MENU ZINFOS
Société

La Cité des Arts lève le rideau ce samedi sur une saison riche malgré le contexte sanitaire


La Cité des Arts fait sa rentrée culturelle ce samedi avec une belle programmation en nocturne. La limitation des jauges doit inciter le public à prendre ses précautions.

Par Karine Tong-Yette - Publié le Vendredi 22 Janvier 2021 à 16:04

Jérôme Li-Thiao-Té, Monique Orphé, Virginie Michel, Bastien Picot alias "Aurus"
Jérôme Li-Thiao-Té, Monique Orphé, Virginie Michel, Bastien Picot alias "Aurus"
L’année 2020 a été "une année pleine de défis et d’incertitudes, une année de bouleversements", entame Monique Orphé, la nouvelle PDG. La Cité des Arts a été fermée pendant 3 mois et pas moins de 17 projets ont été reportés l'an dernier.

Contrairement à ce qui se passe en métropole, l'activité culturelle à La Réunion a tout de même la chance de pouvoir s'exprimer en maintenant une vigilance sur le plan sanitaire. "Pour cette année 2021, nous allons prendre plus de précautions face à la crise sanitaire", confirme ​Monique Orphé. 

Un nouvel espace de spectacles a été créé pour répondre aux exigences du protocole sanitaire. Le public est d'ailleurs invité à réserver ses places, via internet ou même directement sur place car les places sont limitées.

Le public aura le choix. Plusieurs événements vont se dérouler de janvier à juin, à commencer donc par l’ouverture des portes en nocturne dès 17H30 ce samedi 24 janvier avec la fameuse Cité by Night. 

La rentrée culturelle est aussi l'occasion pour le nouveau directeur de se présenter. "Je suis à la direction de la SPL (société publique locale, ndlr) depuis novembre et je vous assure que c’est une aventure humaine, avec beaucoup de richesse. Que ça soit l’accueil des artistes, le rayonnement, le lien humain, l’accompagnement jusqu’à la diffusion", s'en émerveille Jérôme Li-Thiao-Té.

Il faut faire "germer des graines, encourager la jeunesse, dynamiser l'écosystème. On doit travailler sur cette synergie, autour des activités artistiques comme les arts visuels et soutenir les pratiques émergentes.", compte-t-il promouvoir. 
 
La direction et les élus parlent d’une même voix pour permettre aux artistes de créer. Ils souhaitent les accompagner pour favoriser leur rayonnement sur l’ensemble de l’île. Le désir profond est de s’ouvrir sur les autres communes grâce à des médiateurs, qui vont faire le lien entre les spectacles prévus par les artistes et entre le public. Au vu de la crise Covid,  il s'agit de mieux communiquer également et d'utiliser le numérique via les réseaux sociaux notamment.

"On se sent chez nous"

"Cette année sera placée sous le signe de l’ambition, elle sera un défi grâce à cette convention gagnant-gagnant, je veux que chaque salarié soit porteur de ce projet", entrevoit Monique Orphé. Le même sentiment de bien-être est évoqué par les artistes présents : "On se sent bien, on se sent chez nous"  disent en coeur Ken-Sam, improvisateur, Florence Boyer, chorégraphe, Hazawa, plasticien et Aurus, chanteur. Il faut ici rappeler que la Cité des Arts est aussi un lieu de vie où ils sont accueillis en résidence artistique. Des logements ont été construits juste au-dessus du restaurant Food Art's pour leur offrir la possibilité de travailler sur site.

Parmi eux, nous rencontrons une artiste et danseuse, Florence, ancienne chercheuse en Anthropologie. Elle nous parle avec passion : "Nous sommes les émotions qui nous traversent. Nous devons « démailler » avec tout ça. Revaloriser cet héritage de nos ancêtres et de nos origines. Imaginer en tissant des liens dans l’humanité". Elle nous invite à venir la voir danser ce samedi à partir de 20h dans son spectacle « Démayé » qui se terminera par une discussion philosophique sur l’ambivalence et la complémentarité.

Ici, "Il y a une vraie bienveillance naturelle au service de l’art. On sait ce que la culture a enduré. Il faut maintenir ce lien humain", annonce à ses côtés un artiste poignant, Aurus. Il se produira quant à lui au Fanal à partir de 22h ce samedi. Un véritable phénomène qui mixe le visuel au musical avec des mélanges de sonorités du monde et totalement excentriques.

Tout la programmation est à découvrir sur le site de la Cité des Arts

La direction mêlée aux artistes mais avec la distanciation physique toujours de rigueur
La direction mêlée aux artistes mais avec la distanciation physique toujours de rigueur




1.Posté par Pierre Balcon le 22/01/2021 20:17

"Les poètes et les écrivains ne doivent pas être subventionnés, encore moins par une Académie elle-même subventionnée, ils doivent être livrés à eux-mêmes"

Thomas Bernhard

2.Posté par Steve le 23/01/2021 15:16

Rassemblement plus de 6 personnes pas interdit ça ???

3.Posté par Beast le 24/01/2021 10:08

La subvention des artistes permet aux plus démunis d’y accéder.
C’est nul ton post 1
On peut tous un jour être sans ressource avant de rebondir vers l’emplois car on a croisé le chemin d’artistes qui. Ils ont redonner espoir dans la vie. Je pense aussi aux clowns de l’hôpital que je remercie du fond de mon cœur de maman. 
Je suis pour la subvention des artiste.
Que le spectacle continue

4.Posté par Pierre Balcon le 24/01/2021 15:17

La création est un acte absolument libre : elle ne doit donc pas dépendre ni de mécènes privés et encore moins de souteneurs publics eux mêmes subventionnés
.
Le lecteur , le spectateur , l'auditeur , le visiteur de musées etc.. doivent aussi être des êtres libres et et c'est à eux de fixer la valeur de l'oeuvre . ce ne sont pas des consommateurs de spectacles , d'oeuvres préfabriqués et préfinancés

Rencontre de 2 libertés donc .

Au lieu de cela des artistes sans publics se tournent , comme les avocats sans clientèles , vers des institutions et deviennent donc des fonctionnaires .

Mais j'imagine , comme l'avait dit un ancien Ministre de la culture que vous tendez vous même la sébile et il ajoutait : la matraque dans l'autre main.

Vous pensez vraiment que les de Mozart étaient des gens argentés ?

Evidemment s'il s'agit de faire de l'animation commerciale ou de pourvoir à l'amusement des électeurs dans une après midi récréative ou une soirée festive c'est une autre affaire . Mais ne me parlez pas d'art .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes