MENU ZINFOS
Communiqué

La FSU réagit au rapport de la Cour des comptes sur la gestion des enseignants


Après un premier rapport publié en 2013, la Cour des comptes s’est une nouvelle fois penchée sur la gestion des enseignants. Pour les magistrats les réformes successives menées ces cinq dernières années "n’ont pas permis une transformation en profondeur". Pour la FSU, ce récent rapport "ne tient pas compte des réalités des métiers et des missions des personnels".

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 5 Octobre 2017 à 18:33 | Lu 1180 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
La FSU a pris connaissance du rapport de la Cour des comptes sur la gestion des enseignants. 

Si nombre de questions méritent effectivement d'être mesurées, et si la FSU est elle aussi soucieuse de la bonne utilisation des deniers publics, elle alerte le gouvernement et particulièrement le Ministre de l'Éducation nationale, sur la manière de traiter des questions d'Éducation et des personnels qui en ont la charge. 

Or, le rapport présenté par la Cour des comptes ne tient pas compte des réalités des métiers et des missions des personnels. Son approche est strictement comptable et gestionnaire alors que beaucoup reste à faire en terme qualitatif pour assurer une réelle démocratisation du système éducatif.

D'autres sujets attendus entrant en ligne de compte dans ces débats ne sont d'ailleurs pas abordés ou peu développés dans ce rapport comme la question des effectifs par classe, le travail en équipes pluri-professionnelles, les possibilités de  mobilité ou encore celle des pré-recrutements. La FSU alerte également sur la prudence nécessaire avant d'affirmer par exemple que la transposition d'expérimentations réalisées ailleurs serait salutaire alors que nous savons qu'elles ont été abandonnées dans de nombreux pays (ex: le système d'analyses des résultats des élèves ou de l'école). 

La FSU tient aussi à rendre justice à l'engagement professionnel des personnels sans qui l'élévation du niveau de connaissance et de qualification n'aurait pas été permise dans notre pays. Peut-être un élément à mesurer quand on veut parler de la gestion des enseignants ?




1.Posté par Leinad le 05/10/2017 19:16

"La FSU tient aussi à rendre justice à l'engagement professionnel des personnels sans qui l'élévation du niveau de connaissance et de qualification n'aurait pas été permise dans notre pays. Peut-être un élément à mesurer quand on veut parler de la gestion des enseignants ?"

Effectivement, quand 20% des élèves de 6ème sont illettrés ou ont des difficultés de lecture ou/et d'écriture.

La Cour Des Comptes fait son boulot, elle compte.
Que les enseignants fassent le leur, qu'ils enseignent.

Vu le taux de représentation de l'EN dans les chambres parlementaires, le Mammouth n'est pas prêt de se mettre En Marche. Pourtant, un peu d'exercice lui ferait du bien et peut-être même "dégraisser", comme disait l'autre...

2.Posté par Pro No Stick le 05/10/2017 19:35

la chambre des comptes ne peut que se prononcer sur les aspects comptables... c'est bien là son boulot premier .. les comptes !

3.Posté par Simon le 05/10/2017 20:10 (depuis mobile)

Donc un idiot écrit des idioties dans votre logique ?? La situation est plus complexe. Les enseignants enseignent, ils ne jouent pas au scrabble. Mais 35 élèves dans une classe, allez enseigner correctement ! Essayez avant de juger ! Pensée en carton

4.Posté par Leinad le 05/10/2017 20:44

@ Posté par Simon le 05/10/2017 20:10 (depuis mobile)

Désolé, mais, parent d'élève depuis des années, il y belle lurette que je n'ai vu de classe à 35 élèves, que ce soit en primaire, au collège ou au lycée. Par contre, pas une semaine ne se passe sans qu'un de mes enfants n'annonce l'absence d'un professeur.
La situation doit effectivement être d'une complexité telle que ma "pensée en carton" ne me permette pas d'en comprendre toutes les subtilités. Après tout, je ne suis qu'un parent d'élève, pas un initié de l'EN.

5.Posté par Merle BLANC le 05/10/2017 21:04

Les enseignants n'enseignent pas comme il le faut, à qui la faute ?
Je note juste qu'ils ne sont pas bien formés,
- Combien d'heure de formation sur la psychologie de l'enfance, de l'ado du pré ado etc ? Aucune.
- Combien d'heure d'apprentissage de la pédagogie ? Aucune
etc, etc.

Pour nous les anciens 35 et 3 niveau différents pas classe ça n'a pas donné trop de mauvais résultat.
Seulement il y avait du respect pour le Maître, il y avait de la discipline, les parents accordait plus de valeur à la parole d'un enseignant qu'à nos têtes blondes et quand on faisait une bêtise 1) le maître nous en collait une et personne ne trouvait à redire 2) à la maison nous en reprenions une et nous trouvions cela juste : Tu joues et si tu perds :Tu assumes. les enfants ont le sens de la justice sauf quand les adultes leurs montrent le contraire

Mais voila les mous du bide (depuis Giscard et suivant) ont choisis de nouvelles méthodes une autre façon d'enseigner en choisissant la théorie de l'enfant roi, intouchable, paresseux, insolent, menteur etc. vu qu'il n'y a plus de sanction la démagogie donne le résultat que l'on constate aujourd'hui: Des enfants mal (non : pas) élevé, aucune morale, aucune limite, aucune valeur et des enseignants qui se substitues aux parents et qui n'ont plus/pas la vocation mais une idée financière de leur travail avant tout. Il y a des enseignants, des parents très bien qui font très bien leur métier, mais ils sont une minorité et les autres s'en foutent, assurent une paye et des congés et une tranquillité à la maison.

Faut arrêter de pleurnicher et assumer la gabegie qui règne aujourd'hui. foutez dehors tous ces psychos de pacotille, virez les incapables, les incompétents, payer les gens au mérite et ceux qui ne sont pas de niveau qu'ils changent de métier.
Les parents aussi ont besoin d'être remis sur le bon chemin de l'éducation, donc ils n'ont rien à faire dans les classes, devant les grilles à manifester et demander encore et encore des aides, une tatie par-ci, des classes vertes par-la etc.
La lecture, les dictées, le calcul mentale, la morale, le respect de son voisin et le respect de l’enseignant c'est pas bien compliqué et cela a fait ses preuves.

6.Posté par SITARANE le 06/10/2017 09:35

Un ministère ultra féminisé, des enseignants par défaut, une "organisation" mammouthesque", une société de de loisirs ; les comptes sont faits.................

7.Posté par roro 61 le 06/10/2017 12:11

À Leinad les 05/10/201719: 16 Si comme vous dites 20% des élèves de 6ème sont illettrés ou ont des difficultés de lecture ou/et d'écriture. Le soir à la maison il n'est pas interdit aux parents d'aider les enfants à faire les leçons . Ma petite et unique petite-fille de 10 ans , les parents rentrent tard le soir ( 19h00et 20h00) vu les horaires décalés pour leur travail, c'est moi qui vais la chercher à l'école à 16h30 ( retraité que je suis) et j'assume mon devoir de grand-père je lui fait faire ses devoirs . Si je fais comme les 20% que vous dites passe mon temps devant la télé à regarder les idioties de la télé réalité et les feuilletons à l'eau de rose , c'est la petite qui en subit les conséquences et elle ira grossir vos 20% .

8.Posté par justedubonsens le 06/10/2017 13:54

@Post5, J'ai presque envie de dire :"chante Beau Merle" tellement le pseudo s'y prête !
Plus sérieusement, issu d'une génération des années 50, j'acquiesce au second paragraphe et si parfois les méthodes étaient limite il n'en demeure pas moins que : Oui il y avait respect du Maître (disons de son autorité même si parfois abusive) car les parents veillaient au grain et mal nous en prenait si nous y manquions. Ce qui n'empêchait pas mon père de remédier à certains excès du Maître s'il en était besoin. Assurément on ne voyait pas ou peut-être très exceptionnellement un parent venir faire le coup de poing à l'école pour une mauvaise note. L'élève qui en écopait savait qu'il bénéficierait de la double sanction : scolaire et parentale !
A n'en pas douter la génération des enfants rois, issus d'une déliquescence de l'autorité parentale, enfant de Mai 68 et des grandes idées sociales et éducatives, ont mis à mal l'Autorité avec un A. Et par delà tout le système éducatif. On peut toujours me dire que la sanction n'est pas la panacée. J'en conviens ! Mais que l'on me démontre à l'exception de quelques enfants à qui il suffit de faire les gros yeux pour qu'ils rentrent dans le rang, quel moyen viendra faire entendre raison à un gosse obtus, et cela dès le plus jeune âge, si ce n'est la crainte de la sanction.
La chienlit de nos écoles, aujourd'hui, est justement l'absence de moyens permettant à l'enseignement de se faire obéir.
Un bémol toutefois. Je suis convaincu que ces quelques générations qui ont "bénéficié" mais peut-être devrai-je dire souffert de ce défaut d'autorité seront celles qui la remettront en place, tant son absence a été cause de gâchis ! Bien des potentiels sont passés à côté de leurs capacités par laxisme que rien n'a pu contrarier

9.Posté par Leinad le 06/10/2017 19:06

@ Posté par roro 61 le 06/10/2017 12:11

Très cher Roro, ma sortie sur les 20% d'élèves de 6ème en grande difficulté de lecture et/ou d'écriture était une réponse d'un passage du communiqué du FSU.

Vous me donnez raison, en quelque sorte. Car si votre petite-fille n'ira pas grossir ces 20%, ce ne sera que grâce à votre implication de tous les instants et non à "l'engagement professionnel des personnels sans qui l'élévation du niveau de connaissance et de qualification n'aurait pas été permise dans notre pays" comme se gargarise le FSU.

Je ne compte pas sur les enseignants pour EDUQUER mes enfants, c'est de la responsabilité des parents.
Je suis ce qui est enseigné à l'école, vérifie que tout est compris et assimilé et au besoin fais ce qu'il faut pour que cela le soit. Jeune retraité, j'ai le loisir de m'occuper de l'épanouissement de mes enfants.
Cependant, bien que cela ne soit pas ma tasse de thé, je n'ai aucun problème avec la télé réalité ou les romans à l'eau de rose. Il faut vivre avec son temps, surtout si on veut comprendre ses enfants (ou petits-enfants) et ne pas être un "vieux c.. déconnecté". Pour info, j'ai 2 enfants. Le 1er a fait Maths-Sup. La 2ème est en 4ème et se débrouille plutôt bien...

10.Posté par roro 61 le 06/10/2017 22:34

Vous avez raison comme moi je n'ai pas tort non plus, car nos chers petits si on surveille les devoirs, ne pas les laisser dans la rue jusqu'à 20h00 voire plus . Mes parents ne savaient ni lire ni écrire et tout ce que j'ai appris c'est grace à des enseignants, et je pense que mon parcours professionnel ferait pâlir beaucoup d'entre -vous . L'enseignant enseigne et expliquez-moi pourquoi les gens de mon âge certains ne savent ni lire ni écrire pourtant je suis issue d'une famille pauvre et nous étions tous à la même enseigne , en ce temps on avait pas de lycée à proximité et les transports gratuit , il fallait marcher à pied .Et moi aussi j'ai deux enfants ( 37 et 35 ans ) et pour vous dire ils sont propriétaires de leur maison , vos enfants pour l'instant étudient je leur souhaite beaucoup de réussite plus tard sur le marché de l'emploie . Il faut vivre avec son temps vous dites pour comprendre ses enfants et petits enfants ( combien en avez vous de petits enfants ? pour me donner des leçons , car je vous parle en tant que papy et vous ? ) je suis moins vieux con déconnecté que vous croyez , mais moi je ne traite personne de vieux con , car je suis éduqué .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes