Economie

La CGPME et ses partenaires sont en réunion à Saint-Paul

Samedi 8 Août 2009 - 11:08

La parution au Journal officiel de l’extension de l’accord salarial signé par le Médef et le Cospar, a été ressentie comme un coup de massue par la CGPME, les artisans, les TPE et les PME de La Réunion. Les intéressés sont réunis depuis ce matin 9h00 dans un hôtel de Saint-Paul pour discuter de la riposte.


La CGPME et ses partenaires sont en réunion à Saint-Paul
La CGPME et ses partenaires sont-ils prêts à aller au conflit pour ne pas avoir à appliquer l’extension de l’accord salarial du Cospar, c’est-à-dire augmenter les salaires de 50 €.

Lors de la première conférence de presse, il y a une quinzaine de jours, Pascal Thiaw-Kine, président de la Confédération général des petites et moyennes entreprises de la Réunion, déclarait vouloir épuiser toutes les voies de recours légales. “Nous verrons après...”

”Après”, c’est maintenant puisque l’extension de l’accord Médef – Cospar paru au Journal officiel, est entrée en vigueur cette semaine, et avec effet rétroactif. L’accord est applicable à partir du 1er mai 2009.

La CGPME, les artisans, les TPE et les PME n’ont cessé de dénoncer ce document depuis sa signature le 25 mai 2009. “Nous n’avons pas les moyens d’augmenter les salaires”, n’ont cessé de clamer depuis ces chefs d’entreprise.

Depuis ce matin, réunis dans un hôtel saint-paulois, ils réfléchissent aux moyens et méthodes pour rejeter cette extension. Ils sont d’autant plus remontés qu’en début de semaine, la préfecture avait dit leur laisser un délai pour faire des propositions. Ce qu’ils n’ont même pas eu le temps de faire…

Jismy Ramoudou
Lu 992 fois



1.Posté par CONDOR le 08/08/2009 12:39

toutes les TPE de la réunion n'ont qu'a se transformer en AUTO-ENTREPRENEUR (c'est la légalisation du travail clandestin!) et l'Etat perdra lourd!

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/08/2009 15:43

mais si, vous avez les moyens !! une augmentation générale de vos tarifs pour absorber ce coût supplémentaire dans des proportions intelligentes, voilà comment faire ! sinon augmenter votre découvert bancaire (faudra mobiliser le médiateur du crédit le cas échéant...).. faut arrêter de médiatiser votre incompétence supposée, si vous tenez à être crédible !

3.Posté par ZOIRO le 08/08/2009 20:46

nicolas, ton analyse est sans ambiguite et nous te rejoignons sur cette analyse. Contrairement a toi, l'expertise n'est pas mon domaine mais c'est souvent une question de bon sens.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/08/2009 21:15

mais non condor, le statut d'auto entrepreneur n'est pas vecteur de travail au noir ..! relis bien ce que contient ce dispositif ...

5.Posté par pascal le 10/08/2009 10:11

c'est normale qu'ils veulent épuiser toutes les voies de recours légales. Demander à M. Thiaw Kime qui seront les plus perdants si les petites et moyennes entreprises font grèves ? L''entreprise ou les salariés.
Il faut payer maintenant. Vous avez profité pendant longtemps. Après si les entreprises ont dilapidé toute la richesse emmagasiné depuis tout ce temps, la faute aux eux.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:36 Crise letchis : F. Faby, le PDG de Colipays rassurant