MENU ZINFOS
Communiqué

La Fédération des conseils des parents d’Elèves ne veut pas d'une rentrée au rabais


- Publié le Mercredi 15 Août 2012 à 18:11

Saint André, le 15  août 2012.

à

Mesdames et messieurs les sénateurs,
Mesdames et messieurs les députés,
Monsieur le Préfet de région,
Monsieur le Recteur de l’académie,
Monsieur le Président de région,
Madame la Présidente du conseil général.
Président de l’Association des maires de La Réunion (AMDR).

Mesdames et Messieurs les élus et  les représentants,

En concertation avec le  Président  de la FCPE nationale, Jean-Jacques HAZAN,  notre fédération exige une rentrée sans délai pour les enfants de l’académie et demande la transparence sur les moyens alloués dans nos établissements scolaires.

Pour la FCPE, il n'est pas question que les enfants aient une rentrée au rabais avec des risques mais exige une rentrée dans les meilleures conditions.

La  FCPE demande donc que toute la transparence soit faite sur les besoins pour assurer la rentrée scolaire en matière d’accueil,  d’accompagnement, d'hygiène, de sécurité, d'entretien des locaux ainsi que les services de restauration.

La FCPE demande la convocation d’une rencontre multipartite sous la présidence de Monsieur le  Préfet  de région en présence de Monsieur le recteur  de l’Académie, de  l’Association des maires de La Réunion , de la Présidente du département, du Président de La Région, des représentants des personnels et des représentants des parents d’élèves afin de valider de manière consensuelle la situation des écoles des collèges et les lycées.

Il ne serait pas juste que les enfants attendent pour d'autres raisons que des raisons scolaires ou périscolaires. C'est en ce sens qu'elle s'est associée au mouvement qui a permis d'ores et déjà,  l'attribution de 900 contrats aidés supplémentaires.

La FCPE refuse qu'une telle situation se reproduise, elle demande qu’une fois la rentrée faite, qu’un état réel des besoins soit effectué de façon  transparente, comme le suggère le Ministre des Outre mers, notamment dans les structures d'emplois qui rendent le service public d'éducation de fait, trop précaire.

A plus long terme la FCPE ne saurait accepter que les emplois précaires, variables d’ajustement, soient utilisés en turnover toute l’année  mais tout au contraire, notre fédération exige  que les emplois pérennes  soient proposés à un personnel formé et compétent.

La FCPE demande à être associée à toute discussion ou groupe de travail qui traitent de la situation des élèves et ne saurait être écartée de toute prise de décision en ce qui les concernent.  

La FCPE nationale appuiera toute démarche  en matière de moyens relatifs aux emplois qui gravitent autour de l’école auprès des Ministères de l’Education nationale et des Outre-mer.

Je vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs les élus et représentants, l’expression de nos respectueuses salutations.

Jean Odel OUMANA
1er Vice président de la FCPE-CDPE 974
Chargé de communication
& des relations institutionnelles




1.Posté par Un peu de logique ! le 15/08/2012 17:37

Hygiène et sécurité....
Argument tarte à la crème.
Comment des contrats aidés peuvent assurer de par leur seule présence l'hygiène et la sécurité alors qu'ils ne connaissent pas le job, sont sans formation et connaissance.

2.Posté par Gaelle le 16/08/2012 19:40

Les emplois qui gravitent autour de l'école ne relèvent pas de l'Education Nationale mais des communes.
Il faut que ce soit la FCPE Nationale qui informe la locale des devoirs des communes !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes