MENU ZINFOS
Economie

La Fedom bataillera pour un crédit d'impôt spécifique au secteur touristique


Par Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 3 Juillet 2013 à 07:19 | Lu 680 fois

La défiscalisation ne concerne pas que l'immobilier. Présent à La Réunion pour quelques jours, le président de la Fédération des entreprises d'Outre-mer a défendu l'idée d'une plus grande reconnaissance des secteurs touristiques de loisirs, celle qui "est créatrice d'activités". Loin, bien loin de l'image d'une défisc' déconnectée de la réalité économique.

Séquence touristique pour le président de la Fedom ce mardi. Devant les professionnels de l'activité touristique de loisirs souvent mal reconnue dans l'optique d'un agrément fiscal, Jean-Pierre Philibert a promis de défendre l'idée d'un crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) spécifique à ce secteur qualifié "d'exposé" et à un taux par rapport à ce que propose le gouvernement.

En face de Jean-Pierre Philibert, l'exemple typique d'un professionnel du secteur ayant sollicité la défiscalisation tombe à point nommé pour l'argumentation de la Fedom.

"La partie défiscalisation lui a permis d'avoir l'argent immédiatement, lui permettant de réaliser un investissement dans de très bonnes conditions. Sur la deuxième partie de la défisc' qui relève du budgétaire, il attend toujours la subvention plus d'un an après. Il paye des agios et ça commence naturellement à peser sur la compétitivité de l'entreprise", explique Jean-Pierre Philibert.

Saisissant le témoignage de ce professionnel au bond, il dresse un parallèle sans surprise sur la "rapidité et la souplesse de la défiscalisation", là où le gouvernement Ayrault souhaite en corriger les défauts via la défiscalisation sous forme budgétaire. "Quand on a des exemples de cette nature, on voit bien que le crédit d'impôt arrive beaucoup plus tardivement que la défiscalisation", défend-t-il. "On pourra le dire et on l'a déjà dit, au 1er ministre : vous nous vantez le crédit d'impôt et voyez cet exemple. Le crédit d'impôt qui arrive à N+1, c'est déjà trop tard", martèle le N°1 de la Fedom, conscient des difficultés de trésorerie que ce dispositif budgétaire peut engendrer.

Nouveau lobbying auprès du gouvernement

Sur l'ensemble du secteur cette fois, Jean-Pierre Philibert compte bien défendre la mise en place d'un CICE spécifique à 24%. "Nous considérons que ce qui est le facteur discriminant de notre entreprise touristique par rapport à notre environnement, je pense à Maurice, aux Seychelles, c'est naturellement les coûts salariaux et les coûts fiscaux qui sont beaucoup plus importants qu'ailleurs. Nous souhaitons donc que nos entreprises touristiques puissent bénéficier d'un CICE spécifique dans le domaine du tourisme et qui puisse l'être à un taux largement supérieur à ce qu'il est annoncé aujourd'hui. Nous avons demandé 24%. Nous avons écrit au ministre des Outre mer et au Premier ministre pour lui dire que nous étions porteurs de cette demande qui est la seule, aujourd'hui, qui nous paraisse capable de redynamiser un secteur essentiel."

Le président de la Fedom annonce vouloir mettre le paquet sur ce volet touristique lors du prochain salon Top Résa à Paris courant septembre.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes