Société

La CASUD n’abandonne pas le projet d’exploitation géothermique

Vendredi 14 Décembre 2018 - 15:06

Le projet d'implantation géothermique à la Plaine des Sables porté par la Région avait suscité une levée de boucliers d'associations en 2008
Le projet d'implantation géothermique à la Plaine des Sables porté par la Région avait suscité une levée de boucliers d'associations en 2008
La CASUD n’abandonne pas le projet d’exploitation géothermique. Après une motion votée en novembre 2017, le conseil a voté, ce vendredi, le lancement d’une étude visant à mobiliser son potentiel. 

"Une solution afin de résoudre les problèmes d’énergie sur notre territoire", a insisté le président, André Thien Ah Koon, alors que plus de 50 % de l’énergie consommée est produite à partir du charbon. 

"Sur ce dossier, il va falloir batailler ferme", a lancé Jean-Jacques Vlody qui a regretté que les recherches aient pris du retard à cause "d’environnementalistes fondamentaux" au moment où la Région portait le projet. Abandonné à une voix près, le projet avait reçu l’avis défavorable du Parc national. 

"Des progrès ont été réalisés depuis en la matière" ,mais il apparaît plus que nécessaire, selon Patrick Lebreton, vice-président en charge de l'habitat et de l'aménagement, "d’associer pleinement" au projet les communes concernées, le Parc et le Conseil départemental en charge des forêts domaniales. 

"Si nous trouvons une solution, cela va être une source d’énergie exceptionnelle, une chance pour notre territoire", assure André Thien Ah Koon.
Lu 2435 fois




1.Posté par complements enquêtes. le 14/12/2018 16:07

la population doit a tout pris se débarrasser de certains élues véreux qui mettent en danger le patrimoine de la REUNION!!!.

2.Posté par Oscar DUDULE le 14/12/2018 16:14

C'est du bon sens. Mais le groupuscule des écologistes vont s'y opposer, déposer recours sur recours et faire capoter ou reporter ce projet très loin dans le temps.

3.Posté par Alcyone le 14/12/2018 16:17 (depuis mobile)

Surtout qu'il y a pas mal de fric à se faire sur la fournaise !

4.Posté par plongeuse niveau 4 écologiste non encartée le 14/12/2018 16:22

LA HONTE !
Comment ces politicards affairistes impunis qui ont été au pouvoir ces 30 dernières années avec leurs clans tous puissants, peuvent-ils apparaitre comme des sauveurs protecteurs de l'environnement alors qu'ils n'ont pas été capables de régler le problème des ordures ménagères de la Réunion ?

5.Posté par Yab bon des hauts le 14/12/2018 18:30

On préfère des éoliennes disgracieuses et surtout dangereuses pour la santé humaine ainsi les panneaux solaires moches à la géothermie, énergie renouvelable et prore.
On a des écologistes imbéciles et des populations mal-informées.

6.Posté par un lecteur le 14/12/2018 18:34

Je vous approuve post 4. plongeuse niveau 4 écologiste non encartée.
la soupe est bonne, et de plus, il y a du pognon à encaisser...

7.Posté par albert le 14/12/2018 18:36

je crois que la plaine des sables est sur la commune de ste rose et gérée par l'onf

8.Posté par elus ignares, incompetents et laches le 14/12/2018 19:28

allez, proposez de massacrer tous les plus beaux sites de l'île, ou privatisez les pour les réserver aux riches, SUPER les élus LOCAUX MASSACREURS !
Le roi Vergès a payé cher sa faute à la plaine des sables.
La leçon donnée par la population et les touristes n'a pas suffi ?
Celui qui touchera au site touristique n°1 de la Réunion, il aura un sacré retour de boomerang dans la figure.

Vlody le pauvre petit oublié qui a besoin de se refaire un peu de pub (au fait il est bien casé?), et TAK avec ses élucubrations (vive les hélicos bruyants à la plaine des cafres), ça les élus écolos ????????
De quoi hurler de rire !!!!!!

9.Posté par quelques verités techniques le 14/12/2018 20:26

le territoire de la commune du Tampon s’arrête au Pas de Sables. Le chismy lui est situé sur St joseph.


Derriere tout le blabla , il suffit de lire les dossiers pour comprendre que la géothermie c'est comme l'EPR: ca coute un pognon fou pour un résultat maigre (ils ont du supprimer les pénalités à l'usine de bouillante car non rentable a cause des trop nombreux mois d'immobilisation)

Dans le meilleur des cas la geothermie comme a bouillante c'est au niveau de la mer et surement pas à 2000 metres d'altitude.

Vlody le repris de justice est hors jeu car plus personne ne votera pour lui, par contre Bachil Valy avait juré la main sur la coeur comme daniel Gonthier qu'il n'avait pas voté pour que la parc natinoal autorise le projet de forage geologique de 2008. Il faudra qu'il assume au prochaine elections avec le courant de degagisme.

Si Lebreton veut se griller sur ce projet, il devrait etre moins sur de lui car ca a deja couté sa ré élection à popol.

Si didier Robert traine beaucoup de casseroles a son Q on peut lui reconnaitre le merite dans son allocution aux gilets jaunes d'avoir parlé des energies renouvelables sans citer la geothermie. C'est du bon sens. et on comprend que tak veut simplement dire le contraire sans la moindre logique. La haine n'est jamais bonne conseillere. Il ferait mieux de roder des ATSEM pour son territoire.

10.Posté par Legrosthon le 14/12/2018 20:42 (depuis mobile)

Scientifique et vulcanologue à ses heures. Patrick est un vrai puits de science. Creusez Monsieur...Qui sait ? Vous allez peut-être trouver un nouvel alcool...

11.Posté par La Tec Tonique le 14/12/2018 21:24 (depuis mobile)

Imaginons les... dans leurs dîners "mondains" parlant de géothermie, citant des grands noms... De vrais experts qui s''y connaissent. Ont-Ils une seule fois enfilé une paire de baskets et entamé l''ascension du Piton de La Fournaise ? Déplorable !

12.Posté par Patrick Amstrong le 15/12/2018 00:12 (depuis mobile)

"Un petit pas pour l''Homme, un grand pas pour Saint-Jo". Le bougre lé fort, n''a point l''air comme ça, mais i réfléchi : comment faire parler de lu autrement que par la politique... Alors lu plane, lu plane, lu plane...

13.Posté par Retraité attentif le 15/12/2018 08:47

à @ 9.Posté par quelques verités techniques le 14/12/2018 20:26

En effet, pour être rentable, une telle installation parfaitement intégrée dans son environnement n'a pas à se trouver à 2000 mètres d'altitude mais au plus près du lieu où vivent les consommateurs potentiels...

Grâce à certaines de nos entreprises Françaises classées parmi les leaders mondiales dans leur domaine de recherche et géolocalisation des fluides, et à l'instar de ce qui est fait pour l'extraction du pétrole en eau profonde et situé dans des zones sensibles, savez-vous que des forages peuvent-être effectués en biais et en toute sécurité sur plusieurs milliers de mètres ?

14.Posté par Gilles VACANZA le 15/12/2018 09:03

hahaha, que je rigole , heureusement que les Français et donc les créoles ont la mémoire courte , il y a de cela une trentaine d'année des forages avaient été fait a la plaine des sables et a certains endroits du volcan , pour preuve il suffisait de regarder dans la coure de la DDE a st Denis pour apercevoir un tas de ferraille qui était ce qui restait de la foreuse acheté pour creuser la plaine des sables .Résultats rien de rien , pas un litre d'eau chaude ou de vapeur n'a été détecté ???Il me semble mais je peux me tromper que déjà a l'époque monsieur André Thien ah Koon était maire du Tampon ??Sur ce l'idée reste bonne surtout avec les moyens modernes de recherche .Pour ma part je serais partisan de construire une mini centrale nucléaire a la Réunion , juste pour embêter nos écolos pays .Une autre idée qui avait été proposé par notre président de région : installer a la Réunion une usine d'incinération des ordures ménagère qui pourrait fournir chaleur et donc électricité , ce projet a été rapidement abandonné sous la vindicte de nos écolos qui préfèrent attendre qu'un tsunami vienne rejeter a la mer les tonnes d'ordures stockées depuis des années en bord de mer

15.Posté par la roue le 15/12/2018 06:30

Et la titurilisation de tout les employés communaux de toute l’île a quand ?

16.Posté par quelques verités techniques le 15/12/2018 09:35

13.Posté par Retraité attentif

La question n'est pas que le forage soit horizontal ou vertical mais que pour que le gisement existe la presence chaleur non gazeuse) ne suffit pas car il faut de l'eau en tres grande quantité et en continue. C'est pas la retenu des herbe blanche n°2 qui y suffirait et c'est pour cela que le gisement de bouillante aux antilles est situé sur le littoral car alimenté par la mer.

Sans être technicien le simple quidam peut comprendre que les sites de geothermie se caracterisent par la presence de vapeurs et fumerolles à l'etat naturel. Hors à la Reunion, ces indicateurs n'existent pas. Et les quelques sources tiedes qui se tarissent au fil des cyclonent ne presentent meme pas assez de chaleur pour faire cuire un oeuf.

Pour ce qui est de la proximité des zones habitées, il faut savoir aussi que la geothermie présente de tres grosses nuisances: seismes, degazages, bruit. il y des reportages videos qui le montre tres bien a bouillante (c'etait pourtant la reference foireuse de l'arer et berne... )

Mais le plus cocasse est que la centrale geothermqie de bouillante a ete privatisée, vendue aux americains car la cours des compte a conclu a de gros dysfonctionnement techniques et NON RENTABLE

17.Posté par memoire longue le 15/12/2018 09:46

Gilles Vacanza, il s'agissait des forages de Salazie et Grand Brulé. Le forage du Grand brulé est visible sur la carte IGN au niveau des tunnels de laves qu'exploitent les accompagnateurs à touriste à 80 euros ("route forestiere geothermique").

Le forage du grand brulé a permis de decouvrir une riviere sous terraine d'eau froide. Par la suite les geologues se sont penchés (photogrammétrie) sur toutes les resurgences d'eau douce sur le littoral du volcan pour resoudre les questions du manque d'eau potable , un comble à st Philippe et ste rose qui detiennent les records de pluviometrie. Non seulement la question de la penurie d'eau n'est pas reglée mais jamais la moindre trace d'eau chaude. alors pour ce qui est de faire tourner une turbine....

18.Posté par le CLAN... le 15/12/2018 10:05

la casse du sud s'est remise en marche..! vivement que les électeurs lucides s'occupent un peu plus de ces zelues endemiques, pour ne pas dire nuisibles qui veulent mettre nout pei en DANGER!!.

19.Posté par Le Jacobin le 15/12/2018 13:32

14.Posté par Gilles VACANZA le 15/12/2018 09:03

Si la recherche n'est pas concluante ça représentera une source non négligeable de détournement de fond de financement de l'Europe, il suffit d'observer ceux qui présentent le projet pour comprendre. Ils ont tous une cocarde: SURSIS SURSIS SURSIS SURSIS.

20.Posté par A mon avis le 15/12/2018 19:18

Pourquoi condamner d'avance des recherches ?
Rien n'interdit de penser qu'un forage puisse atteindre le magma, compte tenu de la fréquence des éruptions du Piton de la Fournaise et de la probable existence d'un réservoir magmatique à (relativement) faible profondeur. Une installation comme à Krafla en Islande serait alors envisageable.

21.Posté par le fiasco de la centrale de bouillante que vantait philippe Berne le 15/12/2018 22:49

C'est ecrit dans le rapport de la cour des comptes sur le BRGM:

- Entre 1996 et 2013une moyenne de 6 mois de fonctionnement par an
- il a fallu doubler le prix de rachat de l'electricité à partir de 2011 et supprimer les penalités de non fonctionnement pour combler le desastre financier
- un cout du MW supérieur d’un tiers aux coûts habituellement annoncés pour la géothermie profonde
- des "refinancement permanents" : 23 millions de dette au moment au l'usine été vendue
- le flamboyant projet de passer à une grosse capacité avec Bouillante 3 a fait flop et a ete abandonné en 2015

quand a la centrale de Krafla qui est elle aussi un gouffre financier, il n'y a aucune ressemblance avec la reunion en raison de l'absence d'eau. La geothermie ne s'exploite pas sur du magma actif mais sur des poches anciennes. Une contrainte que les naïfs ne veulent pas admettre alors que c'est une realité.

22.Posté par le CLAN... le 16/12/2018 12:12

ce qui faut faire pour que la REUNION avance vraiment, se débarrasser de tous ces zelues de pacotilles nuisibles a notre environnement!!!!!

23.Posté par A mon avis le 16/12/2018 18:52

@21
A la lecture du rapport de la cour des comptes, l'échec semble moins dû à des difficultés d'ordre technique (techniques certes complexes et novatrices), qu'à des problèmes de mésentente entre le BRGM et EDF ainsi qu'avec les entreprises privées intéressées. Ajoutez à cela les déboires administratifs, financiers et de relations avec les propriétaires des terrains et autres voisins.
Une belle illustration de la conduite de projet "à la française" !

24.Posté par selon moi le 17/12/2018 06:52

je pense que c'est la lecture du rapport de cour des comptes sur la geothermie à bouillante qui a mis la tete en feu aux elus de la casud.

"refinancement permanent", "23 millions d'euros de dette", "500 000euros de perte annuelle" c'est la consécration pour les innocents relaxés de l'ARAST (2,6 millions de deficit), du foyer de terre rouge, de korbey d'or (3 millions de deficit).

ca va être un projet enorme.

25.Posté par contribuable attentif le 17/12/2018 08:52

a@21.Posté par le fiasco de la centrale de bouillante que vantait philippe Berne le 15/12/2018 22:49

Merci pour la clarté apportée sur ce sujet polémique entièrement financé généreusement par nos élus, comme d'habitude avec de l'argent public pour les investissements et les pertes, et privatisé immédiatement par les mêmes élus pour les bénéfices et les dividendes !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie