MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La FMF dit non à la diffusion des données de santé à tous vents


Par La FMF Réunion - Publié le Lundi 10 Avril 2017 à 15:04 | Lu 382 fois

 En plein brouhaha médiatique présidentiel,  la SNDS (le système national des données de santé) a été lancé par la France ce 4 avril 2017,  dans le plus grand silence et à l'insu de chaque bénéficiaire  de soins que nous sommes. Il va constituer la plus grande base de données médicales au monde ! 

Les complémentaires et sur-complémentaires  en rêvaient depuis des années...elles l'ont eues! Cela permettra  nous dit-on, un meilleur suivi de chacun d'entre nous, facilitera la recherche médicale  et  l'état sanitaire de notre pays. Aussi,  les données ne seront plus anonymisées mais seulement  pseudonymisées, c'est à dire qu’il sera attribué un identifiant(ou pseudonyme) à un ensemble de données liées, processus réversible (!), qui  à la différence de l'anonymat pourra donc permettre  de retrouver facilement  les données originelles (par exemple le nom des patients si nécessaire…) et d'en faire des croisements médico-sociaux économiques avec toutes les dérives que l'on peut imaginer. 

Le dossier médical personnel à peine crée, devient donc le dossier médical partagé (tout en gardant le même acronyme DMP!)
« Patients ? Que voulez-vous pour votre secret medical ? Qu’il soit partagé par tous et divulgué à tous ? "
L'article 47 de la dernière loi santé Art. L. 1461-3 ainsi que son décret du 20 juillet Décret n° 2016-994 du 20 juillet 2016  permettent que ces données médicales deviennent accessibles bien au-delà du patient et des professionnels de santé de proximité et ne peuvent que mettre à mal le secret médical. 

La FMF (Fédération des Médecins de France)  a depuis plusieurs années mis en garde l'Etat sur l'exploitation de ces données personnelles que pourraient utiliser l'industrie pharmaceutique, les assurances et mutuelles ou tous autres lobbyistes de la santé à des fins purement mercantiles.

Nous ne savons pas  comment sera fait le pouvoir de demain  et les conventions qui vont relier les différents pays entre eux :on n'ose pas imaginer ce qui se passera en cas de pouvoirs totalitaires. ….

La FMF s'oppose à la mise en place d'un tel fichier qui sous prétexte d'amélioration des soins, va permettre  la mise  en place d'une  médecine à plusieurs vitesses, les patients cotisants en fonction des données de santé recueillies par les assurances privées.

La FMF fera tout pour que  le secret médical persiste, en commençant par défendre le principe d'une messagerie cryptée entre professionnels de santé et non une messagerie liée au Cloud à la disposition de tous.

La FMF, le seul syndicat représentatif totalement indépendant de l'industrie, des assurances, des banques et  des lobbys informatiques, veillera à ce que le secret médical soit préservé, seule condition pour que le patient fasse encore confiance à son professionnel de santé.

La FMF tout en promouvant la mise en place nécessaire et indispensable des nouvelles technologies, refuse que cela soit fait au détriment de la confidentialité, élément nécessaire et indispensable à la confiance du patient envers son médecin et plus généralement envers son professionnel de santé

La FMF demande à chaque candidat à la présidentielle de se positionner sur le secret médical et sur  l'article 47 de la loi santé: bien au-delà d'un avis purement démagogique qui pourrait faire croire que les échanges de données de santé ne sont qu'au service du bien des patients ...



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes