MENU ZINFOS
Social

La CAF gère l'afflux du public


Si les allocataires sont arrivés en masse tôt ce matin, il ne restait plus qu'une cinquantaine de personnes qui composaient les files d'attente en fin de matinée.

Par Karine Maillot - Publié le Mardi 2 Juin 2009 à 15:17 | Lu 941 fois

Le personnel de la Caisse d'allocation familiale s'est organisé ce matin pour faciliter la gestion des nombreux allocataires venus se mettre à jour après une longue période de grève des employés.

Une première ligne d'accueil composée de techniciens, d'agents d'accueil et de travailleurs sociaux œuvrait ce matin pour vérifier les demandes des allocataires et récupérer les documents afin d'alléger les files d'attentes, s'il ne s'agit que des pièces manquantes à leurs dossiers par exemple. Ces agents dirigeaient les allocataires vers les bornes interactives le cas échéant. Une urne était également disponible pour ceux qui devaient simplement remettre une pièce pour compléter leur dossier.

Malgré une file plus importante que d'habitude, les allocataires étaient plutôt calmes et compréhensifs et aucun débordement n'a été signalé selon la direction.

Selon Liliane Pausé, responsable cabinet du directeur de la CAF Réunion, 27.000 dossiers sont encore en retards, soit 57.000 pièces. Même si la grève a engendré pas mal de retard supplémentaire, les horaires habituels d'accueil du public restent inchangés. En effet, la CAF a stoppé l'accueil à 13h et rouvrira ses portes demain matin dès 7h30.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes