MENU ZINFOS
Santé

La CFTC CHU Sud porte plainte contre la dégradation de son piquet de grève


La Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) avait déposé un préavis de grève illimitée à compter du mercredi 5 juin. La CFTC a décidé de durcir le mouvement. Dans le même temps, le piquet de grève de la CFTC a été deux fois victime de dégradations. Considérant ces actes comme discriminatoires, l'avocat du syndicat a déposé plainte le 12 août.

Par - Publié le Jeudi 29 Août 2019 à 16:12

Pour rappel, les revendications du syndicat sont les suivantes : 

- Le respect des recommandations de la SFMU (Société Française de Médecine d'Urgence) concernant le ratio personnel soignant/nombre d’entrées annuelles, 
- L'ajustement immédiat des effectifs paramédicaux manquants (cadres infirmiers, infirmiers DE et aide-soignant)
- Pérenniser les postes paramédicaux : stop aux contrats très courts de quelques jours qui ne favorisent pas la formation des agents aux spécificités du travail aux urgences et favorisant une mise en danger sur la prise en charge des usagers,
- Le respect de la vie privée des agents (rappel sur les congés, les repos..),
- La prise en considération d'une vraie prise en charge des risques psycho sociaux et du danger accru d'agression en cette période où se rajoute l'affluence de patients par rapport la dengue,
- L'institution d'une prime liée aux risques (violence, exposition au sang...),
- La reconnaissance de la spécificité infirmière par le biais de formations validantes et diplômantes,
- La reconnaissance des pratiques avancées infirmière et aide-soignant
- Le respect du calendrier des travaux du secteur I0A,
- Solutionner l'absence de retour à domicile en ambulance les nuits, weekends et jours fériés, pour assurer la sécurité et la dignité des patients les plus fragiles en attente pendant de longues heures. 

Solidaire du mouvement de grève national, le service des urgences du CHU Sud réunion entend dénoncer les conditions de travail et les conditions d'accueil des patients qui ne cessent de se dégrader depuis des années. Les professionnels des urgences pensent également que la notion de soin n'existe plus. Comme ils le dénoncent :

- Vous attendez toujours plus de 10 heures sur un brancard,
- Nous sommes toujours en sous effectifs, 
- Nous continuons a vous accueillir dans des locaux dégradés, 
- Nous continuons à vous surveiller dans les couloirs,
- Les contrats précaires persistes et certain postulants sont refusés. 

Par ce communiqué, la CFTC réaffirme son désaccord sur la diminution ou la disparitions de certaines activités du bassin Sud. Il s'agit selon le syndicat, d'appauvrir l'offre de soin et pénaliser toute la population. 
 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par CITOYEN le 30/08/2019 00:49

QUAND C EST L INVERSE QUI SE PRODUIT LE CITOYEN DOIT AUSSI PORTER PLAINTE .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes