MENU ZINFOS
Société

La Fédération des Médecins de France Réunion accuse Cyrille Melchior de favoritisme


Selon la Fédération des Médecins de France (FMF) Réunion estime que le président du Conseil Départemental fait du favoritisme. Selon eux, il privilégie les médecins membres de l’Océan Indien Innovation Santé (OIIS) dans la répartition des dons.

Par Nicolas Payet - Publié le Samedi 11 Avril 2020 à 16:03 | Lu 11405 fois



Une nouvelle qui risque de faire l’effet d’une bombe au palais de la Source. Cyrille Melchior est accusé de plusieurs irrégularités par la FMF. La cause de cette charge : la distribution de dons uniquement en direction des médecins membres de l’OIIS. Un scandale pour la Fédération à l’heure où tous les professionnels de santé manquent de matériels de protection.

La FMF se réserve le droit de donner des suites à cette affaire. Nul doute que Cyrille Melchior ne laisse pas passer non plus ces accusations.

Communiqué de la FMF Réunion :

 

Nous avons appris le 8/4/20 que M. Cyrille Melchior, président du Département, avait remis à Mme la Dr Christine Kowalczyk, présidente de la plateforme OIIS, tout ce dont l’ensemble des médecins libéraux manquaient par l’inefficacité abyssale de l’ARS Réunion. L’ARS, donc l’État, est le destinataire d'une partie des impôts de l’ensemble de la population et des médecins, libéraux ou non libéraux. Il en est de même pour le budget du Département alloué sur des fonds publics dont il a la charge de saine gestion. 

 

Nous voudrions savoir pourquoi seuls les médecins adhérents à la plateforme OIIS sont les destinataires des libéralités de M. Melchior et en quoi cette plateforme est habilitée à recevoir ses dons de façon discrétionnaire ?
 

Nous demandons des éclaircissements sur les liens existant entre OIIS et le département. Liens qui justifieraient l'allocation privilégiée de ces ressources et privant, de facto, les non affiliés de cette dotation.
 

En aucun, cas cette plateforme et ceux qui y participent ne doivent être les uniques bénéficiaires de ces allocations alors que c’est toute la profession, affiliée à OIIS ou pas, qui est à la peine pour se procurer le matériel essentiel pour assurer sa protection dans la lutte contre le CoVid19. Dans la mesure où ce matériel est donné par une institution abondée par l’impôt de l'ensemble des citoyens, il s’agit là d’un manifeste détournement des fonds publics et de népotisme avéré.
 

Nous nous réservons le droit de donner toute suite utile à cette affaire.
 

La Fédération des Médecins de France Réunion






1.Posté par titigrosminet le 11/04/2020 16:13

un scandale de plus a elucider

2.Posté par Et puis... le 11/04/2020 16:22 (depuis mobile)

3 642 864€ c'est le montant de l'appel d'offre (3 mars 2020) du gouvernement en commande de gaz lacrymogène pour les FDO. La répression grande priorité avant les soins.
Ca va péter...!

3.Posté par eric le 11/04/2020 16:25

C est asse grave je trouve

4.Posté par MonGrainDeSeL le 11/04/2020 16:28 (depuis mobile)

Aïe... ça va pouaker ! 💉 🌡🧪🩺🤨

5.Posté par Yabeleso le 11/04/2020 16:47 (depuis mobile)

Bon boug, mal conseillé dommage pou lu!

6.Posté par eh oui! le 11/04/2020 17:00

C'est sûr qu'en ce moment les politiques qui ont du fric à distribuer font profiter ceux qu'ils veulent...ça peut servir!

7.Posté par neandertal le 11/04/2020 17:00

Oula Dr KOWALCZICK dans quoi vous avez mis les doigts? Vous ignoriez tout n'est ce pas? Et le Rotary Club aussi a des masques !!! Bandes de complices!

8.Posté par Christi le 11/04/2020 17:08 (depuis mobile)

Je suis de tout cœur avec vous , il ne faut rien lâcher. Président qui ne fait que du favoritisme , il faut qu'il rendent des comptes à la population et à la justice. Ce monsieur est là pire des choses qui ait pût arriver à la Reunion.

9.Posté par pat le 11/04/2020 17:25

le gentil gars propre sur lui commence à montrer son véritable visage façon nasima, bareight , annette. ...

10.Posté par Association Injustice 974 le 11/04/2020 17:44 (depuis mobile)

Il ne se passe pas un jour où on ne parle pas d'élus qui magouillent, on en a assez de ces profiteurs , pour gagner des pots de vins, qu' est ce qui ne feraient pas , on demande au peuple réunionnais de sortir de sa torpeur et de se mobiliser enfin..

11.Posté par z'endettes le 11/04/2020 17:44

Bonjour,

La FMFR ne fait-elle pas déja de la politique.
Suis étonné qu'aucun médecin et infirmier n'ont prévu de stock masques, eux qui sont au courant de cette épidémie depuis que ça a démarré en CHINE.
Toujours la faute de l'ETAT. Depuis 2013 l'ETAT ( Président François HOLLANDE) avait prévenu que c'était aux institutions de constituer leur stock.

12.Posté par Diktator le 11/04/2020 17:46

bravo..faut continuer à taper sur ces nuls de l'ARS et du Département.

13.Posté par La vérité si je mens ! le 11/04/2020 17:55

Cyrille Melchior , baisement dans la cour PATEL ....

14.Posté par Jean le 11/04/2020 18:10 (depuis mobile)

Pour avoir emmené de la famille au urgence de bellepierre en temp normal ils sont débordés là avec 3 ou 4 cas Covid en réanimation et vu comment ils hurle en ce moment un ou 2 cas de plus sa va éclater

15.Posté par Anonyme le 11/04/2020 18:24 (depuis mobile)

je ne crois pas à Monsieur Melchior. ce que je sais c''est qu''il a promis 150€ pour les retraités qui touchent moins de 500€ . Retraites versées ce mois ci pas de 150€ . Alors ce que qu''il dit et ce qu''il promet ce sont 2 choses différentes.

16.Posté par popol le 11/04/2020 19:52

Ne l'oublions pas il est manipulé par les virapoulé grâce a eux qu'il est là !

17.Posté par Grangaga le 11/04/2020 20:30 (depuis mobile)

Zot' y....dégoutt'....

18.Posté par LCC le 12/04/2020 00:54

La plate forme associative OIIS a adressé une demande formalisée au Département pour avoir des matériels en vue de la protection des soignants.
Le Département leur a donné 100 masques et 100 paires de gants pris dans les stocks résiduels des cuisines centrales.
La Fédération des Médecins de France Réunion n'a rien demandé et n'a rien eu.
Vouloir en faire une affaire d'Etat me semble être un peu disproportionné voire indécent par les temps qui courent.
A moins d'être des malokis mal intentionnés.

19.Posté par païpaï le 12/04/2020 03:27

post@9.....il est pire que ces racailles la............

20.Posté par Sam le 12/04/2020 06:45

Toute do moune y plere mais tout les ans depuis plus de vingt ans y vote pou zot même.
Et quand néna un zafer pou gagné malhonnétement nous prend même.
Ceux qui votent ne sont généralement pas mieux que nos élus.

21.Posté par Ely le 12/04/2020 07:26 (depuis mobile)

Seul, Mr Melchior a la réponse.....mais ça sent pas bon du tout cette affaire. Des médecins privilégiés et d'autres pas pourtant ils ont les mêmes diplômes et le même savoir faire, surtout en cette période de pandémie. Affaire à suivre.....

22.Posté par maikouai le 12/04/2020 12:13

Malgré nos qualités et défauts individuel, tous sont dépassés par cette crise et ne savent pas trop quoi faire, à part pour certains hélas être donneur de leçon, ou tireur à soi de couverture.
Quoi qu'on en dise, l’épidémie a existé, existe et existera, de ce fait face à notre pouvoir et savoir limités, bien que beaucoup pense le contraire (science=Dieu), ce sera du pareil au même comme en tout temps et occasions, on regardera "passer le train" et comptera après les pots cassés. (mêm ek lo meilleur volonté, i arret' pa encor cyclone…)
Cette épidémie accomplira hélas son « marché », sorte de "loterie macabre", le véritable problème risque de se situer dans l'après, car avec déjà 8 millions de " chômeurs" liés à ce fléau ; fermeture des frontières; récoltes non rentrées ; controverses et incertitudes sur les traitements à prescrire....; pour plus qu'il nous faudra craindre l'agissement des spéculateurs sur le peu de bien restant et disponible, il nous faudra faire preuve de civisme, doublé d'un grand élan de solidarité pour les affres immanquables devant accompagnés l'après virus.
L'Avant est immuable, maintenant il faut s’atteler à l'Après, pour ce faire toutes les bonnes volontés (vigilantes, solidaires et respectueux de l’alter égo, l’autre) sont et seront indispensables.

23.Posté par Kalou le 12/04/2020 13:23

Le Dr Christine Kowalczyk est la présidente de la plateforme OIIS .
La plate forme OISS a été abondée par l'état d'un budget de 17 millions d'Euros pour établir une messagerie cryptée entre soignants .
Jusque là c'est cher mais c'est très bien .
Le problème est que cet organisme affilié à l'état en série avec cette messagerie aspire les données médicales des patients pour faire , comme les GAFA , du merchandising des données personnelles .
Ces données seraient anonymisées mais ce serait la fin du secret médical .

Par ailleurs , le Dr Christine Kowalczyk est aussi présidente de l'URML des médecins de la Réunion et fait , au sein de cette union , la promotion de la messagerie sécurisée OISS alors que beaucoup d'autres messageries sécurisées gratuites existent : protonmail (adopté récemment par le conseil de l'ordre des médecins ) , apicrypt utilisé majoritairement en métropole etc ...
L'avantage de ces messageries sécurisées est qu'elles ne revendent pas les données de santé des patients .
Ce conflit manifeste d'intérêt est connu depuis des années à la Réunion mais rien ne se passe ...
Bizarre ...

24.Posté par Kamikaze zenti le 12/04/2020 15:00 (depuis mobile)

Tout est bon hélas pour faire du clientélisme sous ses dehors de bon Samaritain....il prépare hélas le second tour et son maintien ds le cercle du pouvoir....pour plaire aux maires dispositifs en tout genre et met le personnel du CD en danger!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes