MENU ZINFOS
Santé

La Clinique Les Tamarins Sud prête à accueillir ses premiers patients


La toute neuve Clinique Les Tamarins Sud cherche 170 employés pour assurer l'accueil des patients.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 4 Novembre 2020 à 14:14 | Lu 2058 fois


Après plus d’un an de travaux, la clinique Les Tamarins Sud a ouvert ses portes ce lundi 2 novembre 2020 à Pierrefonds. Celle-ci porte à quatre, le nombre d’établissements du Groupe Les Flamboyants dans l’île et permet au territoire sud de bénéficier d’une offre de proximité en Soins de Suite et Réadaptation. La Clinique est spécialisée comme sa consœur de l’Ouest dans les affections du système nerveux et de l’appareil locomoteur. Ce nouvel établissement vient renforcer l’offre de soins, complémentaire à celle du public, reconnue dans le Plan Régional de Santé.

L’ouverture de la Clinique Les Tamarins Sud consolidera la coopération avec l’unité neurovasculaire du CHU Sud, partenariat déjà en place avec la Clinique Les Tamarins Ouest située au Port. Aujourd’hui, 50% des patients sortant de l’unité neurovasculaire sont orientés pour de la rééducation neurologique post-AVC au sein des Tamarins.

De plus, 30% des patients hospitalisés aux Tamarins Ouest proviennent du territoire sud de l’île. Avoir une offre sur Pierrefonds permettra aux patients et aux familles dusud de gagner en confort de proximité pour des séjours qui peuvent être longs, et de pouvoir accéder à une hospitalisation de jour proche de leur domicile. De plus la démographie vieillissante, les besoins à couvrir en rééducation seront de plus en plus importants.

Il s’agit dans un premier temps d’une ouverture partielle pour répondre aux besoins du Sud en termes d’hospitalisation complète et de jour. L’offre en soins de suite sera complétée par un plateau technique de rééducation mettant à la disposition des patients réunionnais une offre à la pointe du savoir-faire et qui sera opérationnelle début 2021. La robotique sera de mise au sein du plateau technique.

Les patients pourront bénéficier du Lokomat (robot de rééducation à la marche), de l’Arméo Spring et l’Arméo Power (rééducation du membre supérieur), d’une balnéothérapie d’extérieur…

L’établissement a une capacité d’accueil d’une trentaine de patients pour le moment. A terme, il permettra la prise en charge d’une centaine de patients pour les hospitalisations de jour et 99 lits seront disponibles pour les hospitalisations complètes.

Plus de 170 postes créés.

Plus de 170 postes seront nécessaires pour assurer à terme l’accueil et la prise en charge des patients de la clinique (professionnels médicaux, paramédicaux, administratifs et logistiques).

Un job dating virtuel a lieu actuellement (jusqu’au 8 novembre) afin de poursuivre les recrutements. Plusieurs postes seront également occupés par des demandes de mutation depuis les autres cliniques du Groupe.

Cette nouvelle clinique du Groupe Les Flamboyants apportera une réponse de proximité à la prise en charge en rééducation spécialisée sur le territoire et complète ainsi l’offre de soins privée dans le Sud, complémentaire à l’offre publique, pour les soins en :
• neurologie (patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux, patients polytraumatisés ex : accidents de la route, etc),
• orthopédie (patients en rééducation post chirurgicale, ex : prothèses de hanche, de genoux, etc),
• récupération physique et cognitive (l’objectif étant ainsi de limiter le handicap et de favoriser le retour à l’autonomie).

L’établissement situé à Pierrefonds, à proximité de la Clinique les Flamboyants Sud s’étend sur 17 334 m2. Comme tous les établissements du Groupe Les Flamboyants, l’architecture a été pensée pour s’intégrer parfaitement à son environnement immédiat et répondre aux attentes des patients. Leur bien-être est recherché. Le projet global représente un investissement supérieur à 32 millions d’euros, dont 2,2 millions d’euros dédiés au matériel et équipement médical.

Malgré les difficultés et les retards engendrés par la crise sanitaire du Covid-19, il faut souligner l’engagement de toutes nos équipes qui restent mobilisées pour assurer, d’une part, la continuité des soins aux patients, et d’autre part, proposer une nouvelle offre correspondant aux besoins du territoire. Nous remercions également toutes les personnes qui sont intervenues sur le chantier pour la réalisation de notre bâtiment. C’est un magnifique projet qui voit le jour. Nous étions impatient d’accueillir nos premiers patients”, ajoute Mme Aude d’Abbadie-Savalli, directrice générale du Groupe Les Flamboyants.

A propos :

Le Groupe Les Flamboyants a été créé en 1995 par son Président actuel, le Dr Gérard d'Abbadie, et son épouse Marie-Andrée, tous deux Médecins psychiatres. Premier acteur privé à s'être spécialisé dans la santé mentale à La Réunion, le groupe s'est développé et diversifié au fil des ans tout en conservant ses valeurs d'entreprise familiale. Dirigé par Aude d'Abbadie-Savalli, le groupe compte plus de 380 collaborateurs répartis au sein de quatre établissements. Les  cliniques Les Flamboyants Ouest et Les Flamboyants Sud sont spécialisées dans la prise en charge des maladies dépressives et névrotiques, les cliniques Les Tamarins Ouest et Les Tamarins Sud en soins de suite et réadaptation.






1.Posté par alex le 04/11/2020 21:33

pour etre payer pour une as en nuit a 1350 euros garde pou zot ... les patrons sen mettent plein les poches et les ptites mains payer un peu plu que le smic .. jy etais et je me suis cassez... aujourd'hui je gagne bien plus et je ne survis pu ...

2.Posté par ZembroKaf le 05/11/2020 07:21

C'est bien pour l'offre de soins dans le "grand sud"👍...une question que je me pose : quelle différence avec la clinique centre de rééducations "Bethesda" qui se trouve jusque à coté ??? 😟

3.Posté par spartacus974 le 05/11/2020 08:26

Étonnant de voir les cliniques n'investirent que sur des pathologies qui rapportent beaucoup d'argent et de payer le petit personnel au lance pierre .Bienvenus en Macronie avec les "winners" et ceux qui ne sont rien

4.Posté par Dr anonyme le 05/11/2020 16:09

@ 3

En 1958, Robert DEBRE crée les missions des hôpitaux et des CHU. J'ai assisté à cette innovation. J’avais 18 ans. Je crois que je peux comparer ensuite 13 ans dans les hôpitaux, puis 30 ans en cliniques, puis 17 ans en partageant ma retraite entre les deux sortes d'établissements.
Permettez de rappeler à tous les trois missions des hôpitaux que beaucoup ignorent et dont les cliniques sont dispensées en particulier dispensées des urgences qu’elles font parfois :

1- les soins les plus difficiles. Ceci est le plus pénible. C'est très occupant, de sorte qu’une place naturelle se fait au bénéfice des cliniques privées pour les soins les plus faciles. La Nomenclature ne mesure pas ni les difficultés ni les facilités des maladies ni des malades.

2- l'enseignement de toutes les professions de santé, de l'infirmière aux étudiants en médecine, y compris la FMC des médecins en activité. C'est très occupant et assez peu connu. Sans oublier les rapports aux gestionnaires ! Des terrains de stages pour les IDE ont été attribués à certaines cliniques.

3 - La réforme DEBRE confie les chefferies des services aux meilleurs praticiens certes. C'est sans tenir compte que les professions organisées en hiérarchies deviennent vite insupportables. Les cliniques ne sont pas du tout hiérarchisées. Beaucoup, des plus habiles des médecins, une fois bien formés quittent les patrons trop autoritaires pour les cliniques privées. Alors qu'il faudrait les garder à l'hôpital pour aider le patron vieillissant ou débordé en payant la qualité des services rendus, en les payant à l'acte. Cela permettrait au CHU de garder le meilleur de lui-même.

Quant à la recherche fondamentale, c'est la désolation. L'ETAT n'a rien prévu. De nos jours, il est exact que les jeunes médecins des CHU actuels -Ceux qui ont encore le goût de s'attaquer aux causes des maladies -sont envahis voire séduits par les demandes et aussi les billets des firmes pharmaceutiques afin de tester des molécules soi-disant nouvelles alors que souvent ce ne sont que des copies de molécules anciennes. Au moins agissent ils dans l’intérêt des malades.

Tous les pays n'ont pas des cliniques privées. Dans ces pays les petits hôpitaux -surtout s'ils sont sous la tutelle des municipalités -peuvent engager, payés à l'acte, tous les libéraux du voisinage. Plus besoin de cliniques. Ces pays ont des administrations de santé (Assurance Maladie et gestionnaires des établissements) bien plus réduites que les nôtres.

5.Posté par Dr anonyme le 05/11/2020 20:01

Dans n’importe quelle organisation sociale vivant l’épisode COVID, un tel échec pour un tel coût, devrait entrainer la mort immédiate de l’organisme responsable.

Or la Sécu, dont le principe et la base de financement sont en décalage complet avec sa simple dimension d’assurance, va pourtant probablement non seulement s’en sortir mais s’imposer par la force au détriment de la vie économique.

Cela tient au fait que l’idée est séduisante, le mensonge attractif.

Soigner tout le monde à prestations égales, à partir de cotisations payées par quelques-uns qui ne sont justement pas les malades, il faut bien le dire : ça fait rêver.

Une impression de solidarité se dégage de cette utopie, renforcée par quelques professionnels de la santé très gentils, qui se sont laissés dévorés par les protocoles de la sécu, ont assisté impuissants aux échecs qu’ils ont tentés de contrer par un engagement dantesque qui les a laissés épuisés, en gros plan sur tous les écrans de nos nuits blanches…

La solidarité c’est le truc qui vous fait croire que vous n’êtes pas seul au monde, mais qui en réalité ne sert que ceux qui se réclament d’elle; dont les masques, gestes barrières et dénonciations en tout genre donnent une idée assez précise des limites.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes