!l

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes