Océan Indien

La LDH écrit aux ministres de l’Outre-Mer et de l’Intérieur sur "la situation dégradante" des kwassa-kwassa

Mardi 23 Octobre 2012 - 16:55

Photo comores-infos.net
Photo comores-infos.net
Le président des droits de l’Homme, Pierre Tartakowsky, a interpellé par courrier le ministre de l’Outre-mer Victorin Lurel et Manuel Valls, le locataire de la place Beauvau au ministère de l’Intérieur, au sujet des naufrages mortels de kwassa-kwassa, qu’il qualifie de "situation dégradante" pour Mayotte.

Des drames à répétition de l’immigration clandestine qui endeuillent un bras de mer de 70 kilomètres de large entre Anjouan et Mayotte.

Une missive publique au goût amer pour le président des droits de l’Homme qui invite expressément l’exécutif à prendre le problème à bras le corps. Sa lettre en date du 19 octobre, met clairement les autorités devant leur responsabilité républicaine pleine et entière.

"L’espoir existait d’un changement de politique"

Les deux ministres sont conviés à "prendre la mesure d’une situation aussi singulière, aussi dégradante pour notre pays" et d’"accepter l’hypothèse qu’elle ne relève en rien d’une quelconque fatalité ou d’un effet des risques encourus par toute personne qui "prend la mer"".

"L’espoir existait d’un changement de politique", insiste le président de la LDH, suite à un rapport sénatorial qui allait dans le sens d’un assouplissement des conditions d’octroi de visa entre les Comores et Mayotte, pour à terme maîtriser les flux de passage et faire chuter les transports illégaux maritimes à hauts risques, sur de simples embarcations de fortune.

A contrario, le rapport du conseiller d’Etat chargé d’une mission sur les règles applicables aux étrangers à Mayotte, Alain Christnacht, s’est positionné sur le maintien effectif du fameux "visa Balladur" de 1995, qui abolit la libre circulation entre Mayotte et le reste des Comores.

"La Ligue des droits de l’Homme ne peut se satisfaire de l’existence de parcelles de la République où ne s’applique pas le droit commun"

Pierre Tartakowsky déplore que les deux ministres aient "fait (leur) son seul point de vue et n'(aient) accordé aucun crédit au rapport des sénateurs".

Attristé par une succession "d’informations funèbres", Pierre Tartakowsky a la plume lourde et n’hésite pas à mettre les deux pieds dans le plat. "La Ligue des droits de l’Homme, qui a comme responsabilité politique et morale de défendre l’effectivité des droits, ne peut se satisfaire de l’existence de parcelles de la République où ne s’applique pas le droit commun. Plus largement, nous refusons cette contradiction insupportable qui consisterait pour la France à défendre l’universalité des droits partout dans le monde, sauf dans certaines zones d’exception aux conséquences mortelles sur son propre territoire", écrit-il dans un long plaidoyer humanitaire.

Et le président des droits de l’homme de proposer une possible solution de sortie de crise à ses destinataires officiels. "C’est pourquoi nous vous demandons la mise en place de solutions respectueuses de la légitimité républicaine et des droits des personnes. Ces solutions existent et les organisations et associations de défense de tous les droits seraient à même de vous en exposer les logiques, pour peu que vous acceptiez de les entendre", conclut-il amèrement.

L’intégralité en PDF de la lettre ouverte de Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), adressée à Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et Victorin Lurel, ministre de Outre-Mer
Lu 1307 fois



1.Posté par Clairement Non !!! le 23/10/2012 18:01

Ben voyons....faut qu'on mette en place une passerelle pour que les clandestins entrent en France maintenant?
La situation dramatique vient des moyens rustiques dont ils disposent pour passer illégalement à Mayotte (petites barques surcharger et petit moteurs) et de la côte inhospitalière (avec les récifs affleurants, suicidaire de nuit à vitesse rapide).
Y a rien à faire pour cette situation, on a déjà trop à payer pour accepter de mettre des moyens à ce que moins de personne périsse noyer. Est-ce que les Américain font quelque chose pour éviter les noyade dans le Rio Grande à la frontière entre le Texas et le Mexique...Non....

2.Posté par Zarbi le 23/10/2012 20:12

Ben oui , y' a qu'à instaurer une ligne de ferry direct Mayotte avec distributeur automatique de visas au débarcadère , formulaires à remplir pour émarger aux allocs ! Plus belle la vie quoi .
Sérieusement il faut que Mayotte retourne dans le giron des Comores comme le souhaite l'ONU , ainsi le problème sera résolu . Mayotte n'a RIEN de français comme la Réunion , cette île n'est qu'un appendice de l'est africain , culturellement africaine , ses zabitants ne seront jamais des français .

3.Posté par mazenbron le 23/10/2012 20:30

Faut demander au capitaine de pédalo de leur donner des cours de navigation,avec Montebourg en marinière comme mousse .

4.Posté par vital le 23/10/2012 22:37

sans doute une idée de l'avocat sudiste ,franco comorien , grand défenseur des clandestins éternel candidat à la présidence des comores .qui via la LDH ,préconise des solutions pour favoriser l''immigration clandestine, en attendant que la circulaire Vals fasse son éffet .
vital

5.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 24/10/2012 08:22

La LDH écrit aux ministres de l’Outre-Mer et de l’Intérieur sur "la situation dégradante" des kwassa-kwassa ...... très bien....
Mais, surtout, ne dénonce toujours pas le Scandale Nationale de la Traite des 90% d'Enfants de Pères massacrés de Genre, dans les TGI des Départements Pouponnières de "L'OUTREAU Mère"

Et pour cause, le déficit entre Importations et Exportations est tél, que la Réunion (1/4 foyers monoparentaux Féminins) comme la Guadeloupe (52% foyers monoparentaux) n'ont que leurs Enfants a transmettre a la Métropole en échange de ces financements...
demandez les Chiffres a Mme TAILLEE, bras droit de Nassimah Dindar pour vous en convaincre...
L'AJOI confirmera....

Mais il faut surtout pas le dire, hein ? D'ailleurs la LDH confirmera elle aussi n'avoir jamais rien su de la suite du Scandale des Enfants de la Creuse pas plus que du Massacre judiciaire des 90% de Pères aux JAFs... Ils étaient pas la, n'ont rien vu, Rien entendu et jamais reçu les très multiples saisies par courrier. Pas plus que la HALDE, la Préfecture et ses pseudos délégation a l'égalité des chances...
personne, jamais....

Chuttttt.... doucement.... ne répondez surtout pas, vos promotions personnelles pourraient en pâtir... et il ne s'agit que des droits des Enfants (qui ne votent pas alors!...) et des Pères Chiens géniteurs payeurs qui vous financent par leur travail...pas des seuls droits des Femmes qui crient (légitimement par ailleurs) a la Parité, mais surtout pas pour l'essentiel, ...alors...

6.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 24/10/2012 08:24

La LDH, les yeux tournés vers l'Extérieur, pour ne surtout pas voire sur quoi elle marche....
C'est ce qu'on appel du "Strabisme divergent convulsif"... pour cause de conscience ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues