MENU ZINFOS
Société

La France sommée de stopper la chasse à la glu, déjà interdite à La Réunion


Par N.P - Publié le Mardi 30 Juillet 2019 à 17:56 | Lu 3874 fois

Photo : AAA
Photo : AAA
L'Union européenne a lancé jeudi dernier un avertissement à la France quant à la pratique illégale de certaines méthodes de chasse. Non sélective, la chasse à la glu est notamment dans le viseur en ce qu'elle ne respecte pas la directive "Oiseaux" sur la conservation des oiseaux sauvages et de leurs habitats.

La commission européenne a donc adressé une lettre de mise en demeure, première étape d'un processus qui peut aboutir à une saisie de la Cour de justice de l'Union européenne, en l'absence de réponse satisfaisante de l'État français.

La chasse à la glu consiste à capturer des oiseaux à l’aide de tiges en bois enduites de colle posées sur des branches. Jugée cruelle par les défenseurs des animaux, cette technique "traditionnelle" est encore autorisée dans cinq départements du Sud-Est (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse), le Conseil d'Etat ayant rejeté en janvier dernier le recours de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) opposée à cette méthode. 

Interdite à La Réunion, elle relève du braconnage

La Réunion ne fait pas partie des départements autorisés par la France à pratiquer la chasse à la glu. Ce qui n'empêche pas certains chasseurs de sévir. Dans ce cas, "c'est un acte de braconnage", explique François-Xavier Couzi, le directeur de la SEOR (Société d'Etudes Ornithologiques de la Réunion).

"Les oiseaux capturés sont englués au niveau des pattes et des ailes, ça a des effets importants sur le volatile", explique-t-il, rappelant le problème de leur caractère sélectif. "La personne a l'intention de capturer un type d'oiseau, mais ce n'est pas forcément celui visé qui sera piégé, et ce dernier sera [quand-même] condamné à une mort certaine"

Si la pratique existe encore, difficile de quantifier le nombre de braconniers, confie-t-on du côté de la BNOI (Brigade de la nature de l'océan Indien). En cas d'infractions, les peines sont variables. "Les sanctions encourues dépendent des espèces touchées par le piège", explique Frédéric Rozet, chef de service. "Si c'est une espèce protégée, comme le Tuit-Tuit, ça peut aller jusqu’à de la prison". 




1.Posté par LOD le 01/08/2019 06:23

Je suis ravi d'apprendre cette disposition d'exception réunionnaise ; pour ce qui est des atteintes à l'encontre des autres animaux ça ne permet pas de remonter le niveau, mais c'est rassurant pour espérer progresser ! Pour aider la faune et la flore au quotidien #éthicologie, mangez végétarien, vivez vegan ✌️☮️❤️✊

2.Posté par BizmonQ le 01/08/2019 16:35 (depuis mobile)

Le jour où tout le monde sera végétarien ou vegan, t'as pensé qu'on produirait pas assez pour nourrir tout le monde. T'as réfléchi au fait que la culture détruit les sols à grands coups de déforestation, de pesticides, d'engrais bien moisis ?

3.Posté par Antipode le 01/08/2019 17:14

DizmonQ, t'es pas un génie toi, mais réjouis-toi, ça signifie que tu as une énorme marge de progression à disposition ;) Tu ne sais donc pas que la centaine de milliards d'animaux (de 60 à 300 milliards) faits naître pour être tués chaque année ne sucent pas des cailloux ? (et je passe les 1000 à 3000 milliards d'animaux marins tués chaque année)

50% des terres habitables sont dédiées à l'agriculture ; sur cette part, 77% des cultures sont pour nourrir uniquement les bétails, qui rapportent au finale seulement 17% des protéines consommées dans le monde ;) En fait nous n'avons jamais fait pire rendement (et je te passe l'horreur et les dégâts environnementaux et santé de cet holocauste, je ne doute pas que tu n'en as rien à faire, mais comme c'est la première cause du réchauffement climatique, lui il va s'occuper de toi/nous ;)

Courage, et mange végétarien, comme le recommandent l'ONU, UNEP, FAO, WHO, les Universités et revues Scientifiques à comité de lecture... que des lobbies de charlots méchants écolo. oui-oui ;) #lol

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes