MENU ZINFOS
International

La Chine étend l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics


- Publié le Mercredi 23 Novembre 2016 à 10:51 | Lu 1015 fois

La Chine étend l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics
La Chine, premier producteur et consommateur mondial de tabac, a annoncé sa décision d’étendre l’interdiction de fumer dans les lieux publics sur tout son territoire. Une telle décision n’existait encore auparavant que dans une vingtaine de municipalités et certaines grandes villes.

" Un règlement interdisant de fumer dans les lieux publics est en cours d'examen législatif. Il y a bon espoir qu'il soit rendu public et qu'il entre en vigueur cette année. C’est une étape décisive pour promouvoir la santé publique ", a déclaré Mao Qunan, porte-parole de la Commission nationale pour la santé et le planning familial. 

Des milliers d’inspecteurs volontaires seront bientôt recrutés, avancent les responsables. Ils vont veiller à l’application stricte des interdictions de fumer dans les lieux publics. En effet, si une loi antitabac est en vigueur depuis 2015, elle n’est pas toujours respectée.

Il n’est pas rare que les 300 millions de fumeurs que compte le pays se permettent de fumer dans les ascenseurs ou dans les véhicules de transports en commun. Des statistiques montrent que la moitié des accros à la nicotine de Chine se moquent des amendes pouvant aller de 200 à 10 000 yuans (1 360 euros).

La Chine, où la cigarette est très bon marché, veut s’inspirer des pays occidentaux en matière de lutte contre le tabagisme et sacrifier une partie des énormes dividendes reçues à travers l’industrie. Selon l’OMS, un tiers des cigarettes fabriquées dans le monde prennent la destination de la Chine. Elle note qu’un million de Chinois meurent chaque année du tabagisme.

Bien que premier producteur et consommateur mondial de tabac, le pays est en queue de peloton quand il s’agit de lutter contre les effets du tabac sur la santé.




1.Posté par rop le 23/11/2016 16:00

Chouette, la France devant la Chine pour les atteintes aux libertés individuelles.

J'y pensais hier avec l'histoire de la campagne capotes de Touraine.

Et je me suis demandé si les homos avaient pas fait une erreur de laisser l'état venir dans leur intitimité.

Si on était pas entrain d'assister a un acharnement en devenir. Surtout que la dame a fait ses preuves avec les clopes.

Vous me direz si tout se passe normalement, y a plus que quelques mois a tenir, mais rien ne dit que le prochain sera mieux non plus mailheureusement.

Parce que je veux dire, ca commence toujours comme ca les atteintes aux libertés. Par quelque chose qui semble etre extraordinairement de bon sens. Comme pour la clope quoi.

Puis apres ca finir en repression hystérique, ...comme pour la clope.

Y a d'autres cas comme ca ou on part de conseil extraodinairement de bon sens de "l'état" enfin du ministre et des lobbys en place, ....puis arrivent les statisques, les rapports d'évaluation, les enquetes, les reportages, les discussions parlementaire, et enfin ca se termine en atteinte.

Vous me direz oui mais c'est du bon sens de pas fumer dans les ascenseurs.

C'est similaire avec le bon sens

- de mettre une capote.
- de boire avec modération.
- de pas écouter la musique trop fort,
- de pas rouler vite
- de manger 5 fruits et légumes par jour,
- de se laver les dents matin midi et soir

Et de tous les bons sens qui sont devenus des délits
On pourrait discuter longuement la dessus, mais ce serait justement trop long.
Donc voila.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes