MENU ZINFOS
Economie

La CGPER dénonce un "coup de force du lobby sucrier"


Suite à la nomination de Sylvie Lemaire à la tête de l’ODEADOM, Office de développement de l’économie agricole d’outremer, la CGPER réagit. La Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion regrette que ce poste, dont la mission est de représenter les agriculteurs réunionnais auprès des institutions, soit attribué à la déléguée générale de TEREOS sans qu’aucun représentant du monde agricole ne soit nommé.

Par GD - Publié le Lundi 12 Avril 2021 à 10:48 | Lu 2543 fois

Le communiqué:


Nous apprenons la nomination à l’ODEADOM de Madame Sylvie LEMAIRE, en effet : Par arrêté du ministre des outre-mer et du ministre de l’agriculture et de l’alimentation en date du 1er avril 2021, est nommée membre du conseil d’administration de l’Office de développement de l’économie agricole d’outremer au titre de représentante de la production, de la transformation, de la coopération et du commerce des produits agricoles : – Mme Sylvie LEMAIRE, en remplacement de M. Joël SORRES.

S’agit-il d’un poisson d’Avril fait aux outre mers ? qui est Madame Sylvie LEMAIRE ? :

Administratrice de « feu la Banque de La Réunion », et impliquée dans l’économie réunionnaise en tant que déléguée générale du seul industriel TEREOS, seul membre du Syndicat du sucre de La Réunion. Elle représente donc la seule société sucrière de La Réunion dans les discussions institutionnelles et partenariales avec l’État, la Commission européenne, les collectivités locales ou encore les commissions paritaires.

A quel titre représente-t-elle le monde agricole, coopératif et des commerces de produits agricoles ?

Quelques soient ses mérites personnels et ses compétences propres, en tant que réunionnaise nous confirmons que Me Sylvie LEMAIRE puisse être reconnue pour ses qualités professionnelles à titre industriel.

Cependant, nous sommes surpris de sa nomination au titre de la coopération agricole Réunionnais au conseil d’administration de l’ODEADOM ?
- Quelles ont été les propositions de candidats de la profession agricole réunionnaise ?
- N’y avait-il pas de candidats plus représentatif du monde agricole ?
- La coopération agricole n’a-t-elle pas proposée un candidat plus apte à parler pour le monde agricole plutôt que pour le seul syndicat du seul usinier réunionnais ?
- Sur quelles pressions et la volonté de qui le monde agricole des outremers est représenté par un « industriel sucrier » ?

En effet les Onze personnalités représentant la production, la transformation, la coopération et le commerce des produits agricoles des départements et collectivités territoriales d'outre-mer, nommées conjointement par le ministre chargé de l'outre-mer et le ministre chargé de l'agriculture, sur proposition des organisations professionnelles représentatives et après avis des préfets concernés. A quelle moment y-a-t-il eu concertation et avis des préfets concernés, sur propositions du monde agricole et notamment de la coopération ?

Or nous savons de source sure que d’autres propositions ont été faites pour que la profession agricole soit représentée au titre de la coopération mais par des producteurs locaux.

Nous avons ainsi la preuve que le lobby industriel fait feu de tous bois pour placer ses représentants a tous les niveaux locaux et nationaux de décision

Cette nomination est une mascarade, un coup de force des sucriers pour imposer leurs points de vue et décider seuls des orientations non seulement de la politique cannière mais aussi de la politique des filières agricoles des outres- mers...

A l’heure où la PAC est en cours de négociation au plus haut niveau, voici le coup de Jarnac des sucriers : imposer en « misouk » une des leurs au sein du Conseil d’Administration de l’ODEADOM !!!

La CGPER s’oppose fermement à la manière dont cette nomination qui a été imposée au détriment des légitimes représentant des filières agricoles Réunionnaise

Nous ne comprenons pas:
- Comment Monsieur Le Préfet a pu approuver ce coup de force du syndicat des fabricants de sucre,
- Comment le ministère de l’agriculture a t’il pu confirmer cette nomination non représentative et sous influence et non conforme à l’esprit des textes régissant l’Odeadom

Nous somme convaincu qu’une telle nomination est illégitime non règlementaire voire illégale A l’heure où l’agriculture Réunionnaise travaille sur:
- La diversification agricole
- L’autonomie alimentaire
- La transition citoyenne écologique
- La nouvelle PAC qui privilégiera une agriculture durable et diversifiée

Comment a-t-on pu faire croire que le syndicat des fabricants de sucre est une coopérative et qu’il serait à ce titre représentatif des planteurs, alors qu’aucun agriculteur ne siège au sein du CA de Téréos Réunion !!!

Comment ne pas se poser la question d’un fonctionnement néo colonialisme de l’administration dans nos Régions d’outre-mer ?

Comment peut-on penser que le monde agricole des DOM sera bien défendu alors que la nouvelle déléguée ne représente que les intérêts des fabricants du sucre de la Réunion ?


Cette opération est un coup de Jarnac, un coup de force du lobby sucrier et malheureusement pas un heureux Poisson d’Avril !

L’ODEADOM est un outil est trop important pour laisser au seul sucrier de la Réunion le pouvoir de décider pour les agriculteurs organisés ou non.

En conséquence la CGPER:
1- Refuse la représentation de MM Lemaire Sylvie en tant que représentante de la coopération agricole Réunionnaise
2- Demande a Monsieur le Préfet de revenir sur cette nomination
3- Demande a l’ODEADOM de suspendre cette nomination
4- Demande à M le Préfet de recevoir rapidement les représentants de la CGPER sur ce dossier afin de réexaminer les procédures qui ont abouti à cette ineptie et mettre en place des procédures de nomination plus démocratiques et surtout professionnellement réalistes et plus conformes à la représentation réelle des filières concernées.


Nous voulons et nous nous battrons pour une vraie représentation du monde agricole réunionnais au sein du Conseil d’Administration de l’ODEADOM !

Jean Michel MOUTAMA Président de la CGPER




1.Posté par Ail landeur le 12/04/2021 11:53

la dame sait elle planter au moins...??

2.Posté par Damnation memoriae le 12/04/2021 11:59

Si c'est le cas, ce n'est pas normal, en plus, pas de préférence régionale, alors que : nou lé capab
fé n'importe quoi nou aussi, même mieux té!

3.Posté par Il est plus que temps de supprimer le 12/04/2021 12:10

la culture de la canne ...oups .....la culture de subventions pour réorienter les planteurs pour que nous puissions être autonome en culture vivrière !
Il est inadmissible que nous soyons condamnés à importer de l’ail et des carottes de Chine !
Au boulot !

4.Posté par Bérénice le 12/04/2021 10:57

Et si tout ce ramdam ce n’était que parce qu il s agit de la nomination d’une femme .....

5.Posté par Lulu le 12/04/2021 13:06

et il propose qui???? le petit neveu d'untel??? le cousin de..... l'ami de..... ????

6.Posté par Grandperekal le 12/04/2021 13:16

Vous n’avez pas honte de continuer dans la canne? Cette culture a vécu grâce à l’esclavage et maintenant grâce aux subventions européennes.stopper tout et planter ce qui se mange !!!

7.Posté par Candide le 12/04/2021 19:36

Une partie des agriculteurs à la Réunion ressemble plus à des "mannequins" qu'à des travailleurs. Planter à la machine, programmer l'arrosage automatique (même quand il pleut) et couper la canne à la machine, voilà tout ce que certains savent faire. Et, j'allais oublier, pleurer pour toujours plus de subventions. Un peu de dignité messieurs les assistés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes