MENU ZINFOS
Communiqué

La Communication rectorale est une chose, la réalité sur le terrain, une toute autre chose


Par CGTR EDUC’ACTION - Publié le Mardi 19 Mai 2020 à 14:19 | Lu 315 fois

La Communication rectorale est une chose, la réalité sur le terrain, une toute autre chose
Ainsi dans plusieurs établissements, des collègues administratifs dans l’exercice de leur activité professionnelle, subissent l’absence de sécurité sanitaire, de modalités de fonctionnement de l’établissement pensés et adaptés à leurs missions ou à leur environnement de travail (accueil des familles, du public, bureaux partagés …non respectueuses du protocole sanitaire ministériel)
 
Absence de Masques quotidiens
Pas de nettoyage  régulier des locaux,
Pas de Solutions hydroalcooliques

A l’heure où tout doit être fait pour maîtriser et limiter la circulation du virus, cela est pourtant VITAL !!! et il est condamnable que le rectorat ou les chefs d’établissement ne soient pas les coordonnateurs de cette sécurité sanitaire !

Le rectorat ne peut se retrancher derrière le principe de l’autonomie des Eple pour s’exonérer de ses responsabilités d’employeur
Il doit assumer ses fonctions de pilotage en contrôlant l’effectivité des mesures de protection mises en place dans les établissements scolaires.
Ce qui n’est nullement le cas aujourd’hui
 
D’ailleurs il ne connaît même pas, faute de recensement, la proportion du nombre d’agents techniques absents, données élémentaires pourtant indispensables pour la mise en œuvre des mesures d’hygiènes et de sécurité sanitaire.
 
Il faut savoir que dans certains Eple, la fourchette d’agents ne pouvant être en présentiel va de 30 à 50 % des effectifs.
Renforcer le nettoyage des locaux devient dès lors une mission quasi impossible, voire impossible.

Il est pour le moins aussi étonnant que l’autorité académique ne soit pas aujourd’hui en mesure de contrôler la remise des masques pour ses personnels.
 
Pour la CGTR EDUC’ACTION, C’est clair ! Pas de protection pour tous y compris les personnels administratifs, équivaut à une magistrale démonstration de mépris.

C’est en toute légitimité dès lors que les personnels INVISIBLES pour les autorités académiques ou leurs chefs d’établissement peuvent faire valoir leur droit de retrait.




1.Posté par nono le 19/05/2020 15:36

Dans les écoles, les réunions "obligatoires" se font la plupart du temps à visages découverts (Tout les chefs se présentent devant nous sans masques : voulant peut être dire "regardez, moi je ne porte pas de masques c'est inutile et le gel hydro ça abime les mains")
Sur 15 enseignants en réunion de conseil de maîtres, que 5 avaient des masques.
Et parmi les 5 qui portaient des masques, 3 retiraient leurs masques, à chaque fois, pour prendre la parole.
Le bon exemple vient d'en haut !!! :)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes