MENU ZINFOS
Economie

La Chambre d'agriculture explique pourquoi les industriels doivent écouter les planteurs


La Chambre verte intervient dans le cadre de la convention canne pour soutenir les planteurs dans leurs revendications. Bruno Robert détaille les enjeux importants de cet accord pour la filière canne mais aussi pour La Réunion.

Par BS - SF - Publié le Vendredi 1 Juillet 2022 à 06:26

Les négociations autour de la convention canne durent depuis plusieurs semaines. Les agriculteurs montrent leur mécontentement et campent devant la préfecture depuis le début de la semaine. Des opérations coup de poing se multiplient dans le chef-lieu.

Les syndicats expliquent ne pas obtenir ne pas obtenir gain de cause auprès de Tereos mais affirment être soutenus par Albioma qui doit leur livrer des propositions de revalorisation. L'Etat, en la personne du préfet de La Réunion, est aussi remercié par les négociateurs qui applaudissent son implication et sa capacité à débloquer la situation avec les industriels.

La Chambre d'agriculture est aussi présente dans ces négociations pour apporter un soutien aux planteurs et à toute la filière canne.

   

Convention canne : Le rôle de la Chambre d’agriculture

Bruno Robert est le premier vice-président de la Chambre verte. Il participe aux négociations en cours sur la convention canne. La chambre consulaire apporte des données chiffrées et des arguments dans l’optique de prouver que les revendications des planteurs sont légitimes.

Il précise par ailleurs que la Chambre d’agriculture s’est armée pour ces négociations : "On travaille avec un cabinet expert national qui nous apporte des informations complémentaires.


Les planteurs sont la “clé de voûte” des industries

Le planteur de canne est la clé de voûte de tout un système industriel avec des valorisations via le sucre blanc et les sucres spéciaux, par le biais de la mélasse qui donne du rhum très reconnu à forte valeur ajoutée et qui donne beaucoup de revenus”, rappelle Bruno Robert.

Le vice-président de la Chambre d’agriculture précise que la canne a une autre utilisation : “C’est aussi le support pour la production énergétique parce qu’on sait que 9% du mix électrique de La Réunion est fourni par la bagasse.”

Il lance un signal d'alerte : “Les planteurs sont la clé de voûte. Si on tombe, toutes ces industries vont tomber !” 

 

Les enjeux pour les industriels

Tereos est l’acteur économique principal dans la filière canne. Bruno Robert décrit ses dirigeants comme de fins négociateurs mais assure que l’industriel est déjà gagnant dans les négociations de la nouvelle convention.

L’aide de 28 millions d’euros a été prolongée pour toute la durée de la convention. L’Etat a aussi activé la phase de sauvegarde pour protéger les sucres spéciaux. Ils ont une clause de revoyure en cas de difficulté”, rappelle-t-il.

Un autre industriel entre un peu plus dans la danse ces derniers jours. Il s’agit d’Albioma, spécialiste de l’énergie, qui récupère la bagasse issue des cannes à sucre après le broyage par Tereos pour contribuer à l’alimentation de La Réunion en électricité.

Il me semble qu’Albioma comprend le message. Ils sont un peu loin parce qu’il y a Tereos entre eux et les planteurs. Mais ils font partie intégrante de la filière”, déclare le 1er vice-président de la Chambre d’agriculture, qui alerte : “S’il n’y a plus de bagasse, ils se retrouveront en difficulté parce que c’est autant de bois, de charbon qu’ils devront importer.

Bruno Robert est certain : “Ils sont dans une filière stable avec un revenu garanti par la CRE (Commission de régulation de l'énergie, ndlr). Ces deux sociétés ont un bel avenir à La Réunion."


Signer la convention avant de commencer la coupe

Bruno Robert souhaite se servir des leçons des précédentes conventions canne pour réussir les négociations autour d’un nouvel accord pour les cinq prochaines années.

La coupe ne peut pas commencer sans signature de convention. Il vaut mieux patienter et faire un bon accord que signer dans la précipitation”, affirme-t-il. 

Il est possible que la campagne commence en août”, lance Bruno Robert avant de conclure : “Les planteurs sont déterminés.”






1.Posté par Oufti le 01/07/2022 10:41

Une pratique agronomique qui appartient au passé indéfendable économiquement et d’un point de vue écologique encore moins

2.Posté par valeo le 01/07/2022 11:04

Ca recommencera chaque année, tant qu'il y aura de la canne.
Ce sera pire même car le sucre est de moins en moins consommé et celui issu de la canne de plus en plus cher (subventions).

3.Posté par Allé louia le 01/07/2022 12:05

J'ai un problème avec mon vendeur de samoussa, dois-je m'étaler dans la presse et mettre le bordel ?

4.Posté par Sébastien le 01/07/2022 12:46

Ouf tu dis n’importe quoi , le maraîchage est là plus polluante et toutes les cultures et pratique agronomique pollue les sols plus que la canne à sucre , donne des solutions toi lé connaisseurs , dis qu’elle pratique agronomique est bonne stp

5.Posté par Collomboyo le 01/07/2022 14:06

Il lance un signal d'alerte : “Les planteurs sont la clé de voûte. Si on tombe, toutes ces industries vont tomber !”
Alors arrête pleurer LARGUE TOUTE, si lé vré cat ou di bana va cours derrière zot, NON?

6.Posté par Oufti le 01/07/2022 14:19

Post 4 le maraîchage biologique fonctionne parfaitement et renouvelle les sols !

7.Posté par Orka le 01/07/2022 16:06

Post 6 le bio c’est l’arnaque quand ou plante 10 a 15m2 doute cour ou peut fe bio mais quand ou fe su grande surface le pas pareil! Pour Renouvelle le sol faut mettre de l’angrais et prix d’1 sac d’angrais bio vous savez combien sa coute et parlon même pas de l’efficacité ! Vous avez déjà ja vu a quoi ressemblais les champs bio que certains agriculteurs ont fais pousser ,c’est pas avec sa que vous allez nourrir beaucoup de personnes !
Dire que le maraichage biologique fonctionne et renouvelle le sol cela veut tout simplement dire que vous n’y connaissez rien au maraichage!

8.Posté par LOD le 02/07/2022 07:06

Fabriquez du carburant, du plastique biosourcé, passez une partie de la filière canne en chanvre ^^ plutôt que du sucre ; savoir changer pour s'adapter est une preuve d'intelligence ;)

9.Posté par Oufti le 02/07/2022 07:59

Post 7 allez donc voir des maraîchers bio en métropole, sans engrais chimique, sans traitement chimique ça fonctionne très très bien

10.Posté par foutant le 02/07/2022 08:12

Beaucoup de pseudo expert facebook qui n'y connaissent rien qui viennent ici donner leur avis.... experts en bois... continuez à nous faire rigoler lol

11.Posté par Lucide le 02/07/2022 08:34

7.Posté par Orka le 01/07/2022 16:06

Du n'importe quoi.

Vu les surfaces actuelles dédiées à la canne, il y a largement assez pour nourrir la Réunion et même pour en exporter.

Mais comme ça demande plus d'efforts et de travail, bah ils sont pas d'accord. Je connais personnellement des agriculteurs qui ont fait le choix eux même d'arrêter la canne il y a quelques années. Ils galères oui, ça demande énormément de travail aussi mais ils savent pourquoi ils ont signé et ils aiment leur métier. Pour eux, l'agriculture ne se résume pas à aller mendier tous les ans auprès de l'état où de Tereos.

Si certaines personnes peuvent se passer de la canne, pourquoi les autres ne le pourraient pas ?

12.Posté par Orka le 02/07/2022 14:10

Post 9 la réunion et la métropole sont différentes du point de vu climat et paysage! La bas presque tout ce fait a la machine ce qui pousse la bas sa ne veut pas dire que ici sa poussera! Vous comparer 2 pays avec des infrastructure différent et vous croyez être e plus intelligent que tout le monde !

Post 11 je n’ai jamais dit que le nombre de terrain ne suffisent pas pour faire du maraicher! J’ai dit que c’est le bio qui pose problèmes vous croyez quoi qu’il suffit de mettre des graines dans la terre pour que sa pousse et te donne de joli légumes, faites un peu du maraicher et vous serait se que sait vraiment! D’après vous pourquoi les agriculteur ne font pas des légumes bio ici! Et avec le bio vous croyer qu’il vont faire des récoltes combien fois par ans ! Kan vous ne savez rien ne dites rien, demander plutôt a vos amis agriculteurs ce qu’ils en pense du bio!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes