MENU ZINFOS
Communiqué

La CGTR dénonce le manque de transparence de l’ARS sur les cas-contact


Suite à la découverte de trois cas de Covid au sein des Finances publiques à Champ-Fleuri, la CGTR-Finances publiques s’étonne de voir l’ARS indiquer que seuls deux cas-contact ont été détectés. Le syndicat estime que le protocole est insuffisant.

Par - Publié le Vendredi 26 Mars 2021 à 17:08 | Lu 682 fois

La CGTR dénonce le manque de transparence de l’ARS sur les cas-contact
Le communiqué:


Depuis lundi 22 mars, trois agents des finances publiques de Champ Fleuri sont positifs à la COVID-19.

Ces trois personnes sont placées à l'isolement... A notre grand étonnement, et selon les critères de l'ARS, seulement deux cas contacts sont à ce jour identifiés sur un site qui comporte pas moins de 160 agents!

La Direction a appliqué strictement les consignes fixées par notre administration et par l'ARS : mise à l'isolement des personnes positives et des cas contacts, nettoyage/désinfection des locaux et bureaux(partiellement).
Voilà toutes les mesures prises pour l'instant !
Aujourd'hui, des classes sont fermées, des écoles entières sont fermées pour un seul cas COVID positif.....pourquoi cette différence de traitement?!

La CGTR Finances publiques estime ce protocole nettement insuffisant, au vu de la situation sanitaire du bâtiment, des 160 agents y travaillant et de l'ensemble du public reçu quotidiennement.
La protection des agents et du public doit être maximale, le principe de précaution se doit d'être appliqué sans délai.

La CGTR Finances publiques demande de mettre en place une campagne de test systématique pour tous les agents des deux services directement touchés par ce virus, celui-ci pouvant d'ailleurs être le variant sud-africain(circulant déjà activement sur l'île), réputé beaucoup plus contagieux et dangereux.
Ces deux services doivent être fermés, les agents doivent tous être considérés comme cas-contacts potentiels, et donc être testés et mis à l'isolement.
Nous exigeons aussi un test systématique pour tous les agents des autres services du bâtiment.

Le respect des gestes barrières et le nettoyage des locaux ne peuvent pas suffire à rassurer les agents, et surtout à éviter la propagation de l'épidémie.
A l'heure où notre administration équipe et incite massivement ses agents au télétravail, la CGTR Finances publiques ne peut comprendre que l'administration ne prenne pas toutes les mesures nécessaires à la limitation de la propagation du virus.

Faut-il l'apparition d'un "cluster", pour que toutes les mesures de protection du public et des agents soient enfin prises ?

La CGTR Finances publiques défend les intérêts des agents de ce département, elle exige que leur santé ainsi que celle du public soit, le plus possible, protégée et préservée.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Capitaine fracasse le 26/03/2021 18:44

Ah ca faisait longtemps qu’on ne les entendait couiner

2.Posté par martin carol le 26/03/2021 23:51

la cgtr !! de quoi je me mele ? et le week end ils vont manger " en famille " !! des specimens a empailler !!

3.Posté par libelulle le 27/03/2021 11:17

ils n"ont qu"a prendre des médicaments et sous 48 heures le probleme est résolu dans 99% des cas...

4.Posté par Dimitile le 27/03/2021 15:16

Ils veulent des vacances pour tous. Le Cancer Général du Travail.

5.Posté par Aïl landeur le 27/03/2021 20:00

succession difficile..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes